Vous savez, je suis un grand amateur de rap musique, moi. Maître Gim’s, Jul, Soprano, oh la la, ça c’est street, ça c’est gangsta. Un frisson d’adrénaline me parcoure à chaque fois que j’écoute leurs chefs-d’oeuvre. Et ce genre d’artistes engagés sont tellement balèzes qu’ils influencent notre façon de parler, alors ça c’est encore plus gangsta.

1. OKLM

C’est au Duc de Boulogne que l’on doit la popularité de cette expression, qui aura quand même bien vécu. Mais sa popularité est mourante, pour preuve mes parents commencent à le comprendre.

2. Clash

Difficile de savoir quel rappeur a lancé ce mot puisque, chacun à leur manière, ils en sont tous le maître autoproclamé. Mais bon, c’est en tout cas grâce à ces poètes des temps modernes que l’on utilise aujourd’hui avec aisance ce mot de qualité.

3. Gow

Une nouvelle fois, les rappeurs viennent au secours de la gent féminine, en les désignant par ce mot délicat, inspiré de l’anglais « cow », pour vache. S’ils sont nombreux à l’utiliser aujourd’hui, le premier à vraiment s’en servir en France est ce génie lyrique qui répond au doux nom de Swagg Man

4. Crew

Pas beaucoup de créativité, crew signifiant simplement équipage en anglais. Ah les bouffons putain.

5. Posey

Le génie a encore frappé. Swagg Man est encore venu poser son flow pour nous apprendre la langue française, et nous on s’est posey et on l’a écouté.

6. Le game

Encore une fois c’est tendax de savoir qui nous a balancé ça en premier, puisqu’ils sont tous boss du rap game. Un jour, ils se mettront d’accord.

7. Le Turfu

Parfois, B2o est capable de nous asséner de véritables frappes lyriques en plein dans la mâchoire. Et parfois, il se contente de retourner des mots. Personne ne peut être au top en permanence, il n’est qu’un être humain.

8. Zoulette

A l’origine, ça signifiait une femme membre de la Zulu Nation. Mais les rappeurs l’ont étendu pour désigner toutes les femmes, afin de leur exprimer leur profond respect. Bravo à eux.

9. En mode ...

On est probablement sur l’expression la plus insupportable de ce top. Alors, le rap est une musique engagée, je veux bien, mais tout n’est pas à garder. Et si en plus on la combine à d’autres, ça commence à se transformer en péché capital. « En mode posey ».

10. Izi

Avec une troisième apparition dans ce classement, Booba nous démontre avec flegme qu’il a autant amené à la langue française que Victor Hugo. Même si là, il ne s’agit que d’un mot anglais qu’il était totalement incapable d’écrire, mais l’Histoire se construit sur les détails, ou un truc comme ça.

Allez, bye les kheys.