Les zomosessuels on les aime bien hein (ils sont tellement sensibles, ils comprennent tellement mieux les femmes et en plus ils adorent le shopping), mais quand même on ne veut pas trop entendre parler de leur vie sexuelle toute dégoûtante et cracra. Surtout qu’il paraît qu’ils font des trucs… Moi j’en sais rien, je connais aucun gay, mais j’entends souvent dire des choses… que quand ils niquent bah… Enfin bon, je dis ça je dis rien hein, moi je suis pas homophobe de toute façon, j’adore les pédés.

1. “Ils sont prêts à se taper tout ce qui possède un chibre”

Quoi ? Comment ? Les gays seraient donc aptes à sélectionner leur partenaires sexuels selon une certaine forme d’exigence ? Incroyable ! Effectivement, le gay ne développe pas d’attirance sexuelle pour tous les hommes sur terre de la même façon que les hétérosexuels ne souhaitent pas forcément se taper tout ce qui est du sexe opposé. Dingue non ?

Source photo : Giphy

2. “Y’en a toujours un qui fait l’homme et l’autre qui fait la femme”

Comment dire…dans les relations homosexuelles… la femme ne fait pas vraiment partie de l’équation (sauf pour les lesbiennes BAH OUI ON N’EST PAS DÉBILES NON PLUS mais c’est pas le sujet du jour). Donc, ça n’a aucun sens d’adapter les relations sexuelles au modèle binaire homme/femme. D’autant plus que cette représentation suppose logiquement que la femme est soumise et que l’homme domine. Vaste erreur de débutant en légère overdose de porno.

3. “Les gays ne mettent jamais de capotes”

Bah voyons, et en plus ils ont tous le SIDA. Alors même s’il faut continuer de sensibiliser les communautés gays (et globalement tout le monde en fait) à l’usage du préservatif, ce geste est de plus en plus normalisé et systématique. MÊME POUR LES GAYS.

Source photo : Giphy

4. “Deux gays en soirée vont forcément finir ensemble”

C’est le syndrome du : “J’ai un pote gay, tu pourrais coucher avec lui”. Et c’est un peu gênant de faire ça au bout d’un moment.

5. “La sodomie est leur seule pratique sexuelle”

Au risque de vous surprendre, non. La sodomie est une pratique largement répandue, certes, mais pas automatique. Il y a plein de trucs à faire au lit (à commencer par la lecture le soir avant de se coucher) en dehors d’une bonne sodo de derrière les fagots : on a une bouche, on a des doigts, on a des pieds, on a des genoux, un peu d’imagination.

Source photo : Giphy

6. “Les gays passifs ne font RIEN mais alors RIEN DU TOUT”

Encore la traditionnelle question du passif/actif très fondamentale dans l’appréhension de la sexualité gay pour le monde extérieur. En fait, ces positions ne sont pas fixes, et surtout le terme “passif” suppose lexicalement que le type ne glande rien, or on peut se faire sodomiser tout en participant, changer de position, imposer le rythme, papoter etc.

7. “Les gays niquent tous les soirs”

Même si, avec des appli comme Grindr, c’est techniquement devenu possible dans les grandes villes, les homos sont comme le reste de l’humanité et aiment passer du bon temps devant un plateau TV (surtout une comédie romantique pour pleurer avant d’écouter un album de Mylène Farmer). De la même façon, ils ne font pas de partouze tous les quatre matins.

Source photo : Giphy

8. “Ils sont grave infidèles"

EH BIEN NON, et même que des fois ils ont des sentiments et se mettent en couple. Ça alors.

9. “Quand ils font crac-crac, y’a du caca partout”

Ce n’est pas systématique, mais il faut l’avouer ça peut arriver. Bon et après ? C’est pas pire qu’une soupe de grumeaux de sperme et de cyprines séchés sur le drap.

10. “Les gays sont trop des pédés”

Eh bien non figurez-vous, contrairement à ce que l’on croit dans l’imaginaire collectif, les gays ne sont pas du tout pédés.

Source photo : Giphy

Allez, on range ce joli paquet de clichés dans son sac puis on met son sac à la poubelle, puis on met la poubelle à la déchetterie puis on rentre chez soi puis on se fait une bonne soupe au potimarron et topinambours, c’est la saison.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :