Il y a les hôtels où on s’arrête pour dormir et ceux que l’on visite, afin de s’immerger dans une ambiance unique. Des établissements plus ou moins luxueux, à l’histoire passionnante qui, si ils pouvaient parler, nous en raconteraient des belles à propos de tous les événements qu’ils ont abrité et autres personnalités qui un jour ont décidé d’y déposer leurs valises…

1. L'Hôtel Chelsea (New York, États-Unis)

À son ouverture, en 1905 à Manhattan, l’Hôtel Chelsea est l’immeuble le plus haut de la ville. Fiasco financier, il devient rapidement populaire pour héberger, le plus souvent gratuitement, des artistes. Le réalisateur Miloš Forman y séjourne notamment avec de devenir célèbre. Lieu de rassemblement de la beat génération, il reste connu pour avoir accueilli Mark Twain, Jack Kerouac, Sartre, Bukowski, Kubrick, Tom Waits, les Libertines, Bob Dylan ou encore Jimi Hendrix. Il est aussi le témoin de la brève romance de Leonard Cohen et de Janis Joplin (une chanson est née de cette love story). Nancy Spungen, la copine de Sid Vicious, y fut aussi assassinée. Besson y a également tourné son Léon. Il reste à ce jour ouvert.

2. Le Savoy (Londres, Angleterre)

Dirigé par César Ritz, avant qu’il ne devienne le fondateur des hôtels qui portent son nom, le Savoy à Londres est un palace 5 étoiles fort de 230 chambres et de nombreux atouts qui ont fait du lieu le point névralgique incontournable de la jet set mondiale. Petit détail rigolo : la rue Savoy Court, qui mène à l’hôtel, est la seule du pays où il est obligatoire de rouler à droite.

3. Le Château Marmont (Los Angeles, États-Unis)

L’hôtel des rock stars et des acteurs à Los Angeles. Celui de tous les excès aussi. Construit en 1929, trônant sur Sunset Boulevard, ce fastueux bâtiment a vu Jim Morrison tenter d’atteindre la fenêtre de sa chambre en sautant du toit. Led Zeppelin y a aussi laissé quelques marques, tout comme Britney Spears, qui s’en fera d’ailleurs expulser. C’est là que John Belushi, le Blues Brother, meurt d’une overdose et c’est globalement le point de rendez-vous de tous ceux qui désirent donner libre court à toutes leurs envies. Le film Somewhere, de Sofia Coppola s’y déroule quasi-exclusivement.

4. La Mamounia (Marrakech, Maroc)

Là encore, le livre d’or compte autant de signatures célèbres que d’étoiles dans le ciel. Quand une star va au Maroc, elle passe forcément par le Mamounia, histoire de profiter des 5 étoiles et de la vue sur les montagnes de l’Atlas. Hitchcock y a tourné des séquences de L’Homme qui en savait trop et des visiteurs ont pu tout aussi bien y croiser Paul McCartney, Edith Piaf, Ray Charles que Nixon, Chirac ou DSK…

5. Le Ritz (Paris, France)

C’est le 1er juin 1898 qu’ouvre l’Hôtel Ritz. Un établissement 5 étoiles situé sur la Place Vendôme, qui s’impose très vite comme l’un des plus luxueux de la planète. Coco Chanel y a vécu jusqu’à sa mort et Hemingway donna son nom à un des bars, vu qu’il y squattait régulièrement. Chaplin, Lady Di et Elton John ont contribué à la popularité de l’endroit dans le milieu autorisé des gens célèbres, qui apprécient à sa juste valeur des équipements comme la plus grande piscine privée de Paris, les 15 suites ou encore le restaurant gastronomique créé par Charles Ritz.

6. L'Hôtel Adlon Kempinski (Berlin, Allemagne)

Construit en 1907 par un fameux restaurateur, ce luxueux établissement berlinois attire rapidement l’attention des grands de ce monde. Charlie Chaplin y dépose ses valises, tout comme Joséphine Baker et Marlene Dietrich. Les bombes des alliés l’épargnent quand éclate la Seconde Guerre mondiale, mais pas le gouvernement de l’Allemagne de l’Est, qui le rase en grande partie. Un nouveau bâtiment inspiré de l’original est érigé bien des années plus tard pour devenir le lieu où Michael Jackson suspendit dans le vide son bébé devant ses fans…

7. L'Hôtel Stanley (Estes Park, États-Unis)

C’est en 1974, alors qu’il loge dans la chambre 217 que Stephen King a l’idée de débuter la rédaction de Shining. Il faut dire qu’il s’agit de l’hôtel le plus hanté du pays. Des fantômes, il y en a dans toutes les chambres. Des gentils et des farceurs, qui font plein de trucs flippants et qui ont permis à la direction d’exploiter à fond un filon qui encore aujourd’hui, assure un fort taux d’occupation, quel que soit la saison. Kubrick a pour sa part choisi un autre endroit (le Timberline Lodge dans l’Oregon) pour tourner son adaptation…

8. Le Negresco (Nice, France)

Sur la Promenade des Anglais, le Negresco fait tout autant office d’établissement hôtelier que de monument, pour les touristes avides d’Histoire et d’anecdotes. Lieu de villégiature de la famille Rockefeller, ouvert en grande pompe en 1913 en présence de plusieurs têtes couronnées, il demeure l’un des hôtels les plus célèbres du monde. Plus de 30 films y ont été tournés.

9. Raffles Hotel (Singapour)

Rudyard Kipling et Joseph Conrad, les deux fameux écrivains aimaient venir au Raffles profiter de l’architecture coloniale unique, tout comme André Malraux et d’autres célébrités, amatrices de luxe et de volupté. Classé monument national par le gouvernement en 1987, le Raffles rayonne toujours avec autant de puissance et de grâce.

10. Le Plaza Hotel (New York, États-Unis)

« Je n’ai pas acheté un immeuble, j’ai acheté un chef-d’œuvre ! ». Quand il clame haut et fort son amour pour le Plaza, Donald Trump ne se doute peut-être pas qu’il le revendra à perte quelques années plus tard, avant que sa valeur ne soit revue à la hausse, avant sa rénovation. On a pu le voir dans Les Soprano, Maman j’ai encore raté l’avion ou encore Crocodile Dundee. Il est souvent cité dans la liste des plus beaux immeubles de la grosse pomme.

11. (bonus) Chungking Mansions (Hong Kong)

Mondialement célèbre depuis le chef d’oeuvre de Wong Kar-wai « Chungking Express », la bâtisse abrite des hôtels miteux mais également des boutiques, des petits restaurants, des boutiques de fringues et concentre surtout l’essentiel de l’immigration du territoire : des Indiens, des Népalais, des Nigérians et quelques aventuriers européens et américains venus fricoter avec « le sud économique » dans ce melting-pot. Plein de bonne bouffe mais il ne faut pas être regardant sur la chambre.

Inutile de dire qu’on est loin du Formule 1 et de ses distributeurs automatiques.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :