Notre vie c’est déjà pas facile tous les jours, parce qu’on sait qu’on va tous mourir et surtout mourir seuls, abandonnés de tous, dans le froid du néant, et la tristesse d’un coucher de soleil. Mais alors qu’on prend cher en souffrance existentielle, il faut en plus se taper les autres humains, qui eux aussi gémissent de malheur et n’ont rien trouvé de mieux comme dessein que de nous nuire à tout jamais. Eh oui, il y a des gens qui nous parlent mal, et n’ont en retour que notre incrédulité passive, parce que nous on dit rien. On est des victimes.

1. Un serveur parisien

A vrai dire c’est la condition sine qua non pour accéder à cette profession. Les plus doués sont surtout ceux qui refusent d’accepter la carte bleue parce qu’il manque un euro à ton addition et sont d’avance énervés quand tu leur dis que t’as pas de liquide et que tu vas pas commander un bœuf Bourguignon pour être sûr/e de pouvoir payer par carte. Mais tu le fais quand même. Parce qu’ils te font peur. Et que tu es faible.

Source photo : Giphy

2. Tes voisins

Parce que tu fais du bruit, parce que tu mets de la musique, parce que t’as invité plus de deux potes, parce que tu sors tes poubelles, parce que t’as pas renvoyé l’ascenseur, parce que t’es mal habillé. Les voisins sont là pour te rabaisser à leur paillasson. Et comme tu es plus jeune qu’eux, tu n’arrives pas à te faire respecter. Du coup, tu brûles l’immeuble en pleine nuit pour t’assurer de cramer tout le monde et tu attends que l’assurance t’offre un autre appart. Mais tu ne pourras pas toujours utiliser cette astuce pourtant ingénieuse.

3. Ton médecin quand tu lui dis que tu continues à fumer

Ou quand tu lui expliques que tu mets pas de capote depuis des années et que tu sais pas de qui est le père de l’enfant. En même temps, c’est vrai qu’on n’a pas envie de bien te parler.

4. Ta mère

Mais tu acceptes parce que tu es sorti/e de son vagin ce qui confère un droit de vie et de mort (physique ou morale) sur tout ton être. Seul moyen de t’en sortir pour ne plus subir cet abominable fiel enrobé d’amour maternel, te tatouer « maman je t’m » en lettre gothiques sur le bras (attention, ne mets pas le prénom, comme ça si tu changes de maman, le message du tatouage sera toujours valide, LOGIQUE).

Source photo : Giphy

5. Tes enfants

A quoi ça peut bien servir de faire des gosses, puisque de toute façon quoi qu’il arrive ils vont finir par nous détester et nous dire qu’on est des salauds et qu’on a gâché leur vie. Tes enfants sont nés pour mal te parler. C’est pour ça que tu te donnes aussi le droit de mal leur parler en retour. C’est ça le vrai esprit de famille bordel.

Source photo : Giphy

6. Les piétons quand tu es cycliste et que tu grilles un feu rouge

Mais t’en as rien à foutre parce que tu es en vélo et que tu as déjà grillé six feux rouges quand ils ont épuisé l’intégralité de leurs insultes adaptées au domaine de la circulation.

7. Les cyclistes quand t'es un piéton et que tu grilles un feu rouge

Et pourtant tu essaies d’expliquer au cycliste que toi aussi tu es cycliste et que tu aimes gueuler sur les piétons, mais c’est trop tard il a déjà fini de te traiter avec le mépris que vouent les cyclistes aux piétons. Il n’a pas eu le temps de comprendre que toi aussi tu aurais pu être son ami.

8. Une coiffeuse quand tu t'es pas fait couper les cheveux depuis plus de 6 ans

Et qu’elle ne coupera résolument pas seulement les 2 centimètres que tu as exigés mais te rasera le crâne contre ta propre volonté en te jugeant et sans oublier de te faire souffrir en te démêlant tes cheveux pourris. Le reflet de ton visage meurtri dans le miroir de la honte ne t’aidera pas à te rebeller.

Source photo : Giphy

9. Toute personne à un guichet

Surtout quand elles commencent leur phrase par « Oui ? C’est pour quoi…? ». Tu sais alors que cette personne non seulement ne t’aidera pas, mais fera en sorte de te désorienter par un ensemble de circonvolutions jusqu’à ce que l’heure de sa fin de journée ait sonné et qu’elle puisse partir en te laissant dans l’incompréhension la plus totale mais surtout la souillure de la solitude.

10. Ton partenaire sexuel quand ça devient un peu sauvage

Comme on le sait tous ces petites phrases sorties du contexte sexuel sont de vraies insultes.

11. Ton coach sportif

Et le plus bizarre c’est que tu payes pour qu’il te parle mal et pince entre son index et son pouce ton gros bourrelet de gras avant de repartir avec ses autres amis sur-protéinés et te montrer du doigt en rigolant. Mais comme tu es déjà au bout de ta vie en transpirant jusqu’au sang à ta deuxième pompe, tu acceptes en cachant tes larmes.

Source photo : Giphy

12. Une esthéticienne

Quand elle ausculte ta peau et s’offusque parce qu’une fois dans ta vie tu as osé te raser les aisselles. MALHEUR A TOI tu es maudit sur les dix prochaines générations.

13. Un videur

Tu as beau tenter une approche amicale, faire une ou deux blagues un peu fortes et te rapprocher d’un groupe de filles grandes bonnes et fringuées comme des poufs que tu ne connais pas pour montrer que tu es cool, lui, il sait que t’es pas un vrai. Cherche pas, tu rentreras pas mec. Ou meuf. Et en plus tu vas te faire humilier devant une foule de gens que tu refuserais pourtant de fréquenter dans la vraie vie.

Like si toi aussi tu veux me parler mal.