Crédits photo (creative commons) : Becante

Elles appartiennent un peu à notre patrimoine culturel, ces expressions latines qui tombent peu à peu dans l'oubli. Encore que, à y regarder de plus près, elles existent toujours. Mais sous une autre forme. Les traits de caractère et les comportements qu'elles dénoncent sont en tout cas inscrits dans l'histoire de l'humanité. Ad vitam aeternam !

  1. Sub Jove cubare
    Littéralement, "coucher sous Jupiter". Au sens propre, un certain nombre de divinités, de nymphes et de mortelles en ont fait l'expérience. Parfois contre leur gré. Mais il ne s'agit pas ici d'une triviale histoire de concubinage. C'est l'équivalent de notre poétique "dormir à la belle étoile", qui n'a rien d'érotique.
  2. Surdis auribus canere
    "Chanter aux oreilles des sourds". Dans cette expression prisée des Romains, ne voyez aucune méchanceté à l'encontre des malentendants. Ce sont en réalité les chanteurs qui sont raillés : Tous ceux qui parlent pour ne rien dire, pour reprendre une traduction moderne.
  3. Ejus aures peregrinantur
    "Ses oreilles sont en voyage". Non, elles ne sont pas dotées d'autonomie, ces oreilles qui inspirent décidément les Anciens. Elles soulignent un trait de caractère éternel : Le distrait, celui qui "est dans la lune".
  4. Barba non facit philosophum
    "La barbe ne fait pas le philosophe". Une espèce en voie de disparition, le philosophe, ce qui expliquerait qu'on lui ait préféré "l'habit ne fait pas le moine". Encore que...
  5. Cochleas vincere
    "Vaincre les escargots". Vous l'auriez deviné : Pour dominer ces limaçons, il faut faire preuve d'une lenteur extrême!
  6. In aqua scribere
    "Ecrire dans l'eau". Un exercice difficile : Autant "pisser dans un violon", c'est justement l'équivalent! Selon une autre version, l'expression signifierait "Perdre la mémoire". Papi ne souffrait pas d'Alzheimer chez les Romains, il écrivait dans l'eau.
  7. Canis sine dentibus vehementius latrat
    "Le chien sans dent aboie plus fort". On n'aurait donc rien à craindre de ceux qui manifestent haut et fort leur animosité ! Il n'empêche que les aboyeurs de tous poils sont parfois pénibles !
  8. Cucurbitae caput habere
    "Avoir une tête de courge"! Pas vraiment de rapport avec la fourberie intrinsèque de la Courge Butternut, ici,l'expression est encore figurée. Et la courge en question doit sonner creux puisqu'elle équivaut à notre "cervelle de moineau".
  9. Cena comesa venire
    "Arriver une fois le repas mangé ". Le comble pour un Romain ! Pire que d'arriver après la bataille !
  10. Rixantur de lana caprina
    "Se disputer pour de la laine de chèvre". Pour des broutilles quoi, pour rester dans le même registre. Le problème, c'est que si vous demandez à nos bambins contemporains ce qu'est une chèvre, ils sont capables de citer… Non, mieux vaut ne pas tenter le diable.
  11. (bonus) Albis dentibus ridet
    "Rire de ses dents blanches". Histoire de se moquer ouvertement de qui on voudra, surtout si l'on a une hygiène bucco-dentaire irréprochable.

En dépit de son statut de langue morte, Fluctuat nec mergitur... ("elle sombre mais ne coule pas")