On le sait tous, le Uno est un jeu de société qui comporte plus de coups de pute que de coups sympathiques amenant à un massage des cheveux. Mais à force de jouer et de perdre des amis, j’ai réussi à distinguer plusieurs catégories de joueurs. Je pose mon +4 pour niquer la gueule de ma pote et j’arrive.

1. L'insupportable : il gagne tout le temps

Quand tu mets un +2, il répond avec un +2. Pareil pour le +4 et la carte Passe ton tour. Il a réponse à tout. Et à la fin il gagne. Idem s’il n’a aucune carte utile, tout le monde l’oublie, et il finit toujours par gagner. Et il est content ce con.

2. La victime : elle se prend que des Passe ton tour et Inversion

Alors elle, c’est toujours agréable de l’inviter à jouer, tout simplement car on est sûr que c’est elle qui prendra. Et le pire (le mieux), c’est quand elle est sûre de pouvoir jouer (aucun Passe ton tour ou changement de sens) et qu’un autre joueur coupe le jeu. Allez, va pleurer dans la cheminée.

Source photo : Giphy

3. Le belliqueux : il est hyper agressif

Pour lui, jouer au Uno c’est comme le Vietnam ou les tranchées : c’est la guerre. Pas de pitié, pas de tendresse, et si en plus il peut ajouter des insultes à chaque carte posée, il le fait. Et plus le jeu avance, plus il bave de la bouche et saigne des yeux. IL ne faut surtout pas lui parler.

4. La politicienne : elle impose ses propres règles

Sûrement la personne la plus chiante du game. Si tout se passe bien pour elle, elle ne dit rien et garde la pêche (pas le fruit). Mais dès que ça tourne mal, elle commence à inventer des règles bidon pour éviter un +4, ou choisir la couleur. Insupportable. En plus, Topito a déjà imposé les vraies règles officielles.

5. Le tricheur : il cache des cartes pour faire croire qu'il a un UNO

C’est complètement la mort de jouer avec le tricheur. Il se contrefout des règles, il pioche 2 cartes alors qu’il doit en piocher une et coupe alors qu’il ne faut pas couper. Mais son petit hobbie, c’est de cacher des cartes, attendre que quelqu’un dise « contre-Uno », de révéler ses cartes, et de recevoir des insultes.

Source photo : Giphy

6. La mauvaise joueuse : elle boude à chaque fois qu'elle prend un +2

« Quoi ?! Mais c’est toujours moi qui pioche c’est trop chiant ! » est la réplique préférée de la mauvaise joueuse. Si elle ne joue pas elle boude, si elle prend un +4 elle boude, si quelqu’un gagne en 1er elle boude, et si on coupe avant qu’elle joue elle boude aussi. La mauvaise joueuse a 8 ans.

7. Le malpoli : il coupe tout le temps le jeu

Lui c’est un petit malin. Certes il aime bien jouer, mais surtout, il adore couper le jeu. Il ne fait que ça, du coup il a développé au cours de ces dernières années des réflexes dépassant le mur du son. Parfois, il va si vite pour poser sa carte qui s’explose la main sur la boîte du jeu.

Source photo : Giphy

8. Le trader : son seul kiff c'est d'échanger son jeu avec quelqu'un d'autre

En tant que trader, il se fout bien de gagner ou perdre. Son seul désir c’est de faire mal aux gens, les blesser au plus profond de leur être. Du coup s’il peut échanger son pourri de 40 cartes contre le jeu de 3 cartes de sa pote, il ne se prive. La victime pleure, le trader rigole.

9. Le teubé : il ne comprend jamais les règles

Il est invité à jouer car il manque des joueurs, mais c’est pas son truc les jeux de société. Du coup il ne comprend rien aux cartes qu’il faut poser. Il a tellement mis son cerveau au micro-onde que parfois il pose des cartes de Tarot ou du Jungle Speed. Ok merci Romuald, va faire la vaisselle ça te fera les pieds.

Alors, tu es quel type de joueur toi ?