S’il est une activité qui ne présente aucun intérêt pour l’humanité, c’est bien d’établir le classement des meilleurs joueurs de foot de tous les temps. Mais ce n’est pas une raison pour se priver des débats passionnés qu’une telle liste, forcément subjective, peut engendrer. Voici donc notre liste, presque consensuelle, mais pas tant que ça, des 10 plus grands joueurs de l’Histoire du football. Rien que ça. Allez, plus rien à dire. Sinon faire la vôtre.

1. Diego Maradona, "El Pibe de Oro"

Il fallait un premier. Il devait être génial et avoir du caractère, donc Maradona, forcément. Un mec qui n’a pas tout à fait fini sa croissance (1m72), mais que ça n’empêche pas pour autant de faire gagner presque à lui tout seul une coupe du monde à l’Argentine en marquant au passage deux des buts les plus mythiques de ce sport. Alors oui drogué, dopé, entraîneur catastrophique, et capable des pires punchlines (Maradona est vraiment fou). Mais son meilleur n’avait pas d’équivalent.

2. Pelé, "L'Homme aux 1000 Buts (et quelques)"

Pas forcément original, mais pourtant incontournable. Mais le petit (1m69) Edson Arantes do Nascimento pèse quand même 3 coupes du monde, environ 1200 buts et une fidélité à son club de toujours Santos devenu presque légendaire. Aujourd’hui il jouerait pour le Barça ou le Réal. Au lieu de ça, il fait des pubs pour le Viagra, en souriant, le pouce levé. Comme quoi on peut être un grand joueur et…

3. Johan Cruijff, "Le Hollandais volant"

Le genre de gars à avoir 3 Ballons d’or sur sa cheminée, et donc une grande cheminée. C’est aussi le gars qui a bien écouté les leçons de son entraîneur, un certain Rinus Michels, pour faire du Barça une équipe quasi imbattable, avant de transmettre la formule magique à un brave gars nommé Pep Guardiola. Ne manque qu’une coupe du monde qu’il toucha presque du bout des doigts et il aurait été un peu plus haut… Et puis en plus il est mort.

4. Ronaldo, "il fenomeno"

On parle bien du brésilien, et pas de la plaquette d’abdos couverte de gel qui a fait les beaux jours du Real et aujourd’hui de la Juve. Non l’attaquant de classe, qui enchaîna aussi les coupes de cheveux douteuses, fut l’un des premiers à allier avec autant de talent la technique, la puissance et la vitesse. Certes il avait les genoux en papier crépon et pouvait être confondu, un lendemain de cuite, avec Darcheville. Mais les buts qu’il enfila comme des perles dans les plus grands clubs européens font encore les beaux jours de Youtube.

5. Franz Beckenbauer, "Le Kaiser"

Le seul défenseur de cette liste ultime, une prouesse. Un palmarès long comme le bras, même en écharpe, aussi bien en tant que joueur qu’en tant qu’entraîneur. Le gars a empêché Johan Cruijff de remporter une coupe du monde et, au passage, a révolutionné le rôle du libéro pour lui donner une touche de poésie. Ce qui ne l’empêcha pas de devenir entraîneur de l’OM plus tard pour quelques mois avec des lunettes beaucoup trop grandes pour lui. La reconversion, c’est compliqué.

6. Zinédine Zidane, "El Mariscal"

On pourrait presque résumer sa vie à quelques coups de têtes en finales de coupes du monde. Mais Zizou, c’est une carrière un peu plus riche que ça. Des chevilles élastiques, une conduite de balle reconnaissable entre toutes, un triomphe en finale de champion’s league, un galactique en puissance, un match mythique contre le brésil en 2006. Et une tronche sur l’Arc de Triomphe un soir de juillet de 98. Sans compter sa reconversion en entraîneur avec tout simplement trois Ligues des Champions consécutives avec le Real.

7. Alfredo di Stefano, "L'Homme aux 3 Passeports"

Ceux qui l’ont vu jouer disent de lui que c’est LE meilleur. Les autres vous diront que c’est n’importe quoi. Malheureusement pour les premiers, ils ne sont plus très nombreux. Il n’empêche, le bonhomme a entre autres gagné 5 Ligues des Champions consécutives, 2 Ballons d’Or, 8 championnats d’Espagne, rien que ça. Reste qu’il n’a jamais trouvé le chemin de la Coupe du monde, malgré son enrôlement dans trois équipes nationales différentes. Et ça en plus c’est presque tricher.

8. Michel Platini, "Le Roi Michel": ou "Platoche" par chez nous

Un génie à la française (en petit short) qui a fait rêver tout une génération et a ouvert les portes du foot étranger à tous les joueurs français. Longtemps recordman du nombre de Ballons d’Or remportés avec 3, consécutivement qui plus est, il a depuis été battu par Messi et Ronaldo qui ne sont pas à proprement parler des tanches… Mais pour être plus haut dans le classement, il aurait fallu tenir le ballon à 3-1 à Séville en 1982 contre les Allemands.

9. Lionel Messi, "Léo"

Le mec a été un prodige, puis un cadre indéboulonnable, puis cette espèce de légende vivante. Léo Messi n’a rien de normal, et chacun de ses matchs avec Barcelone le confirme. 6 fois Ballon d’Or (c’est dément quand même), il lui aura seulement manqué dans sa carrière de gagner une Coupe du monde avec l’Argentine. C’est rien mais c’est beaucoup. Et les plus beaux buts de Messi sont visibles ici.

10. Ferenc Puskas, "Le Major Galopant"

Dans les années 1950, la Hongrie réinvente le football et passe tout près de s’offrir la Coupe du Monde en 1954. Ferenc attendra d’avoir 31 ans et 20 kilos de trop pour débarquer au Real de Kopa et Di Stefano et remporter 3 Coupes d’Europe des Clubs Champions. Au total, 625 buts en 631 matchs. Pas mal.

11. Cristiano Ronaldo, "le mec avec du gel"

5 ballons d’Or, une Coupe d’Europe avec une équipe du Portugal nulle à chier et 5 Ligues des Champions. On a beau adorer le détester, on ne peut que reconnaître le génie de Cristiano Ronaldo.

Et aussi Eusébio, Socratès, George Best, Ronaldo (l’autre)… Et vous, vous auriez mis qui d’autres, forcément ?

Source : des dizaines de soirée foot, la liste FIFA 100, histoire-du-football.com

Top proposé par FoieDePirate et largement transformé par les topiteurs