Tu la vois cette personne reloue qui te demande toujours pourquoi toi tu as un forfait pourri alors qu’elle a toujours un forfait mieux que le tien ? Eh bien pour ne plus passer pour un bleu et avoir enfin une relation saine et stable avec ton opérateur et bannir définitivement ce sujet de conversation avec tes collègues, voici un bouquet de conseils aussi fleuris qu’une gerbe mortuaire.

1. Accepter les offres de ton opérateur = signer un pacte avec le Diable

Le gars a l’air sympa au téléphone mais ce n’est ni ton anniversaire, ni ton ami. C’est surtout un mec qui bosse dans un centre d’appel en Afrique du nord, sous-payé pour te faire signer des contrats foireux (avec son lot de services gratuits dans un premier temps mais qui te seront facturés ensuite). Donc un conseil, quand tu réponds à un numéro inconnu et qu’on te dit « Mademoiselle Dupont, bonjour », raccroche immédiatement, jette ton portable à la déchetterie, change de visage et pars vivre quelques années à l’étranger pour être sûr/e qu’ils ne te retrouvent jamais. JAMAIS. Sauf si tu ne t’appelles pas Mademoiselle Dupont et que c’est juste une erreur et que tu as pris ça trop à cœur.

Source photo : Giphy

2. Si tu as accepté quand même (parce que tu es faible), check la date de fin de l'offre pour résilier ton contrat juste avant

Ça, c’est dans le cas où tu te serais quand même fait niquer par un appel et senti obligé de souscrire à une offre. Maintenant que tu as raccroché et que tu as dit oui pour cet accès illimité à une application unique dont tu n’as toujours pas compris l’utilité, tu peux te rendre directement sur le site de l’opérateur et vérifier jusqu’à quelle date l’offre est valable. Et ainsi, ne pas payer à vie un truc qui te sert à rien et devoir abandonner tes projets d’enfants car tu ne pourras pas leur payer d’études.

3. La fin du roaming ne concerne pas tous les pays

Le roaming consiste à passer des coups de fil, utiliser Internet, envoyer des textos à l’étranger. Jusqu’au 15 juin dernier, ça coûtait mortellement cher. Désormais, on peut appeler et envoyer des textos partout en Union Européenne. Mais l’Union Européenne n’est pas l’Europe donc exit les pays en cours d’adhésion qui ne sont pas concernés comme L’Albanie, la Serbie, le Monténégro ou même le Royaume-Uni (quand le Brexit sera totalement effectif car pour l’instant ça marche encore). Quant à l’Andorre et la Suisse, ça dépend encore des opérateurs. Et enfin les voyages en mer restent surtaxés car ils dépendent d’un réseau propre à la compagnie maritime.

4. Repérer les hors-forfaits

On ne fait pas toujours gaffe parce que ça représente rarement plus de quelques euros mais à la longue ça finit par te coûter un bras. Du coup, le mieux c’est quand même de vérifier tes factures, de voir s’il n’y a pas d’erreurs et éventuellement changer de forfait parce que celui à 2 € par mois (mais 18 € de hors-forfait) ne correspond peut-être pas à ta (sur)consommation.

5. Même si le roaming est fini, il y a des plafonds à respecter

Qu’on se la joue pas gros déglingo non plus. Et généralement après quatre mois d’appels émis depuis l’étranger ton opérateur te contacte pour changer de forfait et pas pour te demander une carte postale de tes vacances. Mais si ça te fait plaisir tu peux bien sûr lui en fournir une.



6. Résilier ton contrat

La loi Châtel permet désormais de résilier un abonnement si tant est que tu as bien tenu les 12 premiers mois. Bon… En théorie tu es censé payer un pourcentage de ton forfait équivalent au nombre de mois restants mais tu peux utiliser des techniques de filoutage en fournissant un faux contrat dans une entreprise à l’étranger ce qui te force indubitablement à cesser ton abonnement. En plus ce faux contrat te permettra également de briller auprès de tes amis en société en faisant croire que tu as une vie très aventureuse. LA BONNE ASTUCE.

Source photo : Giphy

7. Ton opérateur va te faire des offres super sympas juste avant la fin de ton engagement

Si tu es engagé pour un ou deux ans, mais que tu n’as pas songé à te réengager par toi même parce que tu as quand même d’autres choses à foutre, t’inquiète donc pas que ton opérateur va rappliquer sec. Le tout étant de ne pas t’appeler pour te dire « Hey, ça fait 28 ans que tu es chez nous, on reconduit pour deux ans ? Je t’aime », mais plutôt de te proposer une offre super chouette, que tu vas accepter parce que tu as un niveau de réflexion assez réduit et qui va te réengager malgré toi encore deux longues années.

8. Prendre un abonnement plus élevé pour avoir un smartphone moins cher

Grand classique de l’arnaque. Tu baves sur un smartphone depuis des années, et comme tous tes amis l’ont et que tu n’as aucune personnalité mais aussi aucun revenu tu ne peux bien évidemment pas te le payer puisqu’il coûte au minimum 600 € (ce qui est déjà une arnaque en soi), tu vas donc opter pour une offre à 180 € (GÉNIAL, VRAIMENT C’EST DONNÉ !!!) mais aussi un abonnement à 35 €/mois sur deux ans. Alors qu’aujourd’hui tu payes 15 €, PAR EXEMPLE ON A QU’À DIRE. Je ne suis pas ultra douée en maths mais en gros ça veut dire que tu vas payer 20 € de plus par mois pendant deux ans et donc payer plus cher que le prix initial. Question bonne affaire, on peut mieux faire .

9. Les forfaits de façon générale

Parce tout te laisse croire que tu vas faire une affaire alors que tu te retrouves à payer plus cher ton téléphone que le prix de marché. Ce qu’il faut c’est acheter son tel et ne surtout pas se laisser tenter par un engagement qui laisserait croire que le prix du téléphone sera moins cher.

Source photo : Giphy

Allez, jette ton portable ça sera plus simple.

Sources :

Universfreebox

RTL

Radins