On commence à être déjà un peu dégoûté de manger de la viande quand on entraperçoit une seconde d’image en abattoir, mais au moins on mange la viande morte. Fini. Kaputt. La côte d’agneau de va pas se barrer en courant de notre assiette. Alors que dire de ces gens étranges qui mangent des animaux… vivants ? Et d’après vous, quels animaux peut-on manger sans qu’ils soient cuits, bouillis, découpés, faisandés ?

1. Les huîtres

C’est clairement la pratique la plus répandue dans la série des bestioles qu’on engloutit vivantes. Peut-être qu’on est moins tatillon avec ces mollusques parce qu’à aucun moment on a l’impression qu’elle sont vraiment vivantes. Et puis on a du mal à percevoir le niveau de sensibilité d’une huître, faut dire. Bon BREF j’adore les huîtres, je m’en fous de les bouffer vivantes, c’est ce qu’il y a de meilleur au monde, allez tous vous faire foutre.

Source photo : Giphy

2. Fourmis vivantes en guise d’assaisonnement

C’est la spécialité du restaurant Noma à Copenhague. Une bonne petite salade saupoudrée de fourmis en train de gambader entre la tomate et la mozzarella. Tout ça pour la coquette somme de 200 €, ça vaut le coup non ?

3. Sannakji : le repas tentaculaire

Spécialité coréenne super ultra dégueu qui consiste à manger une petite pieuvre vivante (cf. scène de Old Boy anthologique où Choi Min-Sink se fourre un octopus vivant dans le gosier), MIAM.

4. Odori Ebi : la crevette dansante

Une forme de sushi japonais qu’on appelle aussi avec beaucoup d’humour “la crevette dansante”. La crevette est plongée dans le Sake pour être un peu sonnée et on la bouffe ensuite vivante. Le comble de la cocasserie résidant dans le fait que les œufs de la crevettes sont visibles par transparence et gigotent aussi. Trop chou.

5. Des oursins

Attention, à ne pas confondre avec des oursons bien sûr ce qui serait franchement cruel et insoutenable. Non les oursins, on s’en fout vu que ça n’a pas de poil.

Source photo : Giphy

6. Du homard

Le homard n’est pas toujours ébouillanté vivant avant d’être dégusté, il peut aussi avoir le privilège d’être mangé directement vivant dans certains restaurants (chics, cela va sans dire).

7. La grenouille démembrée vivante

Plat taïwanais qui est désormais interdit. La grenouille sashimi est une grenouille qu’on démembre vivante devant tes jolis yeux affamés. la grenouille a bien sûr le cœur qui bat encore pendant que ses membres sont servis en soupe. Très bon esprit, en somme.

Source photo : Giphy

8. Casu Marzu : le fromage qui bouge

Fromage de Sardaigne totalement pourri au point de regorger de larves. Il se déguste ainsi. Voilà. Cela signifie donc que des gens payent. Pour Manger. Des larves. Vivantes.

9. Le witchetty grub : larve et cœur à vif

Un ver qui peut être mangé cuit et cru pour les plus téméraire. Je sais pas ce qui donne le plus envie de gerber mais apparemment ça a le goût d’oeuf à la coque. Ce qui me dégoûte définitivement des œufs à compter de ce jour.

Source photo : Giphy

10. Izezukuri : le poisson qu'on veut faire survivre à sa propre mort

Encore une forme dérivée de sashimi où un poisson est mangé vivant dans l’assiette. Il est donc généralement écaillé VIVANT, tranché VIVANT, et comme on est sympa on le remet dans la flotte juste avant de le servir pour être bien sûr qu’il arrive dans ton assiette VIVANT.

Conclusion, si toutes ces recettes vous ont détruit tout espoir en l’humanité, mangez plutôt des crêpes, mais des crêpes vivantes.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :