C’est la journée mondiale des bisous. Le deuil est de mise. Oui parce que les bisous, tout le monde pense que ça fait plaisir alors que c’est totalement dégueu ce truc. Ça ne fait en réalité plaisir à personne et pourtant on perpétue docilement cette tradition en se roulant dans la fange de l’hypocrisie et du mal-être.

1. Parce que ça file des maladies

Voilà. De base. D’emblée. Direct. Une quantité de maladies se transmettent par cet acte immonde : mononucléose, herpès, rubéole, méningite. La liste est encore longue. Donc je ne vois pas pourquoi on accepterait de faire la bise à quelqu’un qui n’a pas disposé au préalable sur son visage une capote géante.

Source photo : Giphy

2. Parce que c'est un châtiment qu'on ne réserve qu'aux filles

Et je tiens à le crier haut et fort. Pourquoi ? POURQUOI ? Que ce soit en soirée, au travail, n’importe où, les hommes se saluent par une énergique poignée de main ou un check pour paraître cool et on ne sait pas trop comment ni pourquoi dès qu’une fille se trouve sur le chemin, on ne lui réserve pas le même sort mais on lui tape la bise. Mystère. Les filles ne peuvent donc pas se limiter au serrage de main ? Sont-elles trop douces et jolies pour qu’on se prive d’apposer une partie du corps sur leur visage de victime ? Alors voilà, je vous le dis comme je le pense, la bise n’est pas obligatoire pour illustrer une marque de respect imaginaire.

3. Parce que le contact avec des joues étrangères n'a rien de réjouissant

Surtout quand le gars qui s’approche de toi a des joues pleines de boutons purulents qui viennent tout juste d’éclater mais qu’il a pas eu le temps de se désinfecter la peau à la Bétadine et qu’il s’approche dangereusement de toi dans l’espoir malsain de frotter cette joue impure contre la tienne si bien exfoliée.

Source photo : Giphy

4. Parce que c'est pas une bise : c'est se coller les joues sans poser ses lèvres dessus et en faisant un bruit de succion

Son dégueulasse qui plus est. Non, à la rigueur si on voulait faire les choses bien il vaudrait mieux se rouler un gros patin.

5. Parce qu'on sait jamais s'il faut en faire une, deux, trois ou mille

Et c’est toujours gênant surtout quand la personne d’en face s’apprête à faire sa huitième bise et que toi tu pensais te limiter à 7 bises et que du coup tu es pris par surprise et vous vous embrassez sur la bouche par inadvertance alors que c’est ton patron et qu’il vient de te virer.

6. Parce qu'une fois sur deux on se cogne les pommettes comme des débiles

Finalement on a beaucoup trop de violence en nous alors il faut bien qu’elle sorte à un moment donné.

7. Parce que ça passe souvent mal à l'étranger où on te prend pour un taré et un violeur

Et y’a quand même 99 % de chances que tu n’en sois pas un. Après big up à mon 1 % qui viole un max, on est avec vous les frères. MDR.

Source photo : Giphy

8. Parce qu'une fois j'ai fait la bise à ma mère, ça a dérapé et maintenant elle est enceinte

Alors qu’on ne m’y reprenne plus.

9. Parce qu'on ne peut jamais refuser une bise sans passer pour le dernier des enfoirés sans race

Manquer à l’appel de la bise c’est un peu comme faire caca dans la bouche de la personne à qui tu fous le vent le plus humiliant de la terre.

10. Parce que tu préfères branler directement

Comme ça pas de chichi.

Source photo : Giphy

Sur ce, je vous quitte avec les paroles de Katerine, « On est là pourquoiiiii, On est là pour quiiiii, Dans les magasinsA se prendre la tête, Au fond qu’est ce qu’on veut, Au fond qu’est ce qu’on cherche, Quand on s’prend la tête, Mais qu’est ce qu’on attend, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux, Des bisoux ». Ah ouais mais non ça marche pas en fait.