Je ne sais pas si vous savez mais nous sommes en guerre et ça, certaines personnes l’ont bien compris et se sont dit que ce serait une bonne idée d’aller dévaliser les magasins pour faire des stocks. Ce sont les mêmes personnes qui n’ont pas compris le confinement et qui ont appris à se laver les mains la semaine dernière. Selon les pays, les gens ne se sont pas rués sur les mêmes produits et le sens des priorités de certains est pour le moins déconcertant. Malgré tout, il restera toujours dans les rayons les aliments dont personne ne veut, même avec le confinement.

1. Le PQ en Australie

On se moquait de l’Australie il y a à peine 10 jours parce que les habitants se battaient pour du papier toilette et ont provoqué des ruptures de stock dans les supermarchés. « Haha, qu’ils sont bêtes de l’autre côté du globe ! » se disaient les français avant d’être pris de la même frénésie collective et de dévaliser les rayons pour obtenir le précieux PQ. D’après Niki Edwards, chercheur en santé publique, le papier toilette « symbolise le contrôle » face à cette perte de contrôle provoquée par l’épidémie. On ne sait pas trop quoi en penser…

2. Les pâtes, l'eau en bouteille et le PQ en France

Les français ont eu très peur de la mise en place d’un confinement total et se sont rués dans les supermarchés pour acheter de quoi nourrir un régiment entier avec des pâtes à rien (et leur essuyer les fesses), preuve qu’on est bien teubés avec le coronavirus. Cette panique complète et incontrôlable a touché presque tous les supermarchés et certains n’avaient pas assez bien adapté leurs stocks. Qu’est-ce que ce serait si on n’avait pas l’eau courante…

3. Les armes aux États-Unis

Aux États-Unis, certains habitants ont plus peur de la bêtise humaine que de la pénurie alimentaire. Les ventes d’armes ont fortement augmenté dans plusieurs États américains comme la Californie, l’État de New York et l’État de Washington, les États les plus touchés par l’épidémie de Coronavirus. De nombreuses personnes achètent plus de 200$ de munitions car « le monde est devenu fou ». Les américains redoutent un effondrement de la société, situation où ils devront se défendre eux-mêmes pour se protéger.

4. Le thé en Angleterre

Comme chacun sait, les anglais raffolent de thé et on les imagine difficilement s’en passer, peu importe la situation. Alors qu’en France on se rue plutôt sur le café, le rayon Thé des supermarchés britanniques se vident inexorablement. De là à craindre une pénurie, il ne faut pas exagérer.

5. Le cannabis aux Pays-Bas

Alors que le gouvernement néerlandais ordonnait dimanche la fermeture imminente des Coffee shops, les consommateurs sont tous allés s’approvisionner une dernière fois avant longtemps, provoquant des files d’attente dans tout le pays. Ce mardi, le gouvernement a autorisé la collecte de commandes en Coffee shop, pour le plus grand soulagement des clients inquiets pour leurs réserves.

Conclusion : Mieux vaut attendre pour aller faire ses courses ou acheter des pâtes sur Leboncoin, certains les vendent 500€ le kilo, c’est une affaire.