Vous les avez vues comme nous, les scènes de quasi-émeutes ou de files interminables dans les supermarchés, les gens qui remplissent leurs caddies de pâtes et de PQ de peur d’en manquer, et les foules compactes qui se bousculent pour entrer. C’est flippant. Et c’est surtout n’importe quoi. Ce top est un cri du cœur : attendez pour faire vos courses, nom de nom.

1. Il y a bien assez de stocks de PQ, pâtes, riz et même de Nesquik

On n’arrête pas de le dire partout dans les médias (sauf ceux qui jouent sur les peurs des gens, on vous voit vous) : les entreprises qui font ces produits n’ont AUCUN PROBLÈME de production. Ça veut donc dire que les mêmes quantités que d’habitude sont produites et livrées chaque jour. Et même un peu plus en ce moment. Bref, comme le gouvernement n’a pas interdit d’aller faire ses courses, vous pourrez retourner au magasin quand vous voudrez, donc pas besoin d’avoir 50 kilos de pâtes d’avance.

2. Vous allez tous vous transmettre le virus comme des idiots

Le confinement, c’est pas dramatique, mais c’est pas pour faire joli non plus. Parmi les gens qui se pressent à l’entrée des magasins, certains sont peut-être porteur du coronavirus, et ils ne respectent pas du tout les distances de sécurité. Vous précipiter au supermarché avec tous ces gens paniqués, c’est le meilleur moyen de vous exposer. Dans quelques jours, il y aura moins de monde et donc plus d’espace entre chaque personne.

3. Ça vous laissera plus de temps pour faire une vraie liste de courses

Ça aussi c’est fou : sous le coup de la panique, certains entassent tout et n’importe quoi dans leurs caddies, comme si c’était une compétition. C’est à se demander comment ils réagiraient en cas de vraie crise majeure (ne leur parlez pas de théorie de l’effondrement, ils vont faire une attaque). Prenez votre temps, listez tout ce dont vous avez besoin sur une feuille ou sur votre téléphone, et tout va bien se passer.

4. Ça fait stresser les gens qui sont raisonnables et qui attendent juste leur tour pour aller faire leurs courses normalement

Toutes ces scènes de grand n’importe quoi relayées par les chaînes de TV ont un pouvoir anxiogène très puissant. Quand on mate ça, on a presque envie de se précipiter, nous aussi, pour aller faire nos courses avant qu’il n’y ait plus rien. Sauf qu’il n’y a pas « plus rien », les livraisons continuent tous les jours dans ces magasins, on l’a dit. N’empêche que ces débiles nous font stresser pour rien.

5. La moitié des trucs que vous achetez va être périmée avant que vous ayez le temps de les bouffer

Parce que oui, on les a vu les idiots qui achètent 5 cagettes de fruits alors qu’ils sont sûrement 3 à la maison, et quand on voit le reste de leurs courses, on devine qu’ils ne comptent pas se nourrir exclusivement de compotes. Sauf que leurs fruits, dans maximum 1 semaine ils sont foutus. Prenez juste ce dont vous avez besoin pendant une semaine, les magasins ne vont pas fermer, on n’arrête pas de vous le dire bordel de flûte.

6. On sait très bien que vous n'avez pas assez d'espace de stockage pour ces 300 rouleaux de PQ et franchement ça fait pas chic dans votre salon

Et puis avouez, vous allez vous sentir un peu con quand vous verrez que les autres personnes pourront continuer à acheter leur pack de PQ normalement tandis que vous, vous en avez entassé assez pour pouvoir torcher la moitié de la région pendant un mois.

7. Vous mettez en danger les manutentionnaires/caissiers des grandes surfaces qui sont obligés de bosser et se retrouvent par votre faute au milieu de la foule

En plus, pour avoir entendu quelques témoignages de certains d’entre eux, ils passent leur temps à faire des aller-retour pour remplir les rayons et ils en ont marre de voir autant de monde. Laissez-les souffler un peu quand même.

8. Les boulangers, bouchers, fromagers et autres vendeurs de fruits et légumes sont toujours ouverts

Ok, ils ne vendent pas de PQ, de dentifrice et de mouchoirs, mais ces commerces peuvent vous dépanner de plein de trucs et, surtout, vous nourrir. C’est vrai que c’est souvent un poil plus cher qu’en supermarché, mais en même temps c’est meilleur, et puis c’est une situation exceptionnelle. Comme ça vous pourrez dire que vous avez soutenu les commerces de proximité.

9. Ça va forcément se calmer

Pour l’instant, les gens paniquent. Après, ils se rendront compte qu’il ne fallait pas paniquer. En plus de ça, ils achètent des énormes stocks, donc ils ne vont pas retourner faire leurs courses tout de suite. Si on réfléchit bien, l’affluence va logiquement baisser dans les prochains jours, et tout reprendra son cours normalement.

10. Il vous reste une vieille boîte de raviolis dans le placard

Vous l’avez achetée il y a 2 ans « au cas où », et c’est aujourd’hui le fameux « cas où ». Ça vous fera gagner un repas et vous pourrez faire vos courses plus tard. On sait que c’est pas bon les raviolis en boîte, mais pour ça vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-mêmes.

11. Vous pouvez faire vos courses en ligne sinon

Comme ça vous êtes sûrs de ne pas avoir à faire la queue et d’avoir un créneau pour retirer vos courses tranquillement (laissez la livraison à domicile à ceux qui en ont vraiment besoin). On a inventé internet, alors autant que ça serve à quelque chose non ? Et puisqu’on est sympa, on a fait un top des sites pour faire ses courses en ligne, regardez si vous trouvez votre bonheur.

Tenez, au passage, des tweets sur les supermarchés.