Préférer le vélo à la voiture/aux transports en commun, c’est bien, c’est cool et écolo, mais ce n’est pas toujours facile quand la ville dans laquelle on habite manque (cruellement) d’infrastructures… Heureusement, certaines font de beaux efforts pour créer des pistes cyclables accueillantes et bien lisses pour nos chers cyclistes. Non parce qu’on veut bien faire attention à la planète mais si c’est pour risquer notre vie à chaque instant, non merci.

1. Strasbourg

Non mais alors là, les mecs ne rigolent pas. 560 kilomètres d’aménagement cyclable rien que pour vous. Strasbourg est de loin, la première ville cyclable de France. Sachez, par ailleurs, que là-bas les Vélib (RIP) s’appellent les Vélhop et qu’ils sont plus de 4 800. Qu’est-ce qu’ils répondent à ça, les Parisiens ? HEIN ?

3. Grenoble

Alors, on applaudit les Grenoblois pour leur investissement dans des pistes cyclables de qualité. En revanche, on ne les félicite pas d’avoir appelé leur équivalent du vélib’ parisien (RIP)… MÉTRO VÉLO. Ce n’est absolument pas logique et foncièrement déceptif pour quiconque cherche à louer un de ces deux roues.

4. La Rochelle

Plus de 232 kilomètres d’aménagements cyclables sur La Rochelle, 100 kilomètres de pistes cyclables, 130 kilomètres de bandes cyclables, des couloirs de buuuuus, des zones partagéeeeeeeees, des doubles sens cyclables. Plus de 3 400 places et plus de 100 places sécurisées dans les parkings Saint-Nicolas et de l’Arsenal, c’est un truc de malaaaaaaaaaade. On espère que vous êtes aussi enthousiastes que nous, parce que personnellement, on en peut plus.

5. Sceaux

Parmi les villes comptant moins de 20 000 habitants, il s’agit de la commune la plus cyclable, et franchement, les Scéens (c’est ainsi que l’on appelle les gentilés) gèrent de ouf. Et je me suis contrainte à écrire cette phrase juste pour pouvoir les nommer. J’ai passé un moment fantastique.

6. Versailles

Pour pallier aux lacunes parisiennes, sa voisine, la ville de Versailles cumule les atouts (si l’on fait abstractions du polo sur les épaules de certains) puisque son château (magnifique, on s’en lasse pas, même les Parisiens mutent et deviennent de gros touristes là-bas) offre près de 800 hectares de jardin où l’on peut se déplacer sur son petit vélo avec aisance et souplesse.

7. Lorient

Ville de Bretagne plutôt sympathique, sachez que Lorient s’appelle an Oriant en Breton et finalement cela paraît plutôt logique. Bref, là-bas, il fait bon vivre puisqu’on a la mer à proximité et surtout, SURTOUT (c’est le point de ce top), les trajets en vélo sont facilités par la mise en place d’infrastructures plutôt efficaces. Et ça, c’est merveilleux.

8. Chambéry

À Chambéry (Jean-Jacques Rousseau y a vécu avec sa zouz de 1736 à 1742 et ça, c’est plutôt stylé), il fait bon vivre (en témoigne Google Image) et les nombreuses pistes cyclables sont entourées de verdure, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

#chamberry #france #medievalTown Pardon, mais parle vous anglaise?

A post shared by Diogo Santo (@gonher181) on

9. Angers

Avec 83 kilomètres de pistes cyclables, Angers fait également partie de ces villes où il fait bon se déplacer à dos de vélo. 28% de la voirie de la ville y serait consacrée selon Citycle. Cela représente tout de même près d’un tiers des routes, ce qui n’est pas négligeable.

Douce soirée sur Angers #angers #restaurant pont pont

A post shared by @ ju4917 on

10. Bordeaux

À Bordeaux, on s’applique tout particulièrement à développer le cyclisme urbain pour favoriser la circulation et faire attention à notre petite planète (je n’ai pas été payée par la ville pour dire ça, promis). Et avec ces 200 kilomètres de pistes cyclables, elle défonce bien d’autres grosses métropoles (Paris, par exemple, mon seul exemple, l’unique).

Alors, une envie soudaine de prendre votre petit vélo et faire des roues arrières sur la voie publique ? Oui, je viens insidieusement de vous traiter de gros beauf. Déso pas déso.

Source : Citycle, Parlons Vélo

Source Image : MikiStudio/ Shutterstock