En premier lieu, on peut dire que TOUT a été accusé à un moment ou à un autre de satanisme ou d’hérésie. Pour piquer la phrase de Michel Serre, on est tous l’hérétique de quelqu’un. D’ailleurs, dans l’Antiquité, l’hérésie désignait une école de pensée, ce n’est que plus tard qu’elle incarnera un refus de l’orthodoxie. Dans ce top on ne mentionnera pas l’intégralité des trucs qui ont été considérés comme hérétiques (parce que sinon on pourrait parler de toutes les religions du monde mondial), on a survolé plutôt les trucs vraiment débiles qui ont été considérés comme sataniques (ou qui le sont encore aujourd’hui).

1. Les albinos

Bon alors eux ils n’ont pas de pot, encore stigmatisés de nos jours, certains sont même tués dans certains pays parce qu’on les accuse de sorcellerie. Au Malawi, ils sont des dizaines de milliers à être touchés par cette maladie et sont chassés, enlevés ou tués. Leurs os sont vendus à des guérisseurs. Dans un autre genre, au Burkina Faso, il existe une croyance populaire selon laquelle les albinos naîtraient suite à un rapport sexuel pendant les règles (encore un truc considéré comme satanique).

Source photo : Giphy

2. Les roux

Arrêtez de chercher des noises aux roux. Ces gars ont souffert dans l’histoire. Montesquieu racontait déjà dans L’Esprit des Lois que les Égyptiens les butaient. Bon en fait, il s’est avéré que c’était faux, les Égyptiens ne tuaient personne et pas plus les roux. Mais ça montre à quel point les roux sont stigmatisés dans l’imaginaire. Dans la chrétienté, les vitraux représentent Judas en roux (alors que les Évangiles ne mentionnent jamais son tie and dye auburn). Au Moyen Age, la rousseur a ainsi été associée au feu et donc aux démons. Un édit est publié en 1254 par Louis IX et déclare que les roux c’est de la merde, leur couleur de cheveux vient de l’enfer et de la luxure donc à partir de maintenant les prostituées devront se teindre en roux pour qu’on ne les confonde plus avec les honnêtes donzelles.

3. Les règles

Les règles sont toujours un peu considérées comme la Mal absolu, ou au mieux comme un sujet tabou. Le mot n’apparaît pour la première fois dans une publicité qu’en 1985. Les femmes qui ont leur ragnouttes sont sales. Pire, elles sont démoniaques. Dans l’Antiquité, on les fuit parce qu’on a peur qu’elles nous refilent un mauvais sort. Au Moyen Age, les femmes qui ont mal pendant leurs règles sont carrément prises pour des sorcières victimes de possessions démoniaques.

4. Les yeux vairons

C’est dans la culture populaire de l’Europe de l’Est qu’on associe les personnes détentrices de deux yeux pas de la même couleur au Diable. Alors qu’on sait tous que le Diable c’est le gars tout rouge qui se trimbale avec une fourche au bout de la queue.

5. Les épileptiques

Déjà dans son origine étymologique, l’épilepsie veut dire « possession ». Et pour cause, les personnes atteintes de ces crises étaient considérées comme possédées par un démon. C’est une maladie sacrée qui est vue comme un phénomène surnaturel . (Source)

6. Les femmes

La chasse aux sorcières qui a eu lieu durant la Renaissance a été un véritable génocide contre les femmes (plus de 30 000 ont été butées principalement par le tribunal populaire). Or, si l’on se penche sur les différentes accusations qui les ont mené à la poêle, elles reflètent avant tout l’envie de se débarrasser des bonnes femmes. Celles qu’on a violées sont accusées de sorcelleries (comme ça, pas de risque qu’elles mouftent), celles qu’on a trompées, celles qui ont trompé, celles qui étaient médecins (parce qu’une femme médecin à la Renaissance, ça n’existe pas), celles qui avaient trop mal au bide pendant leurs règles… Bref est-ce que ce serait pas plus simple de se dire que les femmes étaient tout simplement considérées comme des suppôts de Satan ? Finalement, est-ce que Satan ce n’est pas le premier féministe ?

Source photo : Giphy

7. Le jeu de rôle Donjon & Dragons

Bon si on va par là, vous vous douterez que tous les trucs de la pop culture ont pu être accusés de satanisme. D’abord ce jeu de rôle inventé par Gary Gygax, parce que les joueurs devaient user de pouvoirs magiques (dans le jeu) donc très vite on s’est dit qu’ils étaient sous l’emprise de Satan. Pareil pour les dessins animés pour enfants (comme en témoigne cette vidéo, un petit bijou), Harry Potter (J.K. Rowling a été accusée de satanisme par des groupes d’Américains conservateurs très teubés) etc.

8. Céline Dion

La bonne Céline n’est pas que fortiche pour remuer de la glotte, elle a aussi créé sa propre ligne de vêtements. Pour enfant non genrés ; la marque Celinununu . Une idée plutôt maligne en somme qui l’a toutefois exposée aux accusations de satanisme. Du moins pour John Essef, prêtre américain exorciseur. Il s’est ainsi exprimé dans la presse en ces termes éloquents : « Je suis convaincu que cette affaire de « genre » a un caractère démoniaque. C’est incontestablement satanique. Il y a un esprit derrière cela, supérieur et organisé « . SYMPA.

Source photo : Giphy

9. Le symbole peace and love

Alors qu’il dénonçait au départ la guerre du Vietnam et la guerre contre le nucléaire (le symbole signifie en code sémaphore les lettres « N » et « D » pour « Nuclear Disarmament »). Certaines personnes très avisées y ont vu la croix de Néron (ou croix de Satan) qui renvoie au massacre des chrétiens par Néron. Bref les hippies prônent donc la fin du monde et la mort de toute vie humaine. Les cons !

10. Les look rock'n'roll

Parfois il ne faut pas aller chercher bien loin. Ça se passe en 2015 au Maroc. Un couple composé d’une Allemande et d’un Marocain souhaite se marier. Problème, ils sont fans de rock et ça se perçoit un peu trop dans leur look. Du coup, la justice ne voit pas ça d’un très bon œil et leur interdit cette union sacrée sous prétexte qu’ils sont « adorateurs de Satan ». (Source)

Source photo : Giphy