« L’amour c’est comme une cigarette » disait Sylvie Vartan. Elle avait raison : certains couples donnent le cancer. Si tu te reconnais dans un de ces points, sache que ton entourage prie pour que tu rompes bientôt. Oui, nous sommes méchants, mais c’est la vérité…

1. Tu n'as plus qu'un seul sujet de conversation

Il s’agit bien sûr de la personne avec qui, pour notre plus grand malheur, tu es en couple. T’entendre parler c’est comme l’ASMR, c’est peut-être un bruit agréable pour toi, mais nous, ça nous fait l’effet d’une expérience de mort imminente.

2. Tu dis "nous"

Tu ne dis plus « je », le temps où tu avais une personnalité et une individualité est terminé. Tu es devenu un « nous », ce qui semble plus relever du trouble de la personnalité multiple que de la relation amoureuse.

Source photo : Giphy

3. Tu fais les statuts facebook, les photos instagram, les tweets les plus insupportables du monde

Avec des textes de type « 3 mois de bonheur avec toi », « amour de ma vie, plus je te vois, plus je t’aime », voire un petit montage vidéo tout à fait vomitif sur ton histoire d’amour… Ces statuts, totalement non conformes à la convention de Genève, sont une véritable torture que vous infligez à des millions d’internautes. S’il vous plaît, au nom des droits de l’homme et de la dignité de la personne, ARRÊTEZ DE POLLUER LES RÉSEAUX SOCIAUX.

4. Vous passez des heures à vous galocher en public

C’est peut-être sexy quand c’est Ryan Gosling et Emma Stone, mais le problème de la réalité c’est qu’elle est souvent bien moins belle que la fiction. En l’occurrence, ce que vous faites est franchement moche, à la limite de l’humainement regardable. C’est comme un film pornographique de limaces.

Source photo : Giphy

5. Tu ne fais plus rien sans la personne qui partage ta vie

Vous êtes aussi inséparables qu’une paire de testicules. À vous écouter, vous séparer est une douleur égale à une castration sans anesthésie. On est donc toujours obligés vous voir ensemble, et c’est comme prendre une bonne bouffée de gerbe fraîche.

6. Tu envoies des photos de ton/ta partenaire à tous tes contacts

Chaque événement devient prétexte à l’envoi d’une photo, de sorte à assassiner lentement mais sûrement toutes les conversations que tu entretiens avec tes potes.

Source photo : Giphy

7. Tu disparais pendant des mois, et quand tu donnes de tes nouvelles, c'est pour faire le récit de tes incroyables aventures amoureuses

C’est le moment où tu étales ton bonheur conjugal face à ton pote qui n’a pas le temps d’en placer une. Tu ponctues souvent ton récit de phrases chiantes type « l’amour c’est un accomplissement » ou « mon couple donne un sens à ma vie », ce qui donne l’impression de parler à un magazine bien-être. Après un monologue de trois heures durant lequel tes amis ont eu le temps d’imaginer plein de manières originales se suicider, tu t’en vas tout content et tu disparais à nouveau.

8. Vous vous donnez les pires surnoms de la Terre

« Mamour », « mon cœur », « bébé », « moitié », « chéri », « chaton » et autres atrocités verbales qui donnent envie de vous donner des surnoms beaucoup plus péjoratifs, voire carrément insultants.

Source photo : Giphy

9. Tout ce que tu fais est tellement cul-cul que même quand tu pètes, ça fait le bruit d'une comédie romantique

Tout ce que tu fais en couple est comme l’intégralité de la discographie d’une chanteuse à voix, tellement niais que c’est à se pendre. La seule différence c’est qu’une chanteuse, on peut la mettre sur pause, ou utiliser ses disques pour en faire des sculptures d’art moderne en vente dans les galeries du Marais. Toi, la seule façon de te stopper, c’est le meurtre.

10. Vous invitez vos amis pour vous engueuler devant eux

Car si vous aimez étaler votre bonheur publiquement en toute obscénité, s’engueuler devant vos amis semble aussi faire partie de vos plaisirs de couple. Cela est d’autant plus gênant que s’ensuit une réconciliation sexuellement bruyante à laquelle nous n’avions pas non plus envie d’assister.

Source photo : Giphy

Ceci est une intervention. On t’aime mais, s’il te plaît, ménage nos réflexes vomitifs, car il devient de plus en plus difficile de ne pas régurgiter son déjeuner en ta compagnie.