une_interdit

Montage photo : Topito

Je te vois, toi, devant ton écran, avec tes posters de Scarface et de 2pac. Sous tes dehors de personne bien sous tous rapports, tu nourris tout au fond de toi une terrible envie de faire la nique à la société. Pourtant, ton existence te semble morne, parce que tu crois qu'il te faudrait surtout une bonne paire de couilles et que, au fond, tu n'as pas spécialement envie de nuire à ton prochain. Mais la loi, tu lui craches dessus de temps en temps. Tu ne le savais pas, hein, petit canaillou?

  1. Se déguiser en policier/pompier
    Que ce soit pour mardi gras où pour safisfaire le fantasme de l'être aimé, se déguiser en employé de l'Etat est bel et bien interdit. On appelle ça "port illégal de l'uniforme", et en fonction du contexte, ça peut coûter pas mal cher...
  2. Utiliser un pseudonyme sur le net
    Sur internet, on est un peu des foufous. On utilise des faux noms, OKLM. Pourtant, qu'est-ce qui vous dit que ce nom en question n'est pas porté par une personne qui existe en vrai? Si c'est le cas, vous vous rendez coupable d'usurpation d'identité. Ce qui est illégal, et même bien illégal. Tant que j'y suis, piquer le compte facebook d'un pote pour lui faire dire qu'il mange du caca, c'est pareil.
  3. Donner à manger aux pigeons
    Les pigeons, comme les rats, les souris ou les insectes rampants sont considérés comme des animaux nuisibles. Et le code de la santé publique condamne le fait de les nourrir ou d'en faire l'élevage. Autant dire que vous ferez gaffe dimanche prochain, au parc avec mamie...
  4. Jeter sa clope par terre
    Pour ceux qui ne le sauraient pas, il est strictement interdit de jeter ses ordures sur la voie publique, ce qui inclut les mégots de cigarette. Faites-vous pincer et c'est minimum une amande de 80 boules. Autant dire une raison de plus de passer à la clope électronique.
  5. Insulter quelqu'un
    Yep, c'est passible du tribunal. En fonction de l'endroit où vous vous trouvez, à qui vous la dîtes et à quel point votre langage est fleuri, vous pourrez être condamné pour injure, diffamation ou incitation à la haine raciale. Oui, même si c'est vrai que sa mère est une prostituée.
  6. Traverser au feu rouge
    Traverser au feu rouge est interdit par le code de la route. Et pour cela on... ne vous fera strictement rien. Sauf s'il est prouvé que votre présence sur la chaussée est la cause exclusive d'un accident. Auquel cas, la situation va être un peu plus compliquée pour vous...
  7. Mater des trucs pornos alors qu'on est mineur
    C'est à vous que je m'adresse, les petiots. Certes, un boulard de temps en temps, ça ne fait de mal à personne... à condition d'avoir 18 ans. Si, avant ça, vous vous faites pincer en train de regarder des gens procréer, vos parents s'exposent à des emmerdes du genre costaud.
  8. Ne pas payer sa licence Winrar
    Chez Winrar, on est cool. On te file 30 jours pour essayer leur programme gratos, et après ces 30 jours, ben... on te laisse utiliser le programme quand même. Même si c'est élégant de leur part, ne pas payer la licence est un non respect des conditions d'utilisations. Et si les développeurs se sentent taquins, les 3/4 de l'humanité se retrouveront au tribunal. Au moins.
  9. Rentrer chez soi bourré
    Je vais pas vous faire le paragraphe habituel sur le fait que conduire pété est franchement une idée de con. Ici, on va plutôt se concentrer sur quand vous rentrez arraché, mais à pied. C'est pas bien non plus. Bien mieux, certes, mais pas bien non plus. L'ivresse publique est considérée comme un trouble à l'ordre public, et fonction de votre état de ruine, vous pouvez soit finir la nuit au poste, soitvous retrouver devant le juge. Un petit dernier pour la route?
  10. Uriner contre un mur
    Pour les non comprenants, c'est pisser avec sa bite. Et c'est illégal dans un lieu public qui n'est pas prévu à cet effet (pour les non-comprenants, n'importe où sauf les chiottes). Ca se marie assez souvent plutôt bien avec l'ivresse publique, et ça donne à la police une raison supplémentaire de vous embarquer. Surtout quand c'est sur leurs chaussures.
  11. Spécial 90's: se refiler des cassettes audios et des cd gravés
    Tout le monde la connaît, la ritournelle sur les mp3 et le streaming. Et pourtant, dans un temps lointain où l'internet haut débit n'était pas à la portée de toutes les bourses, on se filait le matos sur disques et cassettes dans la joie et la bonne humeur. Ce qui était également passible d'une condamnation pour piratage et contrefaçon. Eh ouais, les copains. Dans les années 90, nous aussi on était des gueudins. Et du genre coolos.

Si tu ne te reconnais dans aucun de ces points, félicitations : Tu as la vie la plus chiante du monde.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :