Savoir dire Bonjour, Gauche, Droite et Merci, c’est bien pratique, mais si vous voulez vraiment vous immerger dans la culture castillane et sympathiser avec les autochtones, va falloir bosser un peu plus que ça. Heureusement qu’on vous a fait un petit mémo pour compléter vos belles années d’espagnol LV2.

1. Cabrón

Littéralement : Bouc (pour ne pas dire Cocu)

Contexte : A la plage ton pote un peu relou vient de te balancer de l’eau à la gueule, ou de secouer sa serviette pleine de sable dans tes yeux. Tu ne sais pas si tu trouves ça drôle ou pas, mais dans le doute tu l’insultes.

2. Joder

Littéralement : Faire la sexualité.

Contexte : Tu viens de te réveiller, aujourd’hui tu travailles, et il est midi, tu reposes donc ton téléphone en gémissant « Faire la sexualité… »

3. A tomar por culo

Littéralement : A prendre par le cul

Contexte : Tes copains te proposent d’aller boire un verre à l’autre bout de la ville, et qui plus est, à pied. Tu t’exclames donc « Mais, c’est à prendre par le cul ! » (comprendre : loin).

4. Mariquita

Littéralement : CoccinelleContexte : Quand ton pote prend un cocktail fruité avec une petite ombrelle dessus. Mais c’est pas sympa, parce que c’est homophobe (de un) et que le Sex on the beach, c’est super bon.

5. Me cago en la ostia

Littéralement : Je chie dans l’hostie.

Contexte : Quand ton ordinateur plante et que, par principe, tu n’enregistres aucun document avant qu’il ne soit fini. Si c’est la faute de quelqu’un, il est possible que tu lui dises « Je chie dans ta mère la pute »

6. Y un jamon

Littéralement : Et un jambon.

Contexte : La personne responsable de la mort de ton ordi te demande s’il peut te l’emprunter à nouveau, tu lui réponds donc « Et un jambon ouais ». Nous on aurait plutôt dis « Et un Mars aussi ? » mais les espagnols tiennent visiblement beaucoup à leur charcut.

7. Mama verga

Littéralement : Tète (du verbe téter) verge.

Contexte : Tu appelles un pote pour boire un verre le soir même, et tu l’apprécies assez pour l’insulter affectueusement trois fois par phrase.

8. Malparido

Littéralement : Mal accouchéContexte : Tu es tranquilou dans ta voiture et un gros con te fait une queue de poisson et a le culot de te klaxonner pour que tu te rabattes rapidement.

9. De puta madre

Littéralement : De pute mèreContexte : On te demande comment s’est passé ton weekend, et tu étais justement avec des amis en festival et c’était incroyablement super.

10. Coño

Littéralement : Vulve.

Contexte : Ta pote s’est barrée sans prévenir de la soirée et comme tu t’es inquiété tu la remontrances au téléphone « Mais pourquoi vulve es-tu partie si tôt ? »

11. Gilipollas

Littéralement : Idiotbite.

Contexte : Ton pote est tristounet parce qu’il a entendu des gens critiquer sa nouvelle coupe de cheveux et pour lui consoler tu lui dis « fais pas gaffe c’est des idiotbites »

12. Que te den

Littéralement : Qu’on te donne

Contexte : On vient de te dire que tu devrais pas porter de jupe aussi courte, parce qu’après faudra pas pleurer si on t’emmerde. Et comme t’es choquée de tant de bêtise tu donnes dans le « mais va te faire enculer » local.

13. Guarra

Littéralement : Truie si c’est un nom, Cracra si c’est un adjectif

Contexte : Ce que ne va pas tarder à sortir le gros con du point du dessus à ton intention. Mais fais pas attention, c’est un gilipolla.

14. Conchatumadre

Littéralement :Coquillagetamère (pour ne pas dire Vulvetamère) (Pour ne pas dire La vulve à ta daronne).

Contexte : Tu viens d’exposer une thèse avec exaltation et un de tes potes tatillonne sur un point et te pète les couilles tu lui réponds donc « Coquillagetamère t’as rien compris »

15. Me suda la polla / Me la suda

Littéralement : Je sue du kiki.

Contexte : On te fait comprendre que tu ne devrais pas arriver saoul au bureau, que tu risquerais d’avoir des problèmes, mais comme tu es du genre Yolo c’est là que tu rétorques que ça t’est indifférent (et donc que tu sues du kiki).

Cette petite fiche étant non exhaustive, on attend votre retour de vacances pour toujours plus de suggestions.