Chicago n’a pour le moment pas autant de succès auprès des touristes français que New York, San Francisco ou Los Angeles, mais elle ne laisse pour autant personne indifférent. Chicago qui propose plein de sites hyper connus et incontournables, comme l’observatoire John Hancock, le Millennium Park, avec la grosse boule molle ou encore le Magnificent Mile. Mais Chicago, en plus de proposer tout ceci et d’être au passage le point de départ de la Route 66, cache aussi quelques secrets de valeur…

1. The U.S. Pizza Museum

La pizza n’est pas américaine mais les Américains l’adorent. Visiter un musée entièrement dédié à cette savoureuse spécialité à Chicago, l’une des grandes villes de la pizza aux États-Unis, est ainsi presque logique. N’empêche qu’il fallait y penser et surtout parvenir à rassembler toutes ces pièces de collection destinées à retracer la fabuleuse histoire de la pizza depuis son arrivée sur le Nouveau Monde. Par contre, c’est assez bizarre, mais à part dans le cadre d’événements particuliers, il est impossible de manger de la pizza ici.

2. Le U-505

Il ne reste que 4 sous-marins de la sorte dans le monde. Celui-là, qui fut en son temps fabriqué en Allemagne pour combattre les Alliés, fut le tout premier à s’être fait « capturer ». Un titre pas vraiment glorieux lui ayant néanmoins permis de devenir une authentique pièce de collection. Il réussit quand même à couler 8 navires avant que l’on ne mette un point final à sa carrière guerrière. L’Allemagne ne l’a toujours pas réclamé.

3. Le National Italian American Sports Hall of Fame

Très présente à Chicago, la culture italo-américaine se vit au fil de plusieurs événements, spécialités culinaires et autres lieux insolites. Comme ce musée dédié aux champions italo-américains. Des mecs comme Joe DiMaggio, le joueur de baseball et ex-mari de Marilyn Monroe ou encore le célèbre boxeur Rocky Marciano. Le tout à grand renfort de pièces uniques. Et non, Rocky Balboa ne fait pas partie de la collection.

4. Le Rainbo Club

À ne pas confondre avec le Rainbow sur le Strip à Los Angeles. Ce Rainbo là néanmoins, aime aussi passionnément la musique. Live si possible, avec des musiciens du coin, passés maîtres dans l’art de mettre l’ambiance. Un lieu remarquable, ne serait-ce que par son architecture des années 40, à ce jour inchangée.

5. Championship Vinyl

Un petit lieu de tournage pour la route ? Vous vous rappelez du film High Fidelity, dans lequel John Cusack vendait des disques avec Jack Black, dans une super boutique que les mélomanes du monde entier ont tous rêvé de visiter au moins une fois ? Et bien c’était ici, au 1514 N Milwaukee Ave. Bon, pour les disques on repassera car l’endroit est fermé, mais une petite visite comme ça en passant, permet de bien se remettre dans l’ambiance de ce chef-d’œuvre du septième-art.

View this post on Instagram

Number five with a bullet...

A post shared by Ryan Russell (@ryanrussell) on

6. Le Baha'i Temple

Le Bahaïsme est une religion plutôt méconnue qui prône l’unité spirituelle de l’humanité. Totalement indépendante des autres religions, elle regroupe quelques 7 millions de pratiquants dans le monde et compte ainsi quelques temples disséminés dans le monde entier. Aux États-Unis, des temples Baha’i, il n’y en a qu’un et il est à Chicago. C’est aussi le plus ancien et le plus vaste du monde. Tout ça pour dire que le temple en question est hyper majestueux, avec son dôme et son architecture surprenante. Il a d’ailleurs été classé comme l’une des 7 merveilles de l’état de l’Illinois.

7. Le Garfield Park Conservatory

Bon ok, ce n’est pas le lieu le plus méconnu du top car au fond, quand on aime les parcs et qu’on a déjà été à Chicago, il y a de grandes chances qu’on ait découvert le Garfield. Mais ce dernier est tellement beau, avec ses fleurs exotiques qui sentent bon, et ses incroyables plantes, qu’il faut vraiment aller y faire un tour. Ça change des buildings.

8. Le Coyote Building

Également connu sous le nom de Northwest Tower, ce bel immeuble abritant par ailleurs un hôtel plutôt sympa, cache le plus vieil ascenseur de la ville. Le genre qui demande qu’un membre du personnel active la machine et monte avec vous dans la cabine. Le préposé à cette tâche a d’ailleurs la réputation de faire un peu la gueule. Même si grâce à lui, vous êtes sûr de monter au septième-ciel. Ou pas loin…

9. Le Green Mill Jazz Club

Qui dit Chicago, dit mafia et donc forcément Al Capone. Le parrain qui venait s’encanailler ici, dans ce club de jazz hyper réputé de la Windy City. Charlie Chaplin y avait aussi ses habitudes, ainsi que toutes les pointures du jazz de l’époque. S’y poser pour boire un verre et écouter de la musique aujourd’hui revient à remonter le temps avec classe.

10. La Stan Mansion

Construit à l’origine pour accueillir des Templiers, ce superbe bâtiment est donc rattaché à l’histoire des Francs-maçons. Aujourd’hui, après une fastueuse rénovation, il s’offre au public et s’impose comme l’un des plus beaux de son espèce à Chicago.

Si vous avez le temps, passez voir le Bulls !