Tu habites loin et le prix du billet de train est beaucoup trop cher ? La SNCF t’oblige à passer par Paris et à côtoyer ses habitants dans le métro lorsque tu veux simplement rentrer chez toi ? Tes parents ne sont pas très chauds pour que tu utilises le covoit ? Une solution : le bus. C’est pratique, c’est pas cher et il n’y a souvent pas de changement à faire. Mais ça ne comporte pas que des avantages.

1. La personne qui baisse son siège au max

Il y a en au moins un par bus et forcément il se place juste devant toi. Et le mec s’en bat les couilles, il se pose au calme décide d’utiliser ton espace perso pour se baver dessus. Habile.

2. Le trajet beaucoup trop long

Le voyage en bus, ce n’est pas cher mais c’est long. Très long. A titre d’exemple, un Toulouse-Paris prend environ 10h30 et un Grenoble-Bordeaux 11 h. Une fois j’ai même vu grandir mes enfants en un aller-retour.

Source photo : Giphy

3. Un bébé qui hurle

Un bébé et un bus, ça ne fait pas bon ménage. Tu t’en rendras compte au bout de 10 minutes maximum. Dans un train, on peut emmener bébé en ballade, mais dans un bus, le bruit reste à vie dans les oreilles. Malheur sur toi.

4. Les bouchons de leurs morts

Le train il voyage sur des rails il est tout seul. Le bus il voyage sur la route, il n’est pas tout seul. Et vas y qu’il y a toujours un bouchon tout pourri au niveau des péages. Laissez moi sortiiiiiir.

5. L’odeur de bouffe

Comme il fait froid dehors et que les pauses sont courtes, tout le monde mange à l’intérieur du bus. Un jour, tu auras le droit à l’odeur du hamburger du mec situé 2 rangées devant toi, et ça te donnera la dalle. Un autre jour, tu auras droit à la meuf qui mange son putain d’œuf dur sous ton nez. La position fœtale est requise.

Source photo : Giphy

6. Les WC bien dégueux

Les toilettes dans un autocar, ça n’est (presque) jamais propre. En effet, comme les mecs ne savent pas pisser debout, ça en fout partout et ça daube l’urine. Je me rappelle d’une époque où l’on pouvait lécher les toilettes sans se soucier des conséquences. Mais ce temps est révolu.

7. La clim de bâtard

Dès le départ tu sais que c’est plié. Le chauffeur fout la clim puissance 1000 et tu te les gèles. Et il suffit que tu glisses un petit mot et il te fout le chauffage à 1 million. Qui veut faire du bobsleigh sur mon corps plein de sueur ?

8. La prise électrique en panne

Tu as été prévoyant, tu as pris ton portable et ton chargeur pour faire passer le temps dans le bus. Mais au bout d’une heure, il ne te reste que 5 % de batterie car tu niques tout sur Candy Crush. Seul espoir, la recharge. Sauf que non l’ami, la prise ne fonctionne pas, c’est juste de la déco. Tu vas devoir compter tes doigts et sentir tes pieds pendant le reste du trajet.

Source photo : Giphy

9. L’odeur de clope

A chaque arrêt, un bon tiers des passagers descendent pour aller fumer leur clope. Mais à leur retour, leurs vêtements imprégnés de l’odeur et leur haleine vont faire dauber tout le bus. Heureusement qu’il y a la clim pour que tu te les gèles bien en plus.

10. La wi-fi inexistante

Sur le billet c’était marqué “accès Internet gratuit et illimité”. Pourtant tu as toujours un problème d’authentification quand tu essayes de te connecter avec ton portable. La baise du siècle.

Pourquoi on dit un abribus pour un bus mais pas un abricar pour un car ? Ce top est fini.

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :

Ce superbe top nous a été envoyé par un lecteur de Topito. Toi aussi envoie ton Top !