Contrairement à ce que suggèrent les films et séries signés Marvel and co, tous les Super-Héros ne sont pas de bons patriotes américains. Certains même, mettraient sans doute la misère à Captain America s’ils le croisaient un jour.

1. Abdul Qamar en Arabie Saoudite

Prenez Aladin, inscrivez le à une salle de gym, ajoutez y quelques pouvoirs magiques et vous obtenez le premier Arabian Knight (Chevalier Arabe). Accessoirement, Abdul Qamar serait le descendant direct d’un des héros musulmans, qui selon l’ancien Testament, auraient repousser les démons Gog et Magog. Quelques siècles plus tard, ce dernier reprend du service pour lutter contre les forces du mal réveillées par un archéologue qui passait par là. Abdul Qamar est aujourd’hui le premier super-héros d’Arabie Saoudite, se battant notamment aux côtés de Hulk, d’Iron Man et même de l’israélienne Sabra.

View this post on Instagram

#AbdulQamar Another character from #marvel

A post shared by Abdulghani Nabil Bayakly (@abdu_bayakly) on

2. Collective Man en Chine

Contrairement aux super-héros américains capables de sauver à eux-seuls l’humanité, en Chine, c’est l’union qui fait la force ! Collective Man est en effet en réalité la réunion de 5 frères mutants capables de concentrer leurs pouvoirs dans une seule entité. Plus fort encore : la dernière version de Collective Man se transformerait même en géant, en puisant dans la force de millions de Chinois… C’est beau la propagande quand c’est bien fait.

View this post on Instagram

More info about their powers ___ Molecular Synchronization: The Tao-Yu brothers can mentally alter the synchronization of their bodies’ atoms, enabling them to merge into a single being. In their collective state, the brothers possess their combined strength, speed, endurance and intellect.
___
Reflective Synchronization: They can physically transform other people into Collective Men such as themselves, through this they can physically and psychically link with them to further augment their capabilities.
___
Size Alteration: They can also shift into a giant form with significantly enhanced abilities, but this is unstable at best and lasts only temporarily.
___
Enhanced Strength: Individually they posses the strength of 5 average men in peak human conditioning. As the collective he carries the strength of the sum total of his parts, through mental visualization of his fellow countrymen the collective man can attain enough might to best the likes of Sasquatch in physical combat.
___
Perimeter Teleportation: They can teleport one or more brothers into the presence of another.
___
Bio-Psionic Link: They are able to communicate telepathically with one another
_____________
#marvel #marveluniverse #marvelcinematicuniverse #xmen #superhero #villain #xmendaysoffuturepast #xmenthelaststand #xmenapocalipse #xmenfirstclas #avengers #avengersageofultron #teamazingspiderman #spidermanhomecoming #Asgard #guardiansofthegalaxy #inhumans #SHIELD #humanmutate #fantasticfour #Defenders #mcu #mutant #CollectiveMan #HanChangLinSunHoTaoYu #marvelprofilesm
____________

A post shared by Marvel Profiles (@marvelprofilesm) on

3. Gecko Man en Malaisie

Les Malaisiens ont bel et bien inventé un super-héros qui porte le nom du petit lézard capable de vous pourrir vos nuits par ses cris stridents. Ils en ont même fait un film qui raconte les péripéties d’un jeune homme qui chope le virus du Gecko en buvant un café et qui se met à gober tous les insectes à proximité. Évidemment, il y a aussi un super vilain que Gecko Man (Cicak Man en Malaisien) va devoir écraser, mais on vous rassure, avec Gecko Man, il n’y a jamais de lézard !

4. Captain Canuck au Canada

Pas facile d’exister quand on a comme voisin un pays autoproclamé sauveur de l’humanité. Pourtant dès les années 70, les Canadiens décident de créer leur propre super-héros, version locale de Captain America, mais avec une feuille d’érable en guise de bannière étoilée. Au contraire de son aîné, les pouvoirs de Captain Canuck ne seraient pas le résultat d’une expérience militaire, mais d’une virée dans sa jeunesse avec de gentils aliens. Autre différence et de taille : le super-héros canadien défend la veuve et l’orphelin dans un monde dominé par le Canada…forcément.

5. Sabra en Israël

En Hébreu, Sabra signifie « Native d’Israël » (ou quelque chose comme ça). Ça tombe bien, cette mutante imaginée par Marvel est née dans un Kibboutz et rejoint le Mossad après l’assassinat de ses deux enfants par des terroristes. Ne vous fiez pas à son allure de Beyoncé en collant, Sabra est capable de coller des roustes à un paquet de bonhommes. Même Hulk s’en est pris quelques unes avant de rentrer tout penaud chez sa maman.

6. Captain Britain en Grande-Bretagne

On vous rassure, il ne s’agit pas d’un capitaine Breton armé de son bonnet rouge, mais bien du super-héros de nos voisins d’outre-Manche. Créé en 1976 par Marvel en personne pour devenir la tête de gondole sur le marché britannique, Captain Britain a depuis fait du chemin. Il a notamment croisé la route de Spider-man, son grand poteau de baston, mais aussi de Merlyn, version comics de Merlin l »enchanteur. Marvel c’est comme Mc Do, ils trouvent toujours la petite touche locale pour plaire aux fans.

7. Shamrock en Irlande

Shamrock est une super-héroïne irlandaise, née dans une famille de nationalistes. Elle découvre ses pouvoirs à l’Université lorsqu’elle se rend compte qu’elle est capable de manipuler les probabilités à son avantage, dans un rayon de 7 mètres. Ça peut paraître faiblard, mais ses pouvoirs lui ont quand même permis de coller une rouste à Captain Britain, son ennemi politique de toujours, lors du Grand Tournoi.

8. Burka Avenger au Pakistan

Il n’y a pas de raison pour que le Pakistan n’ait pas son propre super-héros. Qui plus est une femme !Burka Avenger voit le jour en dessin animé en 2013 et raconte les aventures d’une jeune enseignante qui se bat contre la fermeture de son école. Comme pour les autres super-héros, la Burka lui permet d’agir incognito et de savater du méchant, mais en utilisant uniquement que des livres et des stylos. Classe !

9. Le Garde Rouge en Russie

Lorsqu’en pleine Seconde Guerre Mondiale, les Américains imaginent Captain America, les Russes répliquent avec Le Garde Rouge, un robuste ouvrier qui sauva un enfant des flammes en le drapant dans un drapeau soviétique. Reçu par Staline, il devient un héros national et voue sa vie à taper du nazi. Ce qui ne l’empêcha pas d’aller croupir quelques années dans des camps sibériens après s’être révolté contre des expériences réalisées par l’Etat pour créer des mutants. Depuis sa création, le Garde Rouge a connu 6 incarnations, dépassant ainsi la figure de super-héros, pour devenir une sorte de symbole patriotique soviétique.

Crédits photo (creative commons) : fr.marvel.wikia.

10. Super Dupont en France

La France possède son lot de super-héros. On aurait pu citer, Nightrunner (sorte de Yamakasi d’élite), L’Archer Blanc ou encore Mikros aperçu dans les années 80 dans les magazines Titan et Mustang. Mais c’est finalement Super Dupont qui incarne le mieux la gauloiserie hexagonale au-delà de toute récupération politique nauséabonde. Certes, parodique, le personnage imaginé par Gotlib et Lob, réussit à rappeler que les Français sont comme souvent les super-héros : un peu bas du front et surtout pas mal chauvins.

Et vous, c’est quoi vos supers pouvoirs ?

Source : fr.marvel.wikia.com