La gravité, la relativité, 2+2=4,… Le monde est régi par des chiffres et des formules qui échappent parfois à notre compréhension. C’est pour cela que des mecs consacrent leur vie aux chiffres, aux expériences, et aux théorèmes. On appelle ça des scientifiques. Voici quelques unes des plus grandes découvertes scientifiques qui vous aideront à comprendre votre environnement.

1. 100% des joueurs de tennis vont mourir un jour

En 2012, le rapport de la National Medical Agency for Preventing Diseases from Sports Practiced with Yellow and White Balls (N.M.A.P.D.S.P.Y.W.B) publie un rapport alarmant : le tennis serait un des sports les plus risqués du monde avec un taux de décès au bout de 120 ans de 100%. Des chiffres à peine croyables. Malheureusement trop d’argent avait été investi dans ce sport et, comme souvent, les intérêts économiques ont prévalu à la santé des joueurs.

Source photo : Giphy

2. Quand 365 jours passent en Europe, un an s'écoule en Afrique

Si le film Interstellar ne vous a pas convaincu de la possibilité de distorsion de l’espace-temps, cette statistique devrait vous ouvrir les yeux. Et elle nous vient tout droit du Portugal, où l’auteur, philosophe, historien, comédien et réalisateur Ernesto Lima Ferreira Asuncao donne des conférences sur le sujet depuis 4 ans. Pour lui, c’est la raison principale des écarts de développement entre ces deux continents.

3. Chaque être humain mesure un mètre de plus que s'il mesurait un mètre de moins

Lorsque la professeure en biologie Coleen MacAllister a présenté le résultat de ses études à la célèbre conférence de Shanghai de 1989, elle a vivement été critiquée par ses pairs. Moquée par l’ensemble de la presse scientifique, cette découverte a véritablement brisé sa carrière pourtant très prometteuse, et a entraîné son suicide 2 ans plus tard, soit quelques mois avant qu’un certain Albert Einstein ne se penche sur son travail, la réhabilitant post-mortem.

Source photo : Giphy

4. 20% des doigts de la main sont des pouces

Au IXème siècle avant JC, Héliodoros, considéré comme le père de l’anatomie, fait des études sur le sujet et parvient à déterminer avec certitude que la quantité de pouces représente exactement 20% des doigts de la main. Ses travaux sont exhumés en 1951 par l’archéologue Graziella Capuccini, analysés, et réhabilités au début des années 1960 après de vifs débats avec les partisans de l’ancienne théorie, qui défendait que les pouces représentaient au minimum la moitié des doigts de la main.

5. Entre 1984 et 2012, 28 ans se sont écoulés

Cette découverte a été faite par accident par Carlos Apellido, plombier à Valence, et que rien ne prédestinait à faire la Une de tous les journaux du monde. Son histoire est à peine croyable : le 9 février 1984, Carlos a faim et décide se faire des pâtes. Il allume son chronomètre pour la cuisson puis, distrait par le facteur, dépose sa montre sur le rebord de la fenêtre et l’oublie. Le 29 octobre 2012, n’ayant toujours pas déménagé, il retombe sur sa vieille montre : le chronomètre indique un peu plus de 28 ans.

Les pâtes, elles, ont brûlé depuis longtemps.

6. La valeur d'une pièce de 2€ est exactement le double de celle d'une pièce de 1€

Krissu Dmitrijev, obscure économiste estonienne, a connu son quart d’heure de gloire à la fin des années 2000 grâce à cette révélation, partiellement responsable de la crise de 2008. Dans son autobiographie, elle explique que c’est son intuition qui l’a forcé à étudier la valeur de ces deux pièces, centre névralgique de l’économie européenne, mais c’est assez peu probable car Dmitrijev était connue pour sa mythomanie.

Source photo : Giphy

7. Un homme qui travaille 35 heures dans la semaine dispose de 35h de moins pour faire autre chose

Passionné par le modèle social français, le philosophe et mathématicien indien Vignesh Sabha décide d’étudier les mérites des fameuses « 35 heures ». Ses conclusions sont bien plus terribles que ce qu’il n’imaginait : nos conditions de travail ont un effet catastrophique sur notre temps libre. Si Sabha n’a pas étudié les autres modèles sociaux, il semble peu probable que leurs résultats soient pires que les nôtres en ce qui concerne le temps libre. Il est temps de faire quelque chose.

8. Le mardi n'arrive qu'une fois par semaine

Henri Verodstadt est un astronome Luxembourgeois. En 1994, il est connu et respecté dans le milieu, mais pas assez pour véritablement laisser sa trace dans l’Histoire. Jusqu’à la révélation, entraînée par un improbable concours de circonstances : il faut le savoir, si Henri est devenu astronome, c’est avant tout parce qu’il y a des frites à la cantine tous les mardis. Et Verodstadt adore les frites. Mais il est dépressif : il trouve qu’il n’y en a pas assez par semaine. Il décide alors de développer un modèle mathématique permettant de prédire avec exactitude le nombre de mardis au cours d’une semaine, en s’appuyant sur le calendrier des 35 dernières années. Les résultats le décevront au plus haut point : avec une seule occurrence par semaine, le mardi est l’un des jours les moins représentés.

9. Quand on mange 5 fruits et légumes par jour, ça fait une moyenne de 2.5 par demi-journée

En 2009, Grisha Dvalishvili, fraîchement diplômé de la réputée faculté de médecine de Tbilissi, s’inspire de la campagne MangerBouger du gouvernement français pour développer son propre programme diététique. Sa proposition fait date : selon lui, manger en moyenne 2.5 fruits et légumes par demi-journée serait au moins aussi efficace que 5 par jour. Si aucune étude n’est pour l’instant venue confirmer sa théorie, les premiers résultats de son régime semblent lui donner raison.

Source photo : Giphy

10. Si on habite à 30 minutes de trajet de son travail, il faut partir exactement une demi-heure avant de commencer à bosser pour être à l'heure

En 1975, le sociologue André Gondin lâche une petite bombe dans le monde de la sociologie moderne : son livre A pied, en cheval, en voiture : Déplacements dans la société occidentale de 1965 à 1971 (Les éditions de Minuit) présente avec force preuves et références le temps de trajet idéal du cadre moyen. Son expérience est réalisée sur plus de 1.500 employés de tous âges et origines géographiques et ses conclusions sont sans appel. Et elles ont révolutionné l’organisation du travail moderne. Ses préceptes sont encore enseignés de nos jours.

J’espère que c’est plus clair.