C’est primordial que l’enfant ait une activité physique, un moment défouloir hors cours de récré et hors salon familial. Un endroit où il/elle pourra nouer de nouvelles connexions sociales, découvrir la construction collective et, un peu, vous lâcher la grappe. Attention cependant à ne pas faire le mauvais choix.

1. Le football

Non pas que le football soit un sport ennuyeux, mais si votre enfant décide d’y aller à fond c’est votre vie sociale de parents qui va en prendre un coup. Deux fastidieux entraînements par semaine. Sans oublier matchs et tournois qui signent l’arrêt de mort de vos week-end. Pour peu que le foot vous soûle, c’est un enfer assuré.

2. Le rugby

Même si les contacts chez les plus petits rugbymen et women sont limités, on empêchera jamais un tampon un peu poussé qui tasse les cervicales, fracasse la tête et met un grand coup d’arrêt à la croissance de votre pourtant si douce progéniture. Passe ton brevet d’abord.

3. Le e-sport

Le e-sport s’est imposé comme une véritable discipline sportive (entraînement, compétition, hygiène de vie) mais si c’est pour jouer toute la nuit à Fortnite en prétextant qu’il/elle sera un pro-gamer multi-millionnaire, c’est non. Et puis, vous jouez mieux que lui.

4. La randonnée

L’enfant est feignant. Au bout de 50 mètres de dénivelé positive, il est scientifiquement prouvé que l’enfant réclamera vos bras ou épaules. Quand bien même cette fameuse « randoche » ne dure qu’une heure (qui deviendra l’heure la plus longue de votre vie).

5. Le curling

Avouez : au début, ça vous faisait rire parce que vous êtes une mauvaise personne. Et puis, l’ennui et la culpabilité entrent dans le jeu. Vous aurez du mal à briller en société en assumant que votre enfant fait partie de l’équipe olympique de curling.

6. Le tai chi chuan

Ok, votre enfant est une pelote de nerf. Mais il n’a pas 76 ans non plus. Soyons sérieux.

7. L'haltérophilie

Vous vous plaignez que les enfants grandissent trop tard ? Vous êtes nostalgiques de l’époque où ils mesuraient moins d’un mètre et soixante centimètres ? Choisissez l’haltérophilie et dites bonjour au tassement des vertèbres !

8. Le patinage artistique

Ouais… désolé.

Oh, et puis, l’important c’est que l’enfant s’épanouisse (et puis un peu vous aussi).