Parfois dans la vie on se fait un peu chier alors pour pallier à cet ennui, on met le paquet. Et pourquoi pas organiser son propre enlèvement ? D’une part, on peut récupérer du pognon avec une petite rançon, d’autre part ça permet d’attirer un peu l’attention sur soi ce qui ne fait jamais de mal. Ces histoires devraient vous convaincre de passer à l’acte.

1. Jessica Nordquist : l'enlèvement de vengeance

En juillet 2017, la jeune femme âgée de 26 ans entame une histoire d’amour avec un de ses collègues, un certain Mark Weeks. Quand il rompt, elle l’accuse de viol puis commence à envoyer des messages à ses clients racontant qu’il l’avait non seulement violée mais aussi mise enceinte. Elle créée une vingtaine de comptes Instagram pour l’insulter, achète un faux ventre de grossesse pour prouver son état… Autant dire que Mark Weeks commence à flipper très sérieusement. Mais comme ça ne suffisait pas, elle a finalement opté pour un auto-kidnapping. Elle balance donc des photos d’elle à poil et les mains liées (les joies de l’appareil photo à retardement). Très vite la police a remis la main sur elle dans un bed & breakfast en Ecosse. Jessica Nordquist écope de 4 ans et demi de taule. OUPS.

Source

2. Mark Salerno : l'enlèvement parce que c'est pas la grande forme

En mai 2002, Mark Salerno âgé de 45 ans est kidnappé à Phoenix en Arizona. Par chance, on le retrouve troisjours plus tard dans un camion en Pennsylvanie. L’Amérique est sous le choc ! Qu’est-il donc arrivé à ce pauvre homme ? Il raconte d’abord à la police et au FBI que des hommes ont volé sa voiture avant de le forcer à monter dans un van. Sauf qu’un témoin explique l’avoir vu s’enfermer tout seul dans un van. Salerno, face à la vérité doit admettre la mise en scène de son kidnapping qui devait l’aider à surmonter une impasse financière. Sa femme et ses avocats évoquent quant à eux une vilaine dépression. La triste histoire c’est qu’il voulait se suicider, il a pris des médicaments avant de s’enfermer dans le van pour y mourir en paix et puis finalement ça n’a pas marché… d’où l’excuse du faux kidnapping. Il reçoit une condamnation avec sursis de 3 ans et une amende de 8000 $ qui n’ont pas du l’aider à sortir de l’impasse ce qui explique certainement pourquoi il a provoqué un nouveau faux kidnapping 6 semaines plus tard et une troisième fois en 2018.

Source

3. Kevin McGeever : l'enlèvement pour du pognon

Le soir du 29 janvier 2013 deux personnes trouvent un homme errant sur le bord de la route en Irlande. L’homme a 68 ans, il s’appelle Kevin McGeever, un escroc qui avait sévi dans le monde entier depuis plus de 30 ans. Voilà comment il procédait : il laissait derrière lui des voitures de luxe, des propriétés, son éventuelle famille puis se barrait dans un autre pays où il pouvait mettre au point une nouvelle escroquerie. L’intérêt étant à chaque fois de récupérer de la tune d’investisseurs et de se faire passer pour un gros poisson avant de se barrer avec le pognon. Bref au fil de ses arnaques il atterrit finalement en Irlande et quand on le trouve il explique qu’il a été séquestré dans le noir dans un container pendant huit mois. On trouve sur lui un téléphone avec un seul nom au répertoire : John McNevin. Les deux Irlandais qui l’ont retrouvé l’ont alors mené à la police où il est ausculté par des médecins qui trouvent que sa vision est plutôt bonne pour un type qui a passé huit mois dans le noir. Très vite on capte qu’il y a embrouille. Mais McGeever ne s’est pas auto-kidnappé pour rien, il a fait kidnapper un de ses investisseurs et le but était que le mec lâche des tunes pour obtenir sa propre libération. Vous suivez ?

Source

4. Alejandro Mario Cortes : l'enlèvement pour des papiers

Histoire toute récente puisqu’elle date d’avril 2018. Dans le Minnesota un homme trouve un mec bailloné et mains attachées. C’est Alejandro Mario Cortes. Il déclare avoir été kidnappé, embarqué dans une bagnole avant d’être rejeté dans la neige comme un malpropre. Il n’aura pas fallu longtemps au FBI pour capter que l’homme mexicain avait mis en place cette mascarade pour tenter d’avoir la citoyenneté américaine. Sa stratégie était donc de passer la frontière en se faisant passer pour une victime de kidnapping histoire que le crime le récompense avec des papiers. Mais bon du coup bah ça a pas trop marché.

Source

5. Une femme en Lozère : l'enlèvement pour ken tranquillou

La meuf de 25 ans disparaît de Rieutort-de-Randon le temps d’un week-end. Son mec alerte la police, les troupes se mettent à sa recherche jusqu’à ce qu’elle pointe à nouveau le bout de son nez expliquant qu’elle a été kidnappée et séquestrée dans un lieu inconnu avant d’être relâchée pour on se sait trop quelle raison. Une petite enquête ne tarde pas à montrer que la meuf en question était surtout en week-end avec son amant qui se trouve être un homme politique (mais la source ne révèle pas si c’est Jean-François Placé ou Geoffroy Didier).

Source

6. Yimei Wang : l'enlèvement argent de poche

Cette étudiante chinoise de Pasadena envoie des selfies mains attachées à ses parents vivant en Chine et explique qu’elle ne sera libérée qu’en échange d’une rançon de 70 000 euros. Sans surprise, c’était un bon gros mytho des familles. La jeune étudiante Yimei Wang est retrouvée rapidement dans un motel proche de Pasadena en pleine forme et pas du tout kidnappée. Elle est placée en détention provisoire et n’a pour le moment pas justifié pourquoi elle avait besoin de tout ce pognon.

Source

7. Un type dans le Morbihan : l'enlèvement pour éponger les dettes

A force de consommer des stupéfiants, un jeune homme dans le Morbihan finit par contracter une vilaine dette de 500 euros. Alors pour rembourser ses créanciers qui avaient légèrement le sum, il leur propose de mettre en scène son kidnapping et de demander une rançon à la hauteur de ses dettes. Du coup il débarque avec ses faux ravisseurs chez les victimes qu’il connait et s’empare du matos sur place faute de trouver du fric. Très vite, comme on s’en doute ils ont été grillés.

Source

8. Rogelio Andaverde : l'enlèvement pour faire la boum

Le 4 octobre 2013, Rogelio Andaverde devait passer la soirée avec des copains. Problème ! Il a les miquettes de demander à sa femme Maria Hernandez et qu’elle lui refuse ce doux moment de partage et d’intégrité sociale. Du coup plutôt que d’être un grand garçon responsable de ses actes il préfère plutôt organiser son propre enlèvement. Alors qu’il est chez lui tranquillement avec sa femme, deux hommes rentrent de force et prennent Rogelio avec eux. Evidemment la femme appelle la police. Ces derniers sortent le grand jeu pour retrouver le fêtard volontaire qui ne se rendra que deux jours plus tard expliquant qu’il voulait juste passer du bon temps avec ses amis. Si ce n’était pas drôle ce serait presque pathétique (ou l’inverse).

Source.

Allez salut moi y’a 3 personnes en cagoule qui viennent de me coffrer pour m’emmener dans un bar.

Source : Listeverse