Tuer plein de gens, c’est pas terrible, mais imagine en plus c’est pas de ta faute. Imagine en fait c’est une entité maléfique genre pote avec Satan qui s’est emparé de toi et qui te force à commettre des atrocités alors que t’avais juste envie de mater une série peinard dans ton canap et qu’en plus demain tu dois te lever aux aurores ? Et bah tu peux toujours essayer de raconter ça aux flics.

1. Son of Sam

David Berkowitz a tué six personnes dans les années 1970 en abattant au hasard des couples en train de se galocher dans des voitures. Selon ses propres dires, il était possédé par l’esprit du labrador noir de son voisin, Sam Carr, lequel serait possédé par Satan. Malgré ces explications fumeuses, Berkowitz a été jugé sain d’esprit et condamné à perpet’.

2. Le BTK a tenté le coup de la possession aussi

Le BTK a tué 10 personnes dans des circonstances affreuses dont on vous a déjà parlé , , , et . En revanche, ce qu’on n’a pas évoqué, c’est la tentative du BTK de justifier ses crimes par une possession démoniaque. Selon lui, un démon s’est emparé de lui dans sa jeunesse, l’obligeant à tuer des gens. Ça ne l’a pas sauvé de la prison.

3. Ted Bundy

Ted Bundy l’appelait « l’entité », une force maléfique s’emparant de lui lorsque la fatigue ou l’alcool lui faisaient perdre le contrôle. Une entité décrite à toutes les personnes qui ont eu le loisir de le croiser lors de sa longue détention dans le couloir de la mort. Sa petite copine de l’époque d’avant son arrestation a confirmé que, les jours où il s’est avéré qu’il avait tué, Bundy n’était pas le même, il était comme absent, blanc, ailleurs, dégageant une odeur et une électricité étrange. Bundy attribue à l’influence de cette entité maligne le fait d’avoir buté entre 30 et 100 jeunes filles dans les années 70, avant de pratiquer des actes nécrophiles sur leur dépouille. Très très maligne, cette influence.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Jason Dalton

Le mec se disait possédé par Uber. Jason Dalton, coupable d’avoir tué 6 personnes en février 2016, a affirmé que c’était à cause de l’appli Uber qui se parait d’une iconographie satanique comprenant l’étoile du matin, associée à Lucifer : l’app prenait contrôle de son corps aussitôt qu’il l’activait. Jason Dalton tuait des gens au hasard et s’il était bien équipé et protégé c’était, selon ses dires, pour répondre aux demandes du diable. Evidemment, Dalton est complètement cinglé.

5. Michael Taylor

1974 en Angleterre. Michael Taylor et sa femme vivaient une petite vie heureuse dans leur communauté jusqu’à ce qu’un groupe de voisins dévots se mettent en tête de les associer à leurs bigoteries quotidiennes. Ce groupe était mené par Marie Robinson et, contrairement à ce qu’on aurait pu penser, Michael Taylor a été totalement séduit par l’ambiance église du petit groupe. Et puis aussi par la fille elle-même avec qui il trompait manifestement sa femme. Quand celle-ci s’en est pris publiquement à Marie Robinson à propos de cette liaison, Michael Taylor est devenu fou. Désagréable, pris d’accès de violence, il a commencé à faire flipper tout le monde notamment lorsqu’il parlait dans des langues qui n’existaient pas. Le 5 octobre 1974, un curé du coin s’est présenté chez les Taylor pour exorciser Michael parce que ça commençait à bien faire cette affaire. Dès le début de l’exorcisme, Michael Taylor a commencé à frapper tout le monde et, pendant 8 heures, il a dû être retenu de force pendant qu’on lui enfournait des crucifix dans la bouche et qu’on l’aspergeait d’eau bénite. Une fois la manoeuvre terminée, le curé laissa les Taylor tranquille. C’est le moment que Michael choisit pour étrangler sa femme, l’énucléer, lui arracher la langue et la défigurer avant d’aller tuer le chien puis de se promener dans la rue tout nu, couvert du sang de sa femme en criant « c’est le sang de Satan ! »

Placé en HP car jugé irresponsable, il s’est quand même permis de jouer à touche-pipi avec une adolescente en 2005 et a été arrêté à nouveau.

6. Pazuzu Algarad

Pazuzu est une divinité mésopotamienne qui commande les démons du vent. Autant dire que donner ce nom à son gosse, c’est pas forcément lui faire un cadeau. Pazuzu Algarad se l’est auto-attribué, considérant qu’il était lui-même un démon : de fait, en 2014, Pazuzu Algarad a été arrêté pour un crime vieux de 5 ans. Algarad avait en effet tué et enterré le cadavre d’un mec dans son jardin en 2009. Algarad avait bien préparé le terrain : il s’était fabriqué une langue de serpent via des mutilations faciales, sans compter ses dents taillées en pointe. Pazuzu sacrifiait un lapin toutes les pleines lunes avant de brûler sa chair. Une fois arrêté, il a eu bien du mal à être pris au sérieux quand il a affirmé être la réincarnation de Pazuzu. Soupçonné avec sa meuf d’avoir tué 4 personnes, il s’est flingué en prison en 2015.

7. Aljar Swartz

Coupable d’avoir coupé la tête à un adolescent, Aljar Swartz, un Sud Africain bien sous tout rapport, a évoqué devant les autorités une vague d’esprits sataniques qui auraient pris possession de sa personne pour le forcer à commettre une pareille horreur. Des démons qui ne perdent pas le Nord : après son meurtre, Swartz a cherché à vendre la tête coupée du gosse, abandonnant son corps dans une école désaffectée. La quête, sans doute. Swartz a été condamné à 22 ans de prison.

Moi aussi j’étais possédé par le démon quand j’ai piqué dans le porte-monnaie de ma mère.