Sur l’air de Vive le vent :

« Vive le meurtre, vive le meurtre, vive l’assassinat ! Je vais tuer toute ma famille et planquer les cadavres OOOH Vive le meurtre, vive le meurtre, vive l’assassinat ! Je vais mettre les cadavres juste au pied du sapin ! »

Tous en choeur.

1. Le meurtre de la famille Lawson

Nous sommes en 1929, une époque où, contrairement à ce qu’on pense, les gens ne vivaient pas en noir et blanc. La veille de Noël, Charlie Lawson, 43 ans, un agriculteur de Caroline du Nord, emmène sa famille en ville pour faire une photo et acheter des fringues. Le genre d’activité assez peu commune pour une famille nombreuse d’agriculteurs sans un rond. Il y avait là sa femme et leurs sept enfants. Le lendemain, 25 décembre, Charlie attend que ses deux filles sortent de la maison pour leur tirer dessus avant de les rouer de coups. Il revient ensuite chez lui et abat une autre de ses filles qui était sur le perron. Puis il entre dans la maison et tue tout le monde : sa femme, ses deux garçons et son petit bébé. Il se dirige ensuite vers les bois et se tire une balle dans la tête. Le seul survivant de la tuerie est l’aîné de 16 ans, qui avait la chance de ne pas être dans la maison.

Une des théories à même d’expliquer le massacre est que le père aurait mis sa fille enceinte et n’aurait pas trouvé d’autre porte de sortie. Ambiance ambiance et joyeux Noël.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. La tuerie de Covina

En 2008, le divorce entre Bruce et Sylvia Pardon est entériné. Mais comme souvent lors des séparations d’un commun accord, quelqu’un est plus d’accord que l’autre : en l’occurrence, Bruce n’est pas hyper satisfait de la situation. Il décide donc de faire du mal à son ex-femme et à toute sa famille. Il prend la bagnole et débarque chez les parent de Sylvia à Covina, en Californie, le jour de Noël. Il sonne, déguisé en père Noël, et la nièce de Sylvia le laisse entrer. D’autant qu’il a des cadeaux plein les mains ! Sauf que les emballages contiennent en réalité un lance-flammes et des flingues. Pardo commence par tirer sur tout le monde jusqu’à ce que toute la famille soit obligée de se planquer. C’est alors qu’il verse de l’essence partout par terre avant de se servir du lance-flammes. Il tue neuf personnes dont son ex-femme, avant d’aller se suicider.

Crédits photo (creative commons) : Fair use

3. Le cadavre au pied du sapin

En 2011, Michelle O’Dowd fait preuve d’un bel esprit de Noël en proposant à l’ex-meuf de son neveu, Patty White, de venir habiter chez elle en échange d’un peu de ménage. Sauf que quelques jours avant Noël, Michelle O’Dowd ne vient pas au boulot sans prévenir. Son frère jumeau s’inquiète et se rend chez elle. Sa bagnole est là, la maison semble habitée, mais pas trace de sa soeur. Ah si en fait : son pied dépasse des cadeaux amoncelés au pied du sapin de Noël. Sa protégée, Patty, l’a frappée et étranglée avant de laisser le corps en place et de fuir l’Etat. Elle a finalement été arrêtée.

4. Christmas must go on

Justin Lee Klopp et sa femme avaient eu la bonne idée de s’engueuler le jour de Noël. Apparemment, Klopp n’était pas un mec avec qui il faisait bon être en désaccord, rapport au fait que, pour solder l’engueulade, il s’est emparé d’une hache et a tout simplement déglingué sa femme, Stephanie. Avant de lui trancher la gorge pour être bien sûr d’avoir réussi son coup. Puis il a foutu le corps dans un sac plastique qu’il a jeté aux poubelles, avant de réveiller ses deux enfants histoire d’aller fêter Noël chez ses parents. C’est pendant le repas, qu’on imagine SUPER SYMPA, que Klopp s’est décidé à appeler les flics pour avouer son crime. Klopp s’est pendu en prison.

5. La Tragédie d'Ashland

Le 23 décembre 1881, trois adolescents de 14 à 17 ans dormaient à la cool en attendant impatiemment la fête du lendemain. A ce moment-là, trois personnes sont entrées dans la maison des Gibbons pour les assassiner à l’aide d’une hache et d’une barre de fer. Une fois les enfants morts, les trois personnes en question se sont dit que, le mieux, était encore de réduire la maison en cendres. Les voisins se sont alarmés de voir un incendie et ont appelé les pompiers. On a retrouvé les gosses, la tête éclatée, au milieu des débris. Ah, et parmi les adolescents, il y avait deux filles qui ont également été violées. Les trois assaillants ont été retrouvés, jugés, et pendus.

6. le joli cadeau de Noël

Alexis Valdez vivait chez sa tante en 2011 quand il s’est engueulé avec le mec de celle-ci, Silvestre (qui s’appelait quand même comme Grosminet, notons le), lequel lui reprochait de ne pas contribuer au loyer. Alexis supportait mal les reproches. Du coup, il a pris un marteau et a éclaté la tête de Silvestre, avant de mettre la musique à fond pour pouvoir peinard et dans le désordre : l’énucléer, lui couper la tête et quelques autres trucs comme le nez ou les oreilles. Ensuite, il a emballé la tête et l’a laissée sur l’oreiller de sa tante en guise de cadeau de Noël. La police l’a retrouvé couvert de sang. Valdez a expliqué que, si sa tante avait été présente, elle aurait subi le même sort.

7. Le massacre de la famille Yazdanpanah

Toujours en 2011, au Texas ce coup-ci, on fêtait Noël chez les Yazdanpanah. C’était l’heure du grand déballage des cadeaux. Tout à coup, on frappe à la porte : c’est le père, Aziz, déguisé en père Noël. Bien sûr, ça énerve tout le monde ; d’ailleurs, sa nièce, Sahra envoie un texto à son mec : « Et voilà, il essaie de jouer le père idéal alors qu’il n’est jamais là. » Buzzer d’erreur, Sahra, mauvaise réponse. Aziz sort un flingue et tue tout le monde : son ex-femme, Fatemeh, ainsi que son fils et sa fille, la soeur de Fatehemeh, son mari et dont Sahra, leur fille de 22 ans. Puis il se tue. 7 morts, retrouvés au milieu des cadeaux quelques heures plus tard.

8. La disparition de JonBenet Ramsey

Little Miss Sunshine de 6 ans, JonBenet Ramsay disparaît fin décembre 1996 dans le Colorado. La mère de la petite indique qu’une demande de rançon a été adressée à la famille. Sauf que, pendant les battues, le père de la petite finit par découvrir son cadavre au sous-sol de la maison. JonBenet a été étranglée et frappée à la tête. On est le 25 décembre.

La famille a été soupçonnée un temps, puis lavée de tout soupçon. On ignore qui a commis le crime. Joyeux Noël à tous.

9. La bonne samaritaine et le bon samaritain

La jeune actrice Tricia McCauley devait passer Noël 2016 avec ses potes. Sur la route, elle croise un autostoppeur et s’arrête. Après tout, c’est l’esprit de Noël que de s’entraider. Imaginez Tricia comme une sorte de fille parfaite, talentueuse, vegan et tout le toutim, hein, c’est important pour la suite. Parce que Tricia n’arrive jamais au dîner de Noël. Par contre, elle utilise sa carte de crédits à plein de reprises pour faire des gros retraits.

Le 27 décembre, on retrouve son corps roulé en boule dans sa bagnole. Tricia a été violée, frappée et étranglée. L’autostoppeur, Duane Johnson, est retrouvé peu après. Et là, il explique qu’en réalité il a simplement aidé Tricia à se tuer parce qu’elle en avait super envie. Et qu’il ne l’a pas violée puisqu’elle était d’accord. Bref, un simple cadeau de Noël, un service rendu à son tour à une bonne samaritaine.

Autant dire que cette version n’a pas tenu longtemps.

10. Le date qui tourne mal

Décembre 2015. Katie Locke, une prof de 23 ans, a rendez-vous avec Carld Langdell, un avocat qu’elle a connu sur un site de rencontres. La soirée se passe bien. Tellement bien qu’ils décident d’aller ensemble dans un très bel hôtel de Londres, le Theobalds Park Hotel. Sauf que Langdell étrangle Katie dans la chambre, avant de la violer post mortem. LOL.

Ensuite, il enroule son cadavre dans une couette qu’il jette dans des bosquets. On retrouve le cadavre de Katie le jour de Noël.

Ah, Langdell avait fait un court séjour en hôpital psychiatrique, au cours duquel il avait expliqué à une infirmière qu’il fantasmait à l’idée d’égorger une fille. Il a été condamné à la perpétuité.

Comme quoi votre famille n’est pas SI horrible que ça.

Sources : Mirror.co, Listverse, 13th Floor