Parent pauvre de la ponctuation, maltraité, dévoyé, le point-virgule est trop mon pote. C’est probablement le signe de ponctuation que je préfère sur terre, parce qu’il est trop pratique et permet d’éviter le trop-plein de virgules. Le point virgule se précède et se suit d’un espace et n’implique surtout pas de majuscule. C’est chiant comme intro, hein ? Et bah vous l’auriez trouvée mieux si j’avais foutu plein de point-virgules partout partout.

1. Le point-virgule sert à équilibrer une phrase longue

Parce qu’une phrase de 50 lignes uniquement rythmée par des virgules ne permet pas au lecteur de respirer.

Un exemple :

« Et tandis qu’affairé à écrire ce top, thomasg écoutait une musique vaguement mélancolique ; tandis qu’il voyait surgir en lui le souvenir soudain d’un amour disparu, les rires étouffés des ivresses oubliées, ses doigts suivant le rythme de la mélodie qui, elle-même imitait son coeur ; tandis qu’il songeait intérieurement à toutes les vies qu’il ne vivrait jamais, à tous ces horizons envahis par la brume, à toutes ces idées sacrifiées par naïveté ou par lâcheté ; tandis qu’il se demandait s’il avait oui ou non bien pris son médicament ce matin pour être ainsi assailli de pensées nostalgiques ; tandis enfin qu’il se sentait comme roide, comme soudain câliné par une ombre inconnue qui portait le parfum de la mort, sa rédactrice en chef lui rappelait que le top n’allait pas se faire tout seul, hein, bon, alors t’avances ou pas ? »

2. Il est utilisé comme séparateur dans une énumération

Parce que si l’énumération dure, il y a quand même un risque que les virgules rendent tout cela confus, notamment si certains points ont besoin de précisions. Expliquons par l’exemple :

« Mentalement, Nabilla établissait la liste de ses activités à venir pour le weekend : il y avait cette soirée chez Benjamin Castaldi – il lui faudrait apporter un petit quelque chose ; son coiffeur l’avait décommandée, aussi devrait-elle s’arranger pour fixer un nouveau rendez-vous ; le samedi, elle comptait vérifier les comptes établis par son expert-comptable en qui elle n’avait pas confiance ; quant au dimanche, jour du Seigneur, elle le passerait au téléphone avec ses amies, lesquelles étaient surnommées les tchouins dans un quelconque groupe what’s app ; quelle vie que cette vie, tout de même. »

3. Il sert à relier des propositions indépendantes liées logiquement

Un point ne permettrait pas d’établir un lien logique ; une virgule ne soulignerait pas l’incongruité de ce rapprochement.

Exemple, paraphrasant Blondin.

« Dans l’immeuble habitait un bossu. On le disait voyageur, baroudeur, on le voyait volontiers avoir parcouru à pied les plaines d’Argentine et les reliefs de l’Arménie. On ne se liait pas au bossu, il était différent des autres ; il avait beaucoup roulé sa bosse. »

4. Il peut remplacer la virgule en cas de confusion possible

Si par exemple un chiffre à virgule fait irruption dans le récit, la virgule qui lui ferait suite serait avantageusement remplacée par un point virgule. Un exemple :

« Selon le grand ordinateur, les chances que quelqu’un aille au bout de ce top, sur une échelle d’un million, étaient de 0,647 ; c’était mieux que rien, songea thomasg ».

5. Il sert à séparer des propositions préalables à une déclaration

Dans un document administratif, par exemple, ou pour une décision juridique. Du genre : « Attendu que : la pomme utilisée pour le meurtre de Blanche-neige avait été baignée de poison plus de 6 heures avant son ingestion par la jeune fille ; le miroir de la reine a affirmé avoir à plusieurs reprises affirmé qu’elle songeait sérieusement à assassiner Blanche-neige ; la reine a suivi pendant de nombreuses années des cours de botanique à l’université Forêt VI et ne pouvait de ce fait ignorer la nature létale du poison utilisé ; Blanche-neige était manifestement plus belle que la reine ;

la cour décide que le meurtre de la jeune Blanche-Neige était prémédité. La reine est condamnée à une peine de prison à perpétuité assortie de 25 ans de sûreté ; elle devra en outre verser 2000 euros de dommages et intérêts à chacun des 7 nains. »

6. Il peut générer des effets de style pas mal

Parce que, qu’on se le dise, utiliser le point-virgule a aussi un intérêt esthétique. Le style, c’est du rythme ; c’est d’ailleurs pour ça que Jul en use et en abuse. Syllogisme ? Peut-être.

7. Il permet d'éviter de mettre plusieurs fois deux points dans une même phrase

Parfois, on veut créer, dans la même phrase plusieurs liens de subordination directe entre deux propositions indépendantes : forcément, c’est la galère, d’autant que l’usage du point ou de la virgule nous semble peu approprié à ce lien logique : c’est que les deux points sont pratiques.

Vous avez vu comment j’ai mis deux points dans la même phrase wallah ça se fait pas ? Et bah j’aurais pu et dû écrire : « Parfois, on veut créer, dans la même phrase plusieurs liens de subordination directe entre deux propositions indépendantes : forcément, c’est la galère, d’autant que l’usage du point ou de la virgule nous semble peu approprié à ce lien logique ; c’est que les deux points sont pratiques. »

8. Il peut servir à accrocher une veste si on n'a pas de cintre

Le point s’accroche à un simple crochet-x et la virgule permet de suspendre la veste. Dans un hôtel, par exemple.

Point-virgule à la ligne.