Crédits photo (creative commons) : Nukamari

On sent bien que ça en démange certains. Que l'idée traîne dans l'ombre et qu'ils seraient ravis qu'elle ressurgisse au grand jour. Qu'on devrait faire payer Mitterrand et Badinter pour avoir ouvert les vannes en 1981. Encore 30% des français déclarent à mots couverts être favorables à la peine de mort. Mais comprenons, "quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, y'a quand même toutes les raisons d'être pour mon bon monsieur... Et puis si c'était votre fille hein ?". Plutôt que d'entamer un débat sans fin, profitions de cette Journée Mondiale contre la peine de mort pour donner les preuves irréfutables et scientifiques que oui, rétablir la peine capitale en France ramènera le calme, la paix sociale, la reprise de la croissance et la paix dans les chaumières, c'est sûr. Alors coupons leur la tête, "à ceux-là", demain ça ira mieux.

  1. Michel Sardou l'a clamé haut et fort avec "je suis pour"
    Et Michel est un grand. On ne contredit pas Michel. Il avait déjà raison pour le Bac G.
  2. Ça existe en Chine et ils ont 10% de croissance
    Grâce aussi à des économies en frais d'avocat. Il faut tout essayer en ces temps de crise.
  3. Les gens y réfléchiraient à deux fois avant d'écrire "Preum's"
    Qu'y a-t-il de plus apaisant que le balancement d'un "Preum's" au bout d'une corde ?
  4. Les mecs qui téléchargent illégalement, ils ne comprennent que ça
    S'il faut tuer pour faire vivre la création, n'hésitons pas. La réponse graduée d'Hadopi : un email, une lettre recommandée, une balle dans la nuque.
  5. Parce que les guillotines étaient fabriquées en France
    Même si la chaise électrique donnerait un coup de fouet à Areva et le groupe Servier devrait nous bricoler un truc efficace pour les injections létales. La peine de mort, c'est avant tout un marché à prendre.
  6. C'est une manière comme une autre de ramener la sécurité sur nos routes
    A un moment, quand y'a plus de point à enlever sur le permis, y'a pas beaucoup d'autres solutions. Une fois qu'on en aura pendu un ou deux, ça devrait en faire hésiter quelques-uns à téléphoner au volant.
  7. L'exécution publique pourrait apporter un peu de distraction au quotidien tristounet du français moyen
    Et puis ça relancerait sûrement le marché du pop corn.
  8. Ça officialisera certaines pratiques folkloriques
    L'immersion d'arabes dans la Seine, les "bavures" policières, la gégène... Y'a pas de raison que ce soient toujours les mêmes qui s'amusent.
  9. Une révolution sanglante, ça a quand même une autre allure
    Les manifs avec les pontes de la CGT au premier rang, ça va 5 minutes. Des tribunaux populaires, des exécutions un peu sales et des têtes sur des piques en bois, on a presque envie de se syndiquer.
  10. Ça offre de nouvelles options pour les conseillers d'orientation
    "T'es sportif, t'as pas peur de bosser... pourquoi ne pas t'orienter vers un "CAP bourreau"? Oui, ça existe en formation en alternance..."

Et vous, vous regrettez le Moyen-Age ?