Chinese_calligrapher_at_Crow_Museum_01
Crédits photo (creative commons) : Joe Mabel

L'inexorable montée en puissance de la Chine conduit parfois certaines personnes à dire des conneries plus grosses qu'elles : "les Chinois vont nous envahir, ils dirigent le monde, on ferait mieux d'apprendre le mandarin à nos gamins au lieu de leur coller des heures de latin..." Bref, n'importe quoi. Déjà parce que le latin, c'est super, et surtout parce que le chinois, à part faire le malin dans au restaurant ou chanter dans un karaoké de Belleville, ça ne sert à que dalle. Commencez par bosser votre anglais, et après on en reparle.

  1. Ca n'aide pas à faire du business en Chine
    Les gens qui font affaire avec la Chine n'ont pas étudié le chinois mais le business. Quand on sait où produire à vil prix, se faire livrer par container et revendre avec une grosse marge, on l'a en général appris en école de commerce et pas en Langues Orientales. En étudiant le chinois, vous finirez au mieux prof de chinois (ou agent d'accueil aux Galeries Lafayette), mais pas un magnat du commerce international.
  2. Vous n'apprendrez qu'un dialecte parmi la cinquantaine que compte la Chine
    Pour vous faire une idée du bordel que c'est, allez donc voir la page Wikipedia consacrée aux Langues Chinoises. Le gouvernement essaie d'harmoniser tout ça en écrasant les dialectes locaux pour imposer le mandarin, mais un bon film de flingue hongkongais, c'est en cantonais que ça se consomme. Et avec vos cours de chinois, vous ne biterez rien. Du coup, quel intérêt ?
  3. Ce n'est parlé qu'en Chine
    Alors, ok, c'est grand, y'a du monde, mais ça ne reste qu'un pays. Alors qu'avec l'Espagnol, vous pouvez parcourir l'Amérique du Sud! Avec l'allemand, vous pouvez vous balader... euh... en Autriche... (bon, ok, ce n'était pas le bon exemple...). En tout cas, sachez que votre maîtrise du chinois, dans la majeure partie de l'Asie, personne n'en aura rien à foutre.
  4. C'est une langue de propagande
    Cliché? Peut-être. Mais la première phrase que vous apprendrez, c'est "La Chine est très grande", "Zhongguo hen da", et juste après, "Le Japon est très petit", "Riben hen xiao". C'est un peu comme si le premier truc qu'on apprenait en allemand LV2 était "Papiere Bitte". Ca n'augure rien de bon.
  5. C'est une langue tonale
    C'es à dire que chaque syllabe est définie par un ton particulier, montant, descendant, descendant puis montant, tout plat... c'est n'importe quoi. Vous me direz "c'est chantant". Et je vous réponds "non, l'accent provençal est chantant, là, c'est juste pénible".
  6. Leur télé est nulle
    Si vous avez une box, vous pouvez vous promener sur les diverses déclinaisons de CCTV, la chaine d'état, et ce n'est pas jojo : un documentaire sur un mec qui fait du papier découpé, un téléfilm sur les 3 royaumes ou un opéra traditionnel, vous allez vous régaler :
    https://www.youtube.com/watch?v=-l0H85i5RzE
  7. Ce n'est pas bien sérieux comme langue
    Pas de genre, pas de conjugaison, une grammaire rudimentaire... on espérait un peu plus de raffinement de ces 5 millénaires de civilisation. Quand on fait des alexandrins finement ciselés, les Chinois font des proverbes en 4 caractères, les chengyu, du genre « dissimuler / ciel / traverser / mer », ça ne veut rien dire, ça ne rime même pas, ni fait ni à faire.
  8. ... mais des caractères bien velus
    Et encore, vous allez vous cogner les "caractères simplifiés". Et vous allez vite comprendre que les gens qui maitrisent le mieux le sujet continuent à étudier toute leur vie. C'est un travail sans fin! Qui a envie de s'embarquer là dedans ?
  9. On ne doit au chinois que des mots à la con
    Des races de chien (Shar-pei, Chow-chow), de la bouffe (japonaise en plus, ramen ou gyoza) et des trucs de hippies (fengshui, ginseng, yin et yang...), ça aurait dû vous mettre la puce à l'oreille : le chinois, ça ne sert à rien.
  10. Les Chinois ne sont pas exigeants avec les étrangers
    Ils vous appelleront "laowai", et ils vous applaudiront dès que vous direz "nihao!", en disant "ni shuode hen hao!", "vous parlez très bien !". Alors pourquoi se faire chier à en apprendre plus ? Un bonjour, et vous êtes déjà le meilleur pote d'1,4 milliards de personnes...
  11. (bonus) Vos potes vont vous demander tous les jours "dis moi un truc en chinois!"
    Et comme ce que vous allez dire ne sonnera pas comme "tching tchong", ils seront déçus et vous en serez tenu responsable. Ce n'est pas parce qu'on étudie le chinois qu'on n'a pas de potes lourds, souvenez-vous-en.

Et vous, vous laissez tomber quand ?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :