grexit
Crédits photo (creative commons) : Jeff Djevdet

C'était le mot qui a excité tous les éditorialistes des chaines infos ces dernières semaines : "Grexit", sans qu'on sache vraiment ce que ça signifie. Si la Grèce sort de la zone Euro, c'est pour dévaluer sa monnaie et regagner en compétitivité. Si elle fait ça, les autres pays de l'UE, notamment ceux qui n'ont pas l'euro, vont se demander pourquoi eux doivent respecter une certaine parité avec l'euro et pas les Grecs. Bref, un Grexit, ça pourrait être, de fait, la sortie de la Grèce de l'Union Européenne. Et ça, ce n'est pas imaginable.

  1. Le mot "Europe" est d'origine grecque
    C'est un peu comme jouer au foot avec un gamin qu'on trouve nul, mais bon, c'est son ballon, donc on s'écrase.
  2. C'est le berceau de la démocratie
    En clair, ils sont propriétaires du concept. Peut-on imaginer perdre les droits d'auteur de ce truc à seulement deux mois des élections de délégués de classe? Ce sera le chaos dans les collèges (et personne ne souhaite ça).
  3. Il faudra retirer une étoile du drapeau européen (la 10ème)
    Déjà, "Les étoiles symbolisent les idéaux d'unité, de solidarité et d'harmonie entre les peuples d'Europe", donc c'est un peu la honte de virer celui qui est dans la merde. Mais en plus, il faut prendre en compte le coût de main-d'oeuvre nécessaire pour enlever ce point de broderie de TOUS les drapeaux qu'on a hissés comme des cons partout en Europe. Ça va nous coûter plus cher qu'autre chose cette affaire.
  4. On ne peut pas entériner un jeu de mot aussi naze que "Grexit" pour un tel événement historique
    D'abord on trouve un meilleur nom, ensuite on débat de l'éventuelle sortie de la Grèce de l'Europe. Nous, on propose le "bouge ta Grèce" ou le "Greste pas là tu gènes".
  5. Ils ont une armée de malade
    On leur a vendu plein d'armement pendant des années (c'est aussi un peu pour ça qu'ils se sont endettés) et maintenant on leur dit de se barrer en les traitant de bons à rien ? On n'est pas des spécialistes, mais ça ressemble quand même pas mal à une grosse boulette au niveau stratégique.
  6. La France gagnera une place au classement des pays de l'UE les plus endettés
    Et on n'a pas besoin de ça. Au classement dette/habitants, la Grèce est juste devant nous, on pourrait basculer dans la catégorie "mauvais élève" assez vite (je ne sais pas comment on dit "mauvais élève" en allemand, mais c'est l'idée).
  7. On était super content quand on tombait sur une pièce de 2 euros grecque
    À gauche, Europe enlevée par Zeus, à droite, un putain d'aigle allemand qui fait peur aux enfants. Chacun son truc.

    2 euros
    Crédits photo (creative commons) : fleur-de-coin
  8. Les Grecs vont devoir demander un visa pour venir en France
    Comme si les préfectures n'étaient pas assez encombrées comme ça, il va falloir ouvrir un guichet supplémentaire pour Nikos Aliagas, Adèle Exarchopoulos et Nicola Sirkis. Et franchement, on n'a pas les moyens pour gérer ce bordel.
  9. Ils sont encore plus nuls que nous à l'Eurovision
    Et rien que pour ça, ils doivent rester. Il ne l'ont gagné qu'une fois en 2005, grâce à Élena Paparízou. Idem pour le classement FIFA, tant qu'ils sont derrière nous, on peut espérer tomber sur un groupe facile aux qualifications pour la Coupe du Monde.
  10. On n'a jamais prévu ce cas de figure
    Notre administration est efficace, mais il faut que tout soit prévu : on a des formulaires de sortie de la Zone Euro ? Et y'a un préavis ? Il faut l'envoyer par lettre recommandée ? On l'envoie à qui, du coup ? Putain! Mais comment on fait ?

Et vous, vous êtes préparé à un Grexit ?