L’Antiquité, c’est la période qui va de l’arrivée de l’écriture à la chute de l’Empire romain d’occident. Autant dire que ça fait un bon bout de l’Histoire et que ça laisse beaucoup de place pour raconter des conneries. Souvent, c’est la faute au manque de sources historiques, mais c’est aussi un peu de la nôtre. Alors on va essayer de rétablir la vérité sur les idées reçues qu’on répète le plus.

1. "Jules César était un empereur romain"

Il n’a en fait jamais eu ce titre. Il était « simplement » Imperator, qui est le grade qu’on donne aux généraux qui ont gagné des campagnes. Il aussi été dictateur de l’Empire, mais attention ça n’a rien à voir avec le fait de porter une petite moustache et de faire des saluts nazis ou d’envoyer les gens au goulag. Le premier vrai empereur romain, c’était son petit-neveu Octave Auguste.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. "L'Empire romain s'est effondré à cause des invasions barbares"

Sans rentrer dans les détails, au moment de la fin de l’Empire romain d’occident, ça faisait déjà longtemps qu’on était dans l’instabilité. Les invasions barbares étaient en fait plutôt des migrations de peuples qui se sont faites sur le long terme, et bien souvent de manière pacifique. Certains peuples étaient acceptés sur le territoire à condition qu’ils en assurent la sécurité. Ça, plus l’essor du christianisme, plus des changements dans les mœurs des gens, plus des tas d’autres raisons sur lesquelles les historiens ne s’accordent même pas entre eux, a mené à la fin de l’Empire.

3. "Néron a fait incendier Rome"

En fait, il ne s’agit que de rumeurs, parce que certains de ses contemporains imaginaient qu’il avait fait ça pour reconstruire la ville comme il l’entendait. Mais rien ne peut prouver qu’il s’agisse bien de Néron. C’est même peu probable, parce qu’il a, selon les sources, organisé la lutte contre l’incendie et l’aide aux victimes. Bref, on n’a aucune certitude, donc respectons la présomption d’innocence et attendons qu’il s’explique devant un juge.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. "Les Gaulois sont des barbares"

Y’a tout un tas de clichés sur les Gaulois, mais celui-là est un des plus gros. Déjà, les Gaulois n’étaient pas un peuple unique mais plein de peuples différents que les Romains avaient regroupé sous ce nom. Ensuite, s’ils étaient bien des « barbares » aux yeux des Romains, ils ne l’étaient pas comme on l’entend aujourd’hui : les Gaulois n’étaient pas des gros bœufs qui grognaient et se tapaient dessus tout le temps. Ils ont inventé le savon, les pantalons, ils savaient fabriquer des beaux bijoux, bref, ils étaient plutôt civilisés.

5. "Didon a fondé Carthage"

On a tendance à l’oublier, mais Didon est une légende, surtout connue grâce à l’Enéide de Virgile. On aurait offert à Didon et aux siens un territoire aussi grand qu’il pourrait tenir dans la peau d’un bœuf. En gros elle s’était faite pigeonner. Mais, comme elle était pas conne, elle a découpé la peau de l’animal susnommé pour en faire une très fine et très longue lanière, histoire de dessiner un grand territoire (dont un des bords était la mer, comme ça ça demandait moins de lanière.) Standing ovation.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. "Les gladiateurs disaient "ceux qui vont mourir te saluent" à l'empereur avant de combattre

Ave Imperator, morituri te salutant, plus précisément. En fait, il n’y a que Suétone (qui a écrit sur les empereurs de Rome et Jules César) qui parle de cette phrase. Elle n’aurait été prononcée qu’une fois à l’empereur Claudius, en 52, par des soldats qui allaient faire une reconstitution de bataille navale. Claudius aurait répondu « ou pas ». Il est fun ce Claude.

7. "Les rues de Rome étaient comme dans les films"

Et souvent, « comme dans les films », c’est pas comme dans la réalité. Les séries et films donnent une image de Rome assez propre, avec des rues pavées assez larges pour que les cohortes urbaines défilent au milieu des commerçants et des passants qui se baladent tranquillement. En réalité, les rues de Rome étaient très étroites (ce qui favorisait les incendies) et bien souvent dégueulasses, du genre où on manquait de se casser la gueule dans la boue. C’est un autre charme.

Crédits photo : Kaamelott

8. "Les Grecs c'était des pd"

Déjà ce n’est pas joli de dire ça, et en plus ce n’est pas vrai. Aujourd’hui on n’est toujours pas sûrs de bien comprendre cet aspect-là de leur civilisation, mais il semble que l’homosexualité telle qu’on la connaît à notre époque n’était pas forcément bien vue. En revanche, la pédérastie, entre un homme mûr et un adolescent, était acceptée, voire encouragée, parce qu’à travers cette relation il y avait aussi une éducation qui était transmise. Ce qu’il faut retenir c’est que c’est compliqué, et que non, tous les Grecs n’étaient pas homos. Et encore moins les femmes, parce que pour elles c’était vraiment mal vu.

9. "Hannibal a traversé les Alpes avec ses éléphants"

Il est vrai que le général carthaginois avait traversé les Alpes dans le but d’attaquer les Romains. Et il était effectivement parti avec plusieurs dizaines d’éléphants (on dit souvent 27, mais on n’était pas là pour les compter nous.) Mais ce qui est moins sûr, c’est qu’il ait réussi à faire passer ses éléphants de l’autre côté. Les historiens pensent que la plupart sont morts pendant la traversée. Pauvres bêtes.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

C’était juste Histoire de remettre les choses en place.

Sources : Wikipedia, Lhistoire,