Ça fait maintenant un demi-siècle que la légende persiste : Richard Starkey alias Ringo Starr serait un mauvais batteur ou le plus mauvais Beatles dit-on. Un point de vue avec lequel nous ne sommes pas le moins du monde d'accord : Ringo est un (très) grand monsieur. Une légende qui restera dans l'histoire.

  1. Après tout ce qu'il s'est pris dans la gueule, il est resté peace & love
    Et comme Ringo c'est un djeuns, il le dit en t-shirt.

    Ringo_Starr_(2007)
    Crédits photo (creative commons) : Soerfm
  2. "With a little help from my friend", c'est lui
    Ok, c'est pas lui qui l'a composée, mais c'est lui qui chante (et même que John et Paul l'ont composé POUR lui). Et c'est quand même la première chanson du meilleur album des Beatles. Donc bon : pouet pouet camembert les anti-Ringo !
  3. Il s'est tapé (et a épousé) une James Bond girl
    On ne citera personne ici, mais c'est quand mieux qu'une harpie hystérique qui chante en poussant des cris de bête à l'agonie. Toujours pour ne citer personne, voici un petit extrait vidéo.
  4. Il est le plus lol
    Pendant que les trois autres étaient trop occupés à jouer les artistes torturés, Ringo, lui a eu tout le temps de développer son sens de l'humour du tonnerre. Résultat : à 73 ans, il photobombe ce tocard de Justin Bieber.

    kesha-justin-bieberKevin-Mazur
    source photo : popcrush
  5. Il a révolutionné le monde de la batterie
    Et ouais : avant Ringo, la plupart des batteurs préféraient pour leurs baguettes la prise tambour, qui consiste à tenir celle de gauche un peu à la façon d'une baguette japonaise. C'est notre Beatles préféré qui a popularisé la prise timbalière, aujourd'hui adoptée par presque tous les batteurs, et qui consiste à tenir à pleines mains les baguettes de gauche et de droite.
  6. Il a du style (et une culture cinéma)
    Le swag, le vrai. Comme en témoigne son goût prononcé pour les lunettes le soleil et la pochette de son quatrième album solo, Goodnight Vienna.

    Ringovienna
    source photo : eil
  7. Il a participé à un épisode des Simpsons
    Diffusé en avril 1991, ledit épisode a été baptisé "Brush with Greatness" ("Le Pinceau qui tue" en VF). Ringo Starr y prêtait sa voix à son propre personnage, prouvant une fois de plus son second degré inégalé.

    ringo-simpson
    source photo : warandriot
  8. Il a laissé la place de s'exprimer à ses petits camarades
    Ringo il aurait bien aimé faire des solos de batterie de dingo devant la foule en délire, mais comme c'était un bon pote il faisait genre il maîtrise bof bof la batterie. Sinon il les aurait écrabouillés les trois autres zigotos.
  9. C'est un romantique
    Sous ses apparences de rosbif, Ringo a un petit cœur de rital qui bat à l'intérieur.

    StopSmellRSCover
    Crédits photo (creative commons) : BGC
  10. Il est encore vivant
    Et dans la mesure où il a eu une belle passe alcoolo/drogué/pas joli à voir, ça veut dire qu'il a une bonne composition le Ringo.

Si vous aussi, vous vous sentez très concerné par la réhabilitation de ce brave Ringo, n'hésitez pas à nous écrire.

Hey, tu fais quoi mardi prochain ? La Topito Comedy Night reprend pour une nouvelle saison. Réserve tes places.