Vous êtes sûr que votre vrai prénom est Steve et vous faites croire à tous vos potes que vous avez passé toutes vos vacances d'été dans la ferme de votre Oncle dans la banlieue de Boston. Vous ne vous baladez jamais sans votre flingue et votre tee-shirt aigle ? C'est pas mal. Mais si vous voulez vraiment prouver que vous êtes un vrai rejeton de l'oncle Sam il va falloir en montrer plus que ça. Si vous remplissez ces 10 critères alors il n'y a plus l'ombre d'un doute, vous êtes américain.

  1. Vous avez grandi dans un pavillon façade en bois blanc avec le drapeau américain planté devant

    Vous avez passé vos 12 premières années affublées d'une spectaculaire coupe en bol , et vécu dans , les chambres à l'étage. Le canapé King size était dressé au beau milieu du salon , une buanderie suréquipée et un jardinet dans lequel vos parents barbecuetaient tout l'été avec les voisins . Pour le goûter maman vous préparait des sandwichs au beurre de cacahuète.

  2. american house
    source photo : yourhomewizard
  3. Vous étiez Quarterback dans l'équipe de Foot
    Mais vous aviez d'autres passions comme sortir avec la reine de la promo (une blonde hautaine et superficielle qu'on appellera Kelly). Un soir vous avez pris une murge sévère à la bière avec des potes , et , profondément choqués , morts de honte et déshonorés par votre impardonnable attitude , vos parents vous ont jarclé en camp militaire jusqu'à la fin de votre scolarité (c'est là que vous êtes allé pécho votre diplôme engoncé dans une toge en synthétique et chapeauté d'un gland qui vous pendait sur le coin de la gueule ).
  4. pom pom
    source photo : glee.centerblog
  5. Vous avez été contraint d'épouser la pom pom girl

    Que vous aviez malencontreusement engrossé sur le parking du cinoche en plein air , et à votre tour vous vous êtes installés en zone pavillonnaire (le genre super privé , avec un gardien armé à l'entrée). Chaque matin vous allez récupérer le journal sur la pelouse en évitant l'arrosage automatique , en robe de chambre avec un mug gigantesque à la main . Le week-end vous commandez des pizzas grandes comme des roues de camion , allez faire un bowling avec les potes , organisez des barbuc' de ouf que vous maitrisez comme un boss dans votre chemise hawaïenne , ou squattez dans des coffee shops où les serveuses en blouse rose avec leur nom (Jo ou Cindy) sur la poitrine généreuse nourries au maïs et chaussées de claquettes orthopédiques vous abreuvent de café délavé et de donuts au sucre rose .

  6. Vous accueillez toujours le nouveau avec une tarte
    Toujours, faites maison par Kelly. Généralement ils vous offrent un grand verre d'orangeade , puis vous vous invitez mutuellement pour bouffer l'énorme dinde de Thanksginving, accompagnée de sirop d'airelle , de purée compacte et de petits pois .

  7. pizza
    source photo : theworldrace.org
  8. Votre grand-père a fait le Vietnam
    Par conséquent vous ne pouvez pas acheter de Nems sans penser à ces putain de viets qui ont mis votre Papy Bob sur un fauteuil. Vous ne pouvez pas les encadrer. Sauf Tang de la blanchisserie. C'est un vrai bosseur qui aime le baseball. Son fils est un petit génie de l'informatique qui vient réparer votre matos de temps en temps.
  9. Vous avez deux gamins

    Dont un est atteint d'obésité morbide. Et une maîtresse , que vous sautez dans un motel dont l'enseigne clignote en néons bleus.

  10. Vous appelez votre mère tous les soirs pendant qu'elle cuisine
    Elle vous répond avec le combiné coincé entre l'oreille et l'épaule pendant que son autre main prépare de la pâte à cookies. Elle vous demande à chaque fois si vous ne voulez vraiment pas dire un mot à votre vieux père avec qui vous êtes brouillé depuis que vous avez acheté une Prius, comme un "PD communiste de San Francisco" comme dit votre papa . Depuis votre empoignade il y'a trois ans, vous ne vous êtes plus dit un mot. Le vieux père est aussi têtu que vous. Mais au fond vous l'aimez ce saligaud. Quand votre mère vous forcera à venir pour Thangsgiving vous finirez par vous réconcilier autour d'une bonne partie de pêche.
  11. Votre fils Bobby Junior est un as au Baseball
    Mais son entraîneur le vieux Mc Caw refuse de le faire jouer pour mettre son rejeton John Bill Bill à la place. Pourtant le petit John Bill Bill n'est pas un fana de sport. Ce qu'il aime c'est le théâtre. Il est d'ailleurs bon le petit. Son rôle de pancake dans la pièce de l'école "Breakfast Attack 3" a ému dans tout le comté du Bayou, mais ça, cette tête de mule de Mc Caw ne le comprendra jamais...
  12. Vous chantez dans l'église du quartier le dimanche

    Votre mère vous a toujours dit que vous étiez fait pour ça. Mais après un gala qui a mal tourné lorsque vous étiez petit vous avez raccroché la compétition de karaoké. Vous continuez de pousser la chansonnette avec les blacks du quartier pour égayer l’église de votre vieux pote le pasteur. Récemment le clocher de l'église est tombé et il manque 5000 dollars au pasteur pour le réparer. 5000 dollars c'est précisément la somme du premier prix du concours de chant organisé à Denver. Vous affrontez le passé et redevenez le temps d'un soir la star que vous auriez du être. Vous gagnez en chantant un "Star Spangled Banner" vibrant.

  13. Les jours de déprime, vous prenez la voiture pour partir loin, très loin
    Parfois la vie a comme un vieux goût de pisse qui vous revient dans le gosier. Dans ces jours-là vous enfournez votre une bonne bouteille de whisky sur le siège passager, du Lynyrd Skynyrd dans les enceintes et vous roulez sans but jusqu'à l'aube. Après un détour dans le strip club d'un état inconnu vous vous rendez compte que Bobby Junior et Kelly vous manquent et vous rentrez au bercail les bras chargé de cadeaux. Putain c'est beau l'Amérique.
  14. road-66-route-66
    source photo : Sylvia

Et vous, vous auriez fait un bon Américain de téléfilm ?

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :