Ils sont 12, comme les 12 salopards, mais ils ne se valent pas : on veut bien évidemment parler des mois de l'année. Certes, si vous habitez en Australie, vous aurez une autre vision du mois d'août qu'en France, mais concentrons-nous un peu sur notre hémisphère : quels sont les mois que vous détestez le plus ? C'est la question qu'on vous a posée la semaine dernière. Le peuple a donc voté (plus de 5000 participants) et les résultats sont assez nets : les mois c'est nul.

  1. Novembre (24%)
    Novembre est incontestablement le grand vainqueur de ce sondage des mois pourris. Novembre, cette période bâtarde à la fois trop loin de l'été et pas assez proche de Noël pour être apprécié est aussi le mois où les gens se suicident le plus. On se demande pas trop pourquoi : il caille, il fait gris et normalement le XV de France prend des branlées contre les nations du sud. La journée mondiale la plus célèbre de novembre : les toilettes le 19 novembre, comme balancez-moi ce mois de merde aux chiottes.

    novembre
    Crédits photo (creative commons) : Bertranfenne
  2. Février (14 %)
    C'est pas le Ski qui nous fera oublier ce mois ou seuls les enfants sont en vacances. Les journées sont toujours aussi courtes, il neige et gloabelement on s'enfonce de plus en plus dans un hiver qui ne semble pas avoir de fin. Déprime, grosse déprime.

    fevrier
    Crédits photo (creative commons) : Floflo
  3. Janvier (12 %)
    Janvier c'est le bilan et les résolutions pourries. Globalement il fait encore plus froid, sauf que la déprime post Noël nous gagne et qu'on essaie de faire semblant de changer toutes nos sales habitudes... en vain.

    janvier
    Crédits photo (creative commons) : Benedetta Anghileri
  4. Mars (11%)
    Mars est typiquement ce mois horrible ou l'on croit s'être sorti de l'hiver, mais où le froid et la neige reviennent frapper au pire moment : et ces saloperies de giboulées. Mars est typiquement le mois fourbe, pas trop d'hiver, pas trop de printemps, mais réellement chiant.

    mars
    Crédits photo (creative commons) : Vladimir Yaitskiy
  5. Octobre (10%)
    Autant septembre a encore un petit goût d'été, autant octobre signe la fin du bal, allez hop terminé. Dorénavant les jours sont courts, les prochaines vacances bien loin et il n'y a rien à se mettre sous la dent niveau divertissement. Octobre nous met le nez droit dans la réalité du turbin quotidien et ça fait mal, très mal.

    octobre
    Crédits photo (creative commons) : ecelan (d)
  6. Septembre (8%)
    Depuis l'école, on est conditionné par la renaissance de septembre, le "mois de rentrée" pour toute la vie. On prend des résolutions professionnelles, on se dit cette année encore qu'on n’a rien lu de "la rentrée littéraire" et on réalise que la prochaine fois qu'on aura des congès, c'est le mois prochain, pour le pont de la Toussaint. Tiens, je vais peut-être arrêter le bermuda et enfiler un petit pull...

    septembre
    Crédits photo (creative commons) : liz west
  7. Décembre (4%)
    Noël manifestement ça ne vous emballe pas trop. Nous non plus, au-delà du froid, il faut se ruer dans les magasins bondés pour acheter des trucs chers pour des gens qu'on voit jamais, tout a pour se retrouver avec une cravate avec un dessin de Dingo dessus.

    décembre
    Crédits photo (creative commons) : Malene
  8. Avril (4%)
    "En Avril ne te...". Ah, mais ferme-là avec tes dictons bordel ! On n'y avait même pas songé à se découvrir. Parce que même si les jours commencent à s'allonger, eh ben ça meule ! Ça pèle ma bonne dame ! En Sport il n'y a rien de spécial et à part pâques il n'y aucune fête et quasiment aucun jour férié. Et on préfère ne même pas parler des allergies.

    avril
    Crédits photo (creative commons) : Dominika Komender
  9. Août (3%)
    Les plages blindées, les grandes villes désertées, les courses de la rentrée, que des trucs en "ées" qui sont encore plus pénibles à faire sous un soleil de plomb. On s'emmerde en août, même en bermudas.

    aout
    Crédits photo (creative commons) : Elentir
  10. Juin (2%)
    Les examens, la panique pour les réservations d'été, plus de foot à la télé, les étapes chiantes du Tour de France, les mois qui se terminent dans le signe du cancer ne sont jamais bons.

    juin
    Crédits photo (creative commons) : David Ohmer
  11. Juillet (2%)
    Un mois qui sent le bitume d'autoroute et les bouchons. Les télés ne proposent que des rediffusions et les terrasses sont noires de monde. En juillet, vous paierez des places de festival un peu trop cher, vous lirez les statuts Facebook de gens partis dans des coins plus sympas que votre quartier et vous commencerez à être impatient de reprendre en septembre, faire enfin quelque chose de constructif.

    juillet
    Crédits photo (creative commons) : OsvaldoGago
  12. Mai (2%)
    Mai est un de vos mois préférés, et pourtant lui aussi a son lot de défauts : La fin de championnat déjà plié, le rosé commence à faire son apparition dans les gobelets en plastique. On a beau essayer de faire ce qu'il nous plait. On n’arrive pas à avoir la pêche.

    mai
    Crédits photo (creative commons) : Maya-Anaïs Yataghène
  13. Autres (4%)
    On vous avait laissé le choix de cocher autre. Eh bien sûr vous n'avez pas hésité à cocher. On a plusieurs hypothèses pour expliquer ce choix : soit vous n'arrivez pas à choisir parce que tous les mois sont nazes, soit vous êtes aveugles, soit vous avez décidé de nous emmerder (cette dernière hypothèse est malheureusement la plus crédible, on a le public qu'on mérite).

  14. Le peuple a parlé

    Crédit photo : Eirik Solheim