Blanquer l’a annoncé : la maternelle est désormais obligatoire pour tous les enfants dès 3 ans. Plus question de tirer au flanc pour rester au lit devant Gulli jusqu’à 4 ans il va falloir aller trimer et ne comptez pas sur le gouvernement pour comptabiliser les années de maternelle dans l’enveloppe des retraites. Comme toujours, il y en aura pour déroger à la réforme en faisant valoir leur spécificité spécifique. Faites vos jeux.

1. Ne pas être propre

Le formulaire L-643 B, surnommé « formulaire gros caca », est le moyen le plus sûr de ne pas se retrouver à l’école dès 3 ans. Il suffit de prouver qu’on n’est pas capable de se retenir pour que l’Education nationale recule d’un pas et vous laisse tranquille. Bambins de tous les pays, souvenez-vous en.

2. Avoir douze ans

Une rumeur court selon laquelle les enfants de plus de 12 ans n’étaient pas obligés de participer au temps calme et à l’atelier dessin organisé dans le préau. A vérifier évidemment.

3. Se trouver à plusieurs millions de kilomètres de la maternelle

Plusieurs associations plutoniennes de parents d’élèves ont déjà fait savoir qu’ils refuseraient d’imposer à leur enfant un trajet de plus de 2 années-lumières chaque matin.

4. Ne jamais se faire vacciner contre rien

Non contents d’être exclus de toute vie sociale en raison de leurs positionnement anti-vaccin, les parents du petit Matteo ont eu la surprise de voir l’institution scolaire refuser d’accueillir leur enfant pour cause de risque de contamination à la peste bubonique.

5. Se greffer des poux sur la tête

Et éventuellement passer sa journée à discuter avec lesdits poux en leur faisant des petites caresses et en proposant aux autres enfants de leur présenter Poppy et Grattou, tes deux poux préférés.

6. Mordre tout le monde

Marche encore mieux si l’on n’est vacciné contre rien.

7. Falsifier un diplôme de grande section pour faire croire qu'on a déjà suivi le cursus à l'étranger

« J’ai déjà un MBA dessin-boulier obtenu à la Harvard Maternelle School. Vous délivrez des équivalences ? »

8. Refuser d'y foutre les pieds au prétexte que "maternelle", c'est pas assez inclusif, et qu'on ira le jour où ça s'appellera "Maternelle et Paternelle"

TREMBLE, ORDRE ÉTABLI !

9. Essayer de se faire réformer pour pieds plats

Si ça marche à l’armée, il n’y a pas de raison. L’autre solution consiste à se faire passer pour fou, mais il me semble avoir lu quelque part que les années de maternelle étaient plus supportables que tout le parcours imposé par la DDASS et les services sociaux.

10. Prétexter une vieille blessure contractée sur un toboggan

« Je deviens trop vieux pour ces conneries ».

Midi les zouzous.