Il y a des jeux qui flinguent les amitiés, voire les liens familiaux tant on est prêt à y laisser sa chair et son sang. Le Monopoly en fait partie. C’est pas pour rien qu’on vous avait déjà listé les différents coups de pute typique du joueur sans race au Monopoly, cette fois-ci nous nous pencherons sur les règles officielles de tricherie. Ça tombe bien, le jeu va ressortir dans une nouvelle version où la triche sera désormais récompensée dans le calcul final des points, si le joueur réussit à ne pas se faire griller (non ce n’est pas une blague, promis juré craché vomi).

1. Se proposer gentiment de faire la banque

On est sur la base. Le b.a.-ba du tricheur. Parce que pour tricher il faut se donner avant tout les moyens de tricher. Avoir la main sur la banque c’est comme mêler son patrimoine financier à la banque ni vu ni connu j’t’embrouille. Au pire, si on te grille tu peux toujours dire « quoi ? mais non je me suis juste trompé ! l’erreur est humaine ! » et sous tes airs larmoyants, tu siffles un p’tit billet de 500 balles pépouze.

Source photo : Giphy

2. Choisir le pion chaussure SANS DEMANDER AUX AUTRES JOUEURS

Ça c’est vraiment un coup de triche dégueulasse parce qu’on sait tous que c’est la vieille chaussure qui gagne bordel. Normalement on devrait attribuer nos pions avec un dé, histoire d’être sûrs de pas se faire niquer, mais bon, les vrais tricheurs osent tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnait.

3. Inventer le contenu des cartes "Chance" et "Caisse de communauté"

Pour cela il faut instaurer un lien de confiance avec les autres joueurs de façon à ce qu’ils ne te demandent pas de vérifier le contenu de ta carte. N’hésite pas à te donner plusieurs faux « sales coups », genre dire que tu dois de la thune à tous tes adversaires (une petite somme, rien de bien grave mais un truc qui graisse la patte de tes adversaires et calmera leur méfiance) puis le coup d’après BIM « oh bah tiens je dois aller directement sur parc gratuit et récupérer tout l’argent stocké depuis 17 tours au centre du jeu ».

Source photo : Giphy

4. Faire en sorte de rester en prison juste parce que tu es plus en sécurité en prison que sur ce plateau blindé de maisons et d’hôtels

En soi, quand tu es en prison tu ne peux pas faire grand chose à part attendre d’avoir un double avec tes dés (ce qui arrive statistiquement tous les 6 ou 7 tours) donc jusque là pas de problème. En revanche, quand tu possèdes une carte sortie de prison et que tu ne l’utilises pas, sciemment, pour t’éviter le champ de mines, là on arrive à un léger niveau de filsdeputerie.

5. Proposer au joueur qui a perdu de revenir dans la partie en jouant du vrai argent

Quand c’est perdu c’est perdu. Si c’est ton seul adversaire qui a perdu, alors c’est que la partie est finie. Si la partie est finie, c’est qu’elle est finie. Raviver l’instinct vile du jeu dans le cœur meurtri du perdant en lui faisant miroiter un Monopoly IRL, c’est lui ouvrir la voie vers la pire des déchéances. Beaucoup de joueurs de Monopoly ont vendu leur maison, leur femme et leurs enfants dans ce type de situation de détresse.

Source photo : Giphy

6. Amener ton propre jeu de dès pipés

C’est simple, sur tes dés, y’a que la facette 6. Comme ça, pas de chichi.

7. Dire que tes règles ne sont pas les mêmes que ton adversaire

Un coup de triche classique pour tout joueur de Monop’. Ça marche notamment sur la case du Parc Gratuit. En gros chaque fois que tu dois payer des taxes ou quoi, on dit que tu mets l’argent au milieu du plateau. Puis quand un joueur tombe sur la case Parc Gratuit, il ramasse tout le pognon. En soi, c’est pas de la triche, c’est juste que les gens qui ne connaissent pas cette règle sont des gros bouffons.

8. Accepter de vendre une de tes propriétes à un adversaire en dèche 3 fois son prix initial

Bah oui mais il a cherché aussi en te provoquant ! D’ailleurs, chaque insulte prononcée à ton égard crée une majoration de 22 % sur le prix de la propriété (ça peut monter très vite).

Source photo : Giphy

9. Achèter le plus de maisons possibles pour créer une pénurie de maisons et foutre tout le monde dans la merde

Techniquement tu as le droit d’acheter des maisons. Après tu peux aussi les voler en te servant discrètement dans le « bac à maison » et en rajouter une tranquillou de-ci de-là. Le tout c’est d’avoir un coup de main assez furtif pour personne ne soit en mesure d’appréhender ton geste abject.

10. Hydrater ton adversaire de façon à ce qu'il s'absente pour uriner toutes les 5 minutes

Du thé si la partie se déroule en après-midi, de la bière si c’est le soir, et un soda si tu joues avec un enfant. Le tout c’est de choisir de préférence des boissons très diurétiques pour faire travailler la vessie de ton adversaire et devenir le maître du jeu, mais surtout le maître du monde.

11. Choper direct les propriétés rouges et orange

Bon là je dois reconnaître que c’est pas vraiment de la triche mais plus un filon pour s’assurer une réussite digne de ce nom. En effet il se trouve que ces deux couleurs sont les plus rentables, chères mais abordables, elles ramènent un max de pognon. De la même façon, il est conseillé de bâtir trois maisons dès que tu peux sur chaque propriété parce que c’est la combinaison la plus rentable.

Source photo : Giphy

Toi aussi, partage avec nous tes astuces de crevard !

Sources :

Le Parisien

Slate

Wiki How