On accuse souvent la nature de se déchaîner et de tuer tout plein d’humains innocents au cours de tempêtes. Mais l’inverse est aussi vrai. Enfin, disons que la nature est parfois intervenue malgré elle, mettant fin à des conflits. Attention, on n’a pas dit que ça ne faisait pas de morts mais juste que ça annulait des batailles, faut pas trop demander à la nature non plus.

1. Un typhon a empêché les invasions mongoles au Japon en 1281

Ça date pas d’hier mais ça devrait vous parler puisque c’est dans cette histoire qu’on trouve l’origine du mot Kamikaze. Nous sommes donc au XIIIe siècle au Japon. Les invasions mongoles menées par Kubilai Khan vont bon train puisqu’il a déjà conquis la Corée, c’est donc tout naturellement qu’il part à la conquête du Japon. Sauf que BIM, un typhon vient se poser là – le fameux « kamikaze » (qui signifie « vent divin »)- , pendant deux jours et flinguer la deuxième tentative d’invasion en 1281. La flotte mongole s’en prend un coup ce qui sauve par la même occasion le Japon. YAY. C’est ainsi qu’on a utilisé le même terme « kamikaze » par extension pour parler des pilotes d’avion suicides durant la guerre du Pacifique.

2. L'île Sud Talpatti a été ensevelie sous l'eau alors que le Bangladesh et l'Inde se la disputait

On est en 1970. Le cyclo Bhola vient de frapper dans le golfe du Bengale et a laissé derrière lui une nouvelle île inhabitée. Sauf qu’on sait pas à qui c’est qu’elle est. Elle porte alors deux noms : Sud Talpatti pour le Bangladesh et New Moore pour l’Inde. Du coup, le Bangladesh et l’Inde se disputent sa souveraineté. L’Inde envoie même des navires au début des années 80 pour marquer son territoire. Sauf qu’à partir de 1987 on a commencé à voir que l’île rapetissait dangereusement jusqu’à être définitivement engloutie en 2010 tout comme le conflit que son existence entraînait. THANK YOU le réchauffement climatique.

3. Une tempête a mis fin a l'Expédition d'Irlande de 1796

La Révolution Française a donné lieu à d’autres rébellions. Ainsi, la Société des Irlandais unis était une organisation révolutionnaire contre le pouvoir britannique. Du coup, la France a voulu soutenir ces petits rebelles et a envoyé des flottes pour chasser les britanniques d’Irlande (et in fine, réduire la puissance militaire des British). Problème : le temps n’est pas Clément (ni Robert d’ailleurs HAHAHAHA). Tempêtes et brouillards sont au rendez-vous, la flotte se fait défoncer par la flotte (deuxième « HAHAHA »), les Français sont incapables d’atteindre les côtes. Bref, ils sont obligés de rebrousser chemin vers Brest et tant pis pour les Irlandais révolutionnaires.

4. Le grand hiver de 1709 a mis fin à la monarchie absolue en Suède

Si le lien de cause à effet n’est pas aussi direct, il suffit de se remettre dans le contexte. Nous sommes en 1709. Les premiers thermomètres viennent d’être inventés. Dans les chaumières, il y a un brasier au sol et un trou au plafond pour laisser s’échapper la fumée. Sauf que le froid frappe l’Europe, un vent glacial s’engouffre dans les habitats et tuent un demi million de personnes rien qu’en France. Ça caille tellement qu’on peut rejoindre le Danemark et la Suède à pied. Parallèlement à ce contexte climatique bien pourri, il y a la grande guerre du Nord qui oppose la Russie à l’Empire Suédois entre 1700 et 1720 et qui se solda par la défaite de la Suède dont les troupes étaient incapables de survivre au grand froid qui plus est sur les terres Russes encore plus rudes.

5. L'Invincible Armada n'a pu conquérir l'Angleterre faute de conditions météorologiques favorables

« L’Invincible Armada », c’est le nom de la flotte espagnole qui devait conquérir l’Angleterre en 1588 dont le siège d’Elisabeth Ière mettait en péril la souveraineté espagnole aux Pays-Bas. 130 navires se mettent en route avec 30 000 hommes à bord dont 20 000 soldats. Mais la météo ne suit pas. La flotte ne trouve aucun port ami pour l’aider et elle doit laisser tomber son projet d’invasion. Mais la météo ne suit toujours pas et détruit toute la flotte dont les survivants se retrouvent éparpillés sur diverses côtes et bien souvent massacrés. Si l’Angleterre en sort vainqueur, ce n’est toutefois pas grâce à elle que l’invasion a été abandonnée (les soldats Britanniques n’ont pu détruire concrètement que deux bateaux) mais bien à cause de la météo.

6. Grâce au froid, la cavalerie française a pu capturer une flotte hollandaise en 1795

Cette capture est restée gravée dans les annales militaires. Et pour cause, c’est à ce jour l’unique cas d’abordage d’une flotte par la cavalerie. Nous sommes donc en 1795, en pleines guerres de la Révolution Française. Dans le cadre de la conquête de la Hollande, le général Pichegru (un nom qui ne s’invente pas) était à la tête de l’armée française qui prit ses quartiers d’hiver à Amsterdam. Mais le général apprend qu’une flotte hollandaise squatte à 80 km de là, à Helder. Sauf que l’hiver est virulent, et la flotte se retrouve piégée par la glace. Du coup c’était simple comme bonjour de venir faire un coucou aux hussards hollandais.

7. La première bataille de Fort Fisher se solde par un échec à cause d'une tempête

Durant la guerre de Sécession, Fort Fisher était une fortification des Confédérés qui devait protéger le port de Wilmington. C’est pourquoi le fort a été le théâtre des dernières grandes batailles de la guerre civile. Ainsi, du 23 au 27 décembre 1864, les forces de l’Union tentent de capturer le fort en vain à cause d’une méga grosse tempête. La bataille est un échec et les Fédéraux doivent se casser. Les boules, les glandes, les crottes de nez qui pendent.

8. L'assaut des soldats américains pour récupérer des otages en Iran a été annulée à cause d'une tempête de sable

Cette histoire, vous la connaissez puisqu’elle a été relatée dans le film de Ben Affleck, Argo. On va pas revenir en détail sur cette crise des otages américains en Iran qui eut lieu de 79 à 81 durant 444 jours. En gros, en octobre 79 le shah Mohammad Reza Pahlavi qui était exilé au Mexique se fait hospitaliser aux Etats-Unis ce qui énerve un peu les autorités iraniennes qui aimeraient bien récupérer le bestiau (bestiau parce que shah = chat, celle-la elle est pas mal LOL) afin de le juger. Les étudiants iraniens prennent d’assaut l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran et capturent 56 diplomates et civils américains. Le film oscarisé raconte le sauvetage de 13 d’entre eux dans les deux semaines qui suivirent la prise d’otage. Mais l’épisode qui nous intéresse se passe en 1980 quand le président Carter rompt les bonnes relations avec l’Iran en lance un commando pour libérer les otages. Toutefois, l’opération Eagle Claw échoue à cause… des fameuses tempêtes de sable.

Source : Listverse, la chaîne YT Notabene, Retro News, Wikipédia, Slate