A force de voir des vidéos ignobles sur les abattoirs, scandale après scandale, la consommation de viande baisse en France. Etre végétarien n’est plus si marginal et de nombreux régimes se voient adopter par ceux qui ne supportent plus la vue d’un bon steak bien saignant. Alors j’avoue que de notre côté, on n’a pas encore franchi le pas, la côte de bœuf et la raclette restent nos deux guides spirituels. Mais on commence, doucement, gentiment à réduire, à remplacer le jambon-beurre par des frites bien grasses, c’est vraiment pour les animaux qu’on se sacrifie.

1. Végétarien : adieu la viande

Jusque-là je ne vous apprends pas grand-chose. Le végétarien quand tu étais petit, c’était l’enfant bizarre à la cantine qui mangeait pas le même plat que toi et tu croyais que c’était parce qu’il était membre d’une secte. Heureusement aujourd’hui, les végétariens sont vachement plus à la mode.

Source photo : Giphy

2. Végétalien : adieu les œufs bacon/mozzarella

Les végétaliens à la différence des végétariens ne consomment aucun produit d’origine animale ce qui exclut donc en plus de la viande et du poisson : le lait, les œufs, le miel, le beurre, le fromage, les crustacés, la charcuterie, les bonbons (eh oui, ils contiennent de la gélatine de porc). Mais pire que tout, ce régime exclut le Tarama. C’est pour cette seule et unique raison que je ne pourrai jamais me convertir. Tant pis si je finis en enfer, je veux continuer de m’enduire le visage de Tarama.

3. Végan = végétalien²

Le véganisme est plus un mode de vie qu’un simple régime. Concernant l’alimentation, c’est exactement la même chose que le régime végétalien, sauf que les végans sont encore plus engagés dans la protection animale. Donc, en plus du régime végétalien on jarte aussi la laine, la soie, le cuir et les cosmétiques. Et a priori, si tu veux vraiment être vegan spirit, toute ton hygiène de vie doit s’éco-responsabiliser (exemple : tu peux difficilement être végan et rouler en 4×4 ou passer ta vie au supermarché, enfin tu peux, mais seulement si tu es schizophrène ou que tu as un jumeau maléfique).

Source photo : Giphy

4. Freegan : le régime du pauvre

Le freeganisme (appelé aussi le « gratuivorisme ») est un dérivé du véganisme qui consiste à ne se nourrir que d’aliments trouvés et donc, dans l’objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire. Et c’est bien pratique parce que ça veut dire qu’on ne lâche plus un centime pour manger, en revanche tu oublies le bœuf bourguignon, mais ça te fera pas de mal.

5. Flexitarien : "Je suis addict mais j'essaie de me soigner"

Le flexitarisme n’est pas une maladie des flexions comme on pourrait le croire. Les flexitariens ce sont les gens comme vous et moi qui n’arrivent pas à abandonner totalement la viande dans leur assiette mais qui essaient de pas en manger le midi, le soir et au petit déjeuner. Disons que ce sont des omnivores modérés.

Source photo : Giphy

6. Pescatarien ou pesco-végétarisme

Attention, à ne pas confondre avec le pesto-végétarisme qui consiste à ne se nourrir que de pesto (régime pas très populaire parce que les gens mouraient au bout de quelques mois). Le pesco-végétarisme est un végétarisme modéré qui permet de consommer du poisson. D’ailleurs si on était très précis on devrait techniquement appeler les végétariens qui consomment du lait et des œufs les « ovo-lacto-végétarien », et ceux qui s’autorisent de la volaille les « pollo-végétarisme ».

7. Paléo-vegan ou pegan

On arrive là à un niveau légèrement abscons je vous le concède. Le régime pegan combine une alimentation végétalienne à un régime paléolithique. Rassurez-vous, le régime paléo n’impose pas à ses adeptes de chasser eux même le buffle et porter sa peau. Notre corps ne serait en fait pas adapté à l’alimentation contemporaine, donc on revient à cette alimentation ancestrale basée sur la consommation de végétaux, de graines beaucoup de protéines. En résumé le régime pegan c’est en grande partie une alimentation végétalienne mêlée à une petite consommation carnée et biologique forcément.

Source photo : Giphy

8. Beegan : parce que le miel c'est quand même trop bon

Le régime beegan est une légère torsion au régime végétalien qui s’autorise les produits issus de l’apiculture donc principalement, le miel. Pour ma part, je ne sais pas si c’était vraiment nécessaire de donner un nom spécifique à ce régime,  les végans auraient pu continuer à bouffer du miel en cachette.

9. Crudivore : qui l'eût cru

Les crudivores ne se nourrissent que d’aliments crus, ils peuvent être végétariens/liens ou omnivores. Les aliments crus étant meilleurs pour la santé parce qu’ils contiennent plus de nutriments et que ce sont naturellement des produits frais, donc forcément meilleurs qu’un surgelé.

10. Licornivore ou fictovorisme

C’est une forme très excessive de véganisme qui consiste à ne manger que des animaux issus de la mythologie comme des licornes, des griffons, des dragons ou des centaures. Comme ces animaux restent pourtant fictifs et imaginaires, les licornivores meurent généralement au bout de quelques jours, de faim.

Je vous fais l’impasse sur les liquidariens, les frugivores ou encore les grannivores qui sont des pratiques plutôt animalières et pas franchement conseillées pour nous autres êtres humains pourvus de dents et d’un estomac.


Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :