On a beaucoup de préjugés sur tout plein de métiers dont on ne va pas faire la liste bien trop longue ici. Parmi nos innombrables préjugés, il y a plein de quelques dont on suppose qu’ils sont super cool à faire en apparence, alors que dans les faits c’est pas vraiment le cas. Même si c’est certainement plus simple qu’un autre métier. Mais pas aussi simple qu’on pourrait imaginer. Bref, vous allez voir.

1. Acteur porno

De l’extérieur on pense que ces mecs sont juste payés à niquer à longueur de journée, le bonheur absolu quoi. Sauf que toi tu te masturbes pas à longueur de journée à ce que je sache, alors tu imagines devoir gérer les érections sur commande pour toutes les scènes, et puis une fois dans l’action, pas question d’être éjaculateur précoce il faut tenir jusqu’au bon moment. Bref, être acteur porno n’est pas forcément la partie de plaisir qu’on imagine.

Source photo : Giphy

2. Youtubeur

Alors oui c’est sûr que vu comme ça, poser son cul devant une caméra et déblatérer des vannes c’est pas super super compliqué. Et c’est vrai que c’est pas super compliqué. Mais les youtubeurs restent très dépendants d’une industrie qui peut s’écrouler du jour au lendemain, il est difficile d’espérer des revenus et de vivre donc de ce métier où les places sont chères. Bon après entre ça et bosser dans une centrale nucléaire finalement ça va.

3. Mannequin

Mais quel métier super chiant ! Tu passes ta vie à poireauter comme une quiche sans avoir jamais le droit de bouffer quoi que ce soit, tu as une perspective de carrière de quelques années tout au plus, tu galères à trouver des contrats, tu dois porter des fringues parfois vraiment trop cheum et en plus tu fréquentes le milieu de la mode : pire truc de la terre. Non les mannequins n’ont pas vraiment la belle vie.

4. Wedding planner

Alors déjà c’est compliqué parce que de plus en plus de gens se pacsent (super merci les gars de tuer le business), mais les gens qui se marient avec un budget de moins de deux milliards d’euros (soit, vachement de gens finalement) ont tendance à ne pas engager de wedding planner parce qu’on n’est jamais mieux servis que par soi même. En dehors de la précarité de ce métier, c’est aussi un boulot bien merdique qui consiste uniquement et simplement à éponger le stress des mariés et se taper toute l’organisation relou. Et le jour de la fête, tu peux même pas te bourrer la gueule. Arnaque totale.

5. Assistant d'une super méga star

Euh vous connaissez Naomi Campbell ? La meuf torture tous ses assistants. Non merci, ça donne pas envie. En dehors de ça, il y a peu de boulots aussi dégradants qui consistent à être une véritable serpillière humaine, tu dois materner (et donc ne pas avoir d’enfants c’est vivement conseillé) et faire littéralement tout ce qu’on te demande, pas de congés, pas de pause dej’ bref tu oublies ta vie. Tu n’existes plus. YAY !

Source photo : Giphy

6. Photographe

La vie du photographe se résume à cette question existentielle « Bah en fait t’appuies sur « photo » et puis c’est bon non ? ». Trouvera-t-il un jour la bonne réponse à cette interrogation ?

7. Traducteur

Nous quand on pense aux traducteurs on imagine une personne bilingue qui peut traduire tout et n’importe quoi en deux secondes et simultanément quand quelqu’un parle. Bref, une sorte d’intelligence supérieure ultra puissante. Mais les traducteurs doivent aussi faire plein de trucs relou comme traduire des documents officiels, des textes ultra chiants. Et en plus maintenant on a Google translate qui est le meilleur programme de traduction approximative.

8. Graphiste

« Ah ouais, t’as besoin d’une tablette pour faire ça ? Une souris à boule me suffirait enfin j’te paye pas la différence matos du coup, de toute façon avec toute cette visibilité que je te donne hein »… C’est une dure vie que mènent les graphistes. Souvent incompris, on leur demande tout et n’importe quoi pensant que ça doit pas être si compliqué. Mais en fait si.

9. Monteur vidéo

« Bah en deux clics c’est fini non ce montage conférence de 8 h multi-cam sur les produits d’entretien pour chaise de bureau sous-titré en bavarois ? Allez j’te paye pas hein avec toute la visibilité que je te donne ». Y’a comme une impression de déjà vu.

10. Instagrammeur

La vie des Instagrammeurs n’est pas facile. Ils doivent faire des photos tous les jours dans des positions défiant les lois de la gravité, ils sont obligés de bouffer de l’avocat des graines de chia et de grenades dans des restaurants aux murs trop colorés, ils doivent faire du yoga et avoir un sourire toujours parfait pour respecter la charte graphique de leur feed dans l’espoir d’avoir un jour assez d’abonnés pour que des marques comme Sopalin les payent en rouleaux gratuits en échange d’une story percutante. Ces gens souffrent derrière leur filtre.

Source photo : Giphy

La vie ne serait elle qu’une vaste illusion ?