Quand une marque décide de s’exporter et de communiquer avec le monde entier, elle doit généralement utiliser d’autres langues, traduire son slogan, certains de ses produits, etc. La plupart du temps, tout se passe bien, surtout quand on fait appel à des traducteurs professionnels. Mais de temps en temps, il y a d’énormes fails, et bien sûr c’est ça qui nous fait rire. Vous pouvez vous moquer, mais avec bienveillance, parce que vous aussi vous étiez nuls en langues.

1. KIA a donné le nom d'une organisation militaire indépendantiste à une voiture

C’était la KIA Provo, et ça n’est pas passé en Grande-Bretagne parce que là-bas, Provo c’est le diminutif de l’Armée républicaine irlandaise provisoire, ou l’IRA provisoire, une armée nationaliste qui voulait proclamer la République irlandaise. Ils ont été responsables de plus de mille morts entre 1969 et 2001, donc on n’est pas sur une petite blague qui fait sourire. Le pire, c’est que le slogan de la KIA Provo, c’était « faire flamber les rues », ce qui a été pris comme une énorme provocation. Finalement, KIA a renoncé à commercialiser la voiture sous ce nom en Grande-Bretagne. Une sage décision.

2. IKEA a donné un nom hyper vulgaire à une peluche en Chine

Dans la plupart des pays, cette peluche à l’effigie du loup du Petit Chaperon Rouge s’appelle « LUFSIG ». Jusque là, aucun souci. Mais dans l’intention de donner au marché chinois une peluche avec un nom plus adapté, IKEA a décidé de renommer la peluche « Lo Mo Sai », et c’est là que ça pose problème. En Chine, « Lo Mo Sai » évoque les parties génitales de ta mère. Elle s’est quand même vendue comme des petits pains, mais IKEA a fini par choisir un nom un peu plus soft, qui sonne plutôt comme « la bonne fortune » en chinois.

3. L'office du tourisme des Fidji confond les églises avec les chiottes

Dans les Fidji, des centaines de milliers de locaux parlent le langage iTaukei, celui des vrais Fidjiens. Donc quand l’office du tourisme a voulu faire une nouvelle campagne promotionnelle pour son pays, il a voulu mettre à l’honneur cette langue. C’était sans compter sur une erreur de traduction qui a changé le mot « église » en « toilettes », ce qui a rendu fous habitants. L’office du tourisme a ensuite accusé l’agence étrangère qui avait réalisé sa campagne, et s’en est encore plus pris dans la tronche parce qu’on leur a reproché d’avoir fait appel à une agence étrangère pour faire la promotion de leur pays au lieu d’embaucher des locaux. Gros couac.

4. Coca-Cola a choisi un mauvais nom en Chine

Quand la marque s’est lancée là-bas, elle a choisi le nom « Kekou kela », qui ressemble au chinois pour dire « Jument fourrée à la cire ». C’est très drôle, mais bien sûr pas pour Coca, qui a finalement opté pour « Kekou kele », qui signifie « bonheur en bouche ». C’est déjà bien plus adapté.

5. Pepsi aussi a eu beaucoup de mal avec la Chine

Quand la marque a voulu traduire son slogan (« Come alive with the Pepsi generation ») en chinois, ça a donné : « Pepsi fait sortir tes ancêtres de leur tombe ». Les Chinois, qui ont beaucoup de respect pour leurs morts, n’ont pas tellement apprécié la blague.

6. Mazda nous a bien fait rire avec sa Laputa

Cette fois-ci c’est en Europe que ça s’est mal passé pour le vendeur de voitures japonais. Forcément, « Laputa », chez nous, et encore plus chez les hispanophones, ça sonne très mal. Le modèle faisait pourtant référence à une île volante des Voyages de Gulliver, mais nous on entendait juste un gros mot. C’est pas de bol quand même.

7. Electrolux s'est tiré une balle dans le pied

Pour vendre leurs aspirateurs, les Suédois d’Electrolux ont voulu écrire le slogan : « Rien n’aspire plus qu’un Electrolux » en anglais, ce qui a donné : « Nothing sucks like an Electrolux ». Le problème, c’est que « to suck », ça veut aussi dire « craindre ». On peut donc lire : « Rien ne craint plus qu’un Electrolux ». Ça revient à dire à la Terre entière à quel point ta marque est mauvaise. On a vu mieux pour une image de marque.

8. Une imitation d'Abercrombie a foutu Abercrombie dans la merde

Un site de contrebande chinois qui copiait les vêtements Abercrombie a mis en vente des fringues avec différents coloris disponibles, dont celui de « Nigga Brown », soit « Marron Nègre ». Sachant qu’aux Etats-Unis « Nigga » est un mot tabou et raciste pour désigner les noirs, c’était hyper insultant. Plein de gens ont cru que le site chinois était vraiment celui d’Abercrombie et les ont pourris. Même si tout le monde a fini par se rendre compte de l’erreur, la marque américaine s’est tapé de grosses sueurs froides.

9. Chevrolet s'est mal vendu en Espagne

Son modèle de voiture Nova se traduit en espagnol par « ne va pas ». Evidemment, comme personne n’a envie d’acheter une voiture qui ne va pas, la voiture s’est très mal vendue. Jusqu’à ce que Chevrolet change le nom du modèle pour « Caribe ». Là, ça a commencé à se vendre. Comme quoi, un nom, c’est important.

10. KFC s'est aussi cassé les dents en Chine

A son arrivée dans le pays, KFC a voulu traduire son slogan « Bon à s’en lécher les doigts » (« Finger Lickin’ Good »), mais ça a donné un truc du genre « Mangez vos propres doigts ». Une belle invitation à ne jamais mettre les pieds dans leurs restos.

Topito, en elfique, ça veut dire « va bien te faire enduire de miel premier prix. »

Sources : Cracked, Courrier International, jlvtraductions.