La perfide Albion n’est jamais à cours d’idées pour faire souffrir nos pauvres bouches avec des mots imprononçables. Déjà, l’orthographe d’un mot te donne rarement sa prononciation, niveau son, c’est comme une ratatouille buccale… sans oublier les fameux « th », sonorités de l’enfer, se soldant souvent par un anticyclone de postillons dans la région de ton interlocuteur. Franchement, on a vu mieux niveau linguistique.

1. I have a sore throat

Soit, « j’ai mal à la gorge ». Impossible de se choper une angine en Angleterre, « s » et le « th » qui ne se prononcent pas pareil et sont compliqués à dire pour un français, on y ajoute un petit « oa » des familles, deux « r » qui se prononcent on sait pas trop comment. Au final, on se contentera de dire « I have mal à la gorge » au risque de couvrir votre interlocuteur de votre french salive.

Source photo : Giphy

2. Squirrel

Soit « écureuil », mot d’ailleurs tout aussi difficile à prononcer pour un Anglais que le Français peine à dire « squirrel ». Bah ça se prononce en une seule intonation de voix mais je dis « ski-relle », suscitant l’incompréhension de mon interlocuteur anglophone qui me dira d’aller gentiment me faire « fuck ». De toute façon, les écureuils sont des petites merdes vicieuses qui ne méritent pas d’avoir un nom.

3. Throughout

Soit « à travers » ou « le long de » que je prononce régulièrement « choucroute », parce les sonorités y ressemblent et qu’il est toujours agréable de parler choucroute. En revanche, si vous dites « choucroute » au lieu de « throughout » votre compagnon anglophone risque de ne pas comprendre pourquoi vous faites constamment référence à cette merveille de la gastronomie alsacienne. Globalement, dans la joyeuse famille des mots impossibles à prononcer, on trouve tous les mots de type « although », « though », « through », « bought » et leurs amis.

Source photo : Giphy

4. Bewildered

Soit « perplexe ». Effectivement, nous avons pu entendre Adèle du pôle shopping prononcer ce mot et cela nous a tous laissé perplexes. D’une part car nous avons entendu « biwerwer », d’autre part parce qu’elle a une nouvelle coupe de cheveux qui lui va à ravir, elle irradie de beauté de la racine jusqu’aux pointes.

5. Hierarchy

Soit « hiérarchie », qu’on serait tenté de prononcer « Hier-art-qui », eh bah non. C’est plus genre « Ayararqui » ou en fait on sait pas trop. De toute façon, la hiérarchie c’est trop nul. À bat le système, hasta siempre, carpe diem, only god can judge me, YOLO, j’ai un bouton sur les fesses.

Source photo : Giphy

6. Anesthetize

Soit « anesthésier », magnifique combo « s » + « t » + « th » qui va noyer ledit locuteur anglophone dans un océan salivaire. Il paraît néanmoins compliqué d’entretenir une conversation sérieuse à propos d’anesthésie. Alors que l’on peut facilement s’entretenir sur des sujet de type « hummus » ou « tea » (soit, « houmous » et « thé ») deux mots faciles à prononcer et beaucoup plus interessants qu’une opération des dents de sagesse.

7. Threshold

Soit « seuil ». Rien à ajouter sur ce mot pour la bonne et simple raison que je ne sais pas comment il doit se prononcer et que malgré mes nombreuses gymnastiques buccales je n’arrive pas à le prononcer autrement que « tré-sholde ». Tu veux rencontrer des femmes « très sholdes » de ta région ?

Source photo : Giphy

8. Worthlessly

Soit « sans valeur ». En cas de rencontre avec « worthlessly », localisez le pour vous en éloignez. Si possible, aidez les autres à s’échapper. Éloignez-vous des portes et des fenêtres, alertez les autorités. Des professionnels viendront vous aider.

9. Worcestershire

Soit un nom de sauce, qui, selon les internautes, serait le mot anglais le plus difficile à prononcer. Non seulement il contient beaucoup trop de lettres pour être humainement prononçable, mais en plus l’anglais est vicieux. Parce que l’anglais ne se prononce pas comme il s’écrit. Et en fait ça se dit pas « wor-cesse-cette-air-chat-ire » mais « wrshtchtiuezzbre ».

Source photo : Giphy

10. William Wordsworth

Le nom le plus difficile à prononcer. Quand on l’entend, ça sonne comme un aboiement « William Wou Wou », quand on essaie de le prononcer, c’est encore pire : « William worssssrooorsskjsdfdskdjjskdjhjsdgkjshj ». Ne tentez pas de reproduire ces prononciations chez vous. S’il vous vous trouvez face à un « Wordsworth », n’intervenez pas seul, faites appel à un professionnel.

P.S : Au passage, William Wordsworth est un poète romantique Anglais du XIXe, information difficile à caser lors d’un dîner mondain rapport au fait qu’il est celui dont on ne peut pas prononcer le nom.

Source photo : Giphy

Repeat after me « MERDE ».

Sources : 20 minutes, Nestor, Quora, ma pratique hautement traumatisante de l’anglais qui rime avec « pue des pieds » ce n’est pas un hasard.

Apparemment, ça n’est pas si difficile à dire.