Les capotes, qu’on les aime ou qu’on les déteste, on est bien obligé de les utiliser (et pas de blague là dessus). Et pourtant, ce magnifique bout de caoutchouc (parce qu’il y a parfois des préservatifs vraiment originaux) du quotidien de notre sexualité rythmant le quotidien de notre sexualité, est l’objet de nombreuses idées reçues. On décrypte ici tous les mystères de la capote.

1. Non, le lubrifiant sur le préservatif ne sert pas de lubrifiant pour les rapports sexuels

Contrairement à une idée reçue, le lubrifiant qui enduit le préservatif dans son emballage sert uniquement à dérouler correctement le préservatif et pas du tout à lubrifier la pénétration. C’est même une très mauvaise idée de ne pas utiliser de lubrifiant en plus parce que ça peut entraîner le craquage de la capote. Avouez que ce serait con de se donner tout ce mal pour finir avec des IST. Sans compter que pour le cas de la lubrification vaginale, celle-ci n’est pas systématique et pas constante pendant toute la durée du rapport sexuel, il est donc bien nécessaire de rajouter une touche de liquide bien huileux.

2. Non, le préservatif king size n'est pas du tout une vraie grande taille

Ni la taille XL. En fait, ces tailles-là correspondent à des tailles normales mais la simple mention XL rassure les usagers. Encore une technique marketing ! Et nous on s’est bien fait eus.

3. Non il n'y a pas que 2 tailles de capotes (comme celles qu'on trouve habituellement en supermarché) mais 56 tailles

Et si le préservatif est trop long, on se garrotte le pénis ce qui peut rendre les rapports sexuels désagréables. Bref, c’est assez logique mais les tailles de pénis varient autant que les tailles de seins, et il faut prendre le temps de trouve la bonne taille de capote adéquate.

4. Non, on n'improvise pas le premier enfilage de capote

Il faut s’entraîner et s’entraîner encore à bien mettre une capote, ce n’est pas un geste qui s’improvise à l’arrache. Et pas de raison de faire l’impasse sur ces travaux pratiques quand tu es une fille alors que tu envisages d’avoir des rapports sexuels nécessitant l’usage d’une capote. Plus tu sauras toi aussi l’utiliser, plus il sera naturel d’en mettre une.

5. Non, il ne faut pas enfiler deux capotes pour être mieux protégé

Bon c’est une évidence mais parfois c’est tellement évident qu’on oublie de le rappeler. Mettre deux préservatifs l’un sur l’autre c’est le meilleur moyen de faire craquer les préservatifs et donc de ne plus être protégé du tout.

6. Non, les capotes ne diminuent pas forcément les sensations lors du rapport

Beaucoup de gens ont une fâcheuse tendance à rechigner à mettre des capotes sous prétexte que ça réduirait les sensations lors du rapport sexuel. Alors déjà de une, c’est pas une raison pour ne pas mettre de capotes. Et de deux, cette « perte de sensation » n’est pas systématique, elle dépend de la taille du préservatif que tu utilises (et comme on l’a dit, on ne trouve principalement que 2 tailles de capotes sur le marché, alors qu’il existe un peu plus de variétés de tailles de pénis comme vous vous en doutez).

7. Non, les préservatifs ne sont pas éternels

Et bah oui, ça périme ces petites choses et il faut respecter la date de péremption qui se situe plus ou moins 5 ans après la date de fabrication. Le risque quand tu utilises une capote vieillotte, c’est que le latex craque. Par ailleurs, si tu gardes tes préservatifs dans un endroit humide ou très chaud, tu favorises la fragilité de la capote. Bref, on fait pas n’importe quoi avec ces trucs-là.

8. Non, les préservatifs ne doivent pas s'enfiler dans n'importe quel sens

Il y a un sens, celui qu’on choisit instinctivement d’ailleurs, mais inutile de vouloir te la jouer yolo des familles en mettent la capote par le côté par exemple.

9. Non, le préservatif n'est pas inutile en cas de fellation

Vous n’êtes pas sans savoir que les IST peuvent aussi se transmettre par la bouche puisque tu peux avoir des lésions buccales qui permettent ainsi la transmission de maladies ou d’infections. En cas de risque, la capote s’impose. Au pire tu auras l’impression de téter un chewing-gum quoi.

10. Non, il n'y a pas que des préservatifs pour les hommes

Eh ouais les préservatifs féminins font peut-être partie des moyens de contraception moins connus mais c’est une option tout aussi efficace que le préservatif masculin.

Sources : Brut, Madmoizelle, E-santé, Elle