Notre peur de l’avion n’a rien de rationnel. Comme toute phobie, elle est animée d’incohérence et de croyances totalement débiles. Alors on juge pas hein parce qu’une phobie c’est une phobie, mais si au moins on peut vous calmer sur les légendes à deux balles qu’on a tendance à croire, on aura fait notre part du boulot.

1. Le pilote peut endormir les passagers en augmentant le niveau d'oxygène

Oui. Figurez-vous que cette légende urbaine existe. Alors bien sûr elle est assez rare on peut pas dire que tous les passagers portent cette crainte en leur cœur sinon on ce serait assez flippant. Toujours est-il que non, les pilotes n’ont pas de contrôle sur le niveau d’oxygène dans l’avion et quand bien même ils l’auraient, ils s’exposerait au même modifications de l’air que le reste des passagers. Par ailleurs, avoir plus d’oxygène dans l’air ne fait pas dormir pour info.

Source photo : Giphy

2. Un trou d'air c'est quand l'avion tombe de 200 mètres d'un coup dans le ciel

C’est l’idée qu’on se fait quand on a les tripes qui remontent dans le fond de la gorge. Mais c’est bien sûr faux. En réalité, ce qu’on appelle un « trou d’air » c’est juste le fait de suivre la trajectoire des turbulences, pour cela l’avion monte ou descend de quelques mètres mais pour les passagers, ça donne l’impression de faire des montagnes russes. Evidemment c’est pas le cas.

3. Quand tu tires la chasse d'eau, tu risques de te faire aspirer par l'appel d'air

C’est tentant d’y croire quand on entend le bruit monstrueux de la chasse d’eau mais ce n’est pourtant pas le cas. Et si vraiment tu le voulais ardemment, il faudrait que tu t’assoies pleinement sur la cuvette sans laisser le moindre trou d’air et tirer la chasse d’eau tout en restant collé-e sur les toilettes. Somme toute, un truc qu’on fait assez rarement dans la vie.

4. Garder ton téléphone allumé en vol est ultra dangereux

A ce jour aucun crash d’avion n’a été du à un téléphone portable allumé, sinon on ne pourrait même pas mettre un pied dans l’avion avec ces petits machins. En fait ce n’est pas d’avoir un portable allumé qui pose problème en soi, c’est surtout d’envoyer des textos ou de passer des coups de fil. Donc pour faire simple on interdit l’usage des téléphones.

5. Les masques à oxygène sont purement décoratifs

Si, si, ne les snobe pas parce qu’ils pourraient bien te servir. Et cela sans même qu’il y ait un crash. Dès qu’il y a une dépressurisation, les masques à oxygène permettent de retrouver une pressurisation normale. Donc la bonne nouvelle c’est que c’est pas une entourloupe juste pour rassurer, c’est vraiment utile.

6. La vidange des toilettes se fait en plein vol, vive le pipi et le caca

Evidemment non. Sinon on se prendrait occasionnellement de la merde dans la tronche qui tomberait du ciel, et ce serait pas très agréable. La vidange, en tout logique, se fait à l’arrivée à bon port.

7. S'il y a des turbulences, c'est qu'on va mourir

Encore une fois, non. Même si les turbulences peuvent être impressionnantes, elles sont tout à fait normales. D’ailleurs il suffit de faire un tour dans la cabine des pilotes pour voir que de leur côté, ils ne perçoivent rien et qu’ils s’en battent les steaks complet des turbulences.

Source photo : Giphy

8. Faut faire gaffe aux rigolos qui seraient tentés d'ouvrir la porte en plein vol

Alors dans les films c’est vrai que ça a l’air très simple d’ouvrir une porte tranquillou pépouzé en plein vol, mais dans la vraie vie c’est nettement plus galère. Vraiment, essaye, fais-toi plaisir. Même si tu es très très fort, la pression est telle qu’il est impossible d’ouvrir une porte de l’intérieur.

9. Les compagnies low cost sont plus dangereuses

Bah voyons, c’est si facile à croire, on peut pas vous en vouloir. En fait les compagnies low cost sont déprimantes, inconfortables et tout ce que vous voudrez mais elles sont exposées aux même contrôles de sécurité donc ne sont pas plus dangereuses qu’une autre. Les économies, elles ne les font pas dans le fuel mais plus dans les services parallèles au vol.

Source photo : Giphy

10. Les traces blanches derrière un avion sont des gaz d’échappement

Aïe. Non. OK, l’avion ça pollue, mais ça pollue pas comme ça. Ces grosses traînées sont en fait de la condensation (vapeur d’eau transformée en liquide), c’est pour cette raison que ça ressemble à des lignes de nuages. Ou à des rails de coke célestes, selon ton niveau d’imagination.

Sources :

Slate

Grazia

Comment ça vole ?