J’ai peur en avion. Je ne suis pas le seul. On est un petit paquet comme moi à avoir peur en avion. A être terrifiés, même. Mais ce qui nous terrifie n’a aucune ancrage tangible. Cela dit, on pourra toujours répéter que l’avion est le moyen de transport le plus sûr, il n’empêche que, si y’a un problème, on n’en réchappera pas. C’est pas pour ça qu’il faut avoir peur de TOUT.

1. L'arrêt du contrôle des papiers d'identité à l'embarquement

Le principe est simple : quand tu es dans l’aéroport et que tu ne pars pas pour une destination Schengen, tu es contrôlé une demi douzaine de fois. Pour accéder à la zone d’embarquement, tu dois présenter ton identité et ton billet. Donc ensuite si, finalement, tu décides d’échanger ton billet avec quelqu’un qui part dans une autre destination du même coin puisque les zones d’aéroport sont en fonction de la destination et que tu ne peux pas sortir desdites zones, quitte à perdre ta valise, franchement, je pense que les compagnies aériennes s’en foutent et que ça ne présente AUCUN risque.

Source photo : Giphy

2. Les turbulences

Les turbulences crispent à peu près tout le monde. Sauf que la peur suscitée et puis l’effet avion font qu’elles donnent une impression décuplée : en réalité, l’avion ne bouge jamais plus que d’une dizaine de centimètres quand on a l’impression de tomber. Les trous d’air sont liés à la différence de température entre l’air qui monte et celui qui descend. Mais l’avion est prévu pour ça, hein.

3. Les ailes qui se tordent un peu

T’es à côté du hublot, il y a des turbulences, et là, patatras, l’aile a l’air de se tordre, comme si elle allait se décrocher. Non, non et non. L’aile ne va pas se décrocher : les ailes sont précisément flexibles pour ne pas se rompre et s’adapter à toutes les situations. C’est donc tout à fait normal.

4. Tourner en rond avant de se poser

Il arrive, pour un problème ou pour un autre qu’un avion en approche d’atterrissage décide finalement de faire des tours sur lui-même autour de l’aéroport, sans que l’on sache pourquoi. Panique : ils arrivent pas à sortir le train, c’est ça ? Non. Il est BEAUCOUP plus vraisemblable que ces glandus de la tour de contrôle aient mal géré leur trafic et que les pistes soient encombrées. Ou qu’il y ait un peu trop de vent pour se poser et que l’attente soit précisément justifiée pour des raisons de sécurité.

5. Tous les bruits bizarres

On entend plein de bruits. Des pong, des pocs, des bip bip bip, des vrrrrrrrrreeeeeeeeuuuuu. Mais ils sont tout à fait normaux. Comme on l’expliquait ici, la cabine passager est insonorisée : un vrai problème technique ne fera donc pas de bruit. Par contre, il y aura peut-être une odeur bizarre.

Source photo : Giphy

6. Le décollage

Jusque dans les années 90, le danger, pour les avions à basse altitude, était lié aux oiseaux qui pouvaient éventuellement endommager les réacteurs. Mais les nouveaux avions ont réglé le problème. Plus de 30 000 cas d’oiseaux coincés dans les réacteurs sont recensés chaque année, sans que cela génère le moindre risque. Pour autant, les chiffres sur les risques en avion sont renouvelées tous les 30 ans, ce qui explique pourquoi, statistiquement, il semble que le décollage soit un moment particulièrement dangereux.

7. Les secousses lors de l'aterrissage

L’avion tangue à gauche, l’avion tangue à droite, on est secoué. Mais c’est une procédure normale, initiée par le pilote pour maintenir la trajectoire rectiligne de l’avion en levant le nez de l’appareil. On a donc le sentiment de marcher de traviole et d’accumuler les soubresauts, mais c’est totalement normal.

Source photo : Giphy

8. L'impression que l'avion va se retourner

Pour ajuster sa trajectoire, un pilote doit parfois tourner l’avion. Et alors tout se penche. On aperçoit le sol sous l’aile et on a l’impression que l’on va tomber après que l’avion s’est retourné. En réalité, la courbe est très légère et notre position déforme la réalité en nous donnant le sentiment que l’avion est presque à la verticale. Mais les ailes des avions sont configurées pour refuser de dépasser un angle de 66 degrés.

Thank you for flying Thomasg Airlines, the exterior temperature is 25 degres and I hope you enjoyed your flight. Désarmement des toboggans. Vérification de la porte opposée.

Sources : Brightside, Medisite