Fin 2015, on tombait d’accord pour dire que l’année passée était une année merdique. On se disait « vivement 2016, ça peut que être mieux ». Et bah pour avoir essayé de trouver plein de bonnes nouvelles en 2016, je peux vous dire que c’était aussi une bonne année de merde. Et qu’on a eu notre contingent de connards au garde-à-vous, comme tous les ans, pour nous le rappeler régulièrement.

1. Bachar el Assad / Le type qui joue avec le kit du petit chimiste

Le type utilise des armes chimiques contre sa population avec l’aide de la Russie et participe à la plus grande tragédie humanitaire depuis le génocide au Rwanda. Number 1.

Crédits photo (creative commons) : Kremlin.ru

2. Henry de Lesquen / Le mec qui lutte contre la musique nègre

Candidat d’extrême-droite à la présidentielle qui n’aura pas ses signatures, Henry de Lesquen a multiplié les déclarations stupides, s’opposant notamment à la diffusion de la musique nègre et affirmant la supériorité de la race blanche. Une sorte de troll qui ignore qu’il est un troll.

3. Le tueur de Nice

Le mec a tué 84 personnes et fait 200 blessés avec un camion le 14 juillet alors que les gens regardaient peinards les feux d’artifice. Non seulement, c’est une horreur, mais en plus ça a donné le champ libre à Christian Estrosi pour essayer d’exister. Quelle merde.

4. Ce mec qui rase des chatons pour les vendre plus cher

En Alberta, un type vend des chatons rasés en les faisant passer pour des bébés sphynx, une race très chère qui ne développe presque aucun poil. En soi, ça pourrait être plutôt marrant : sauf qu’il rase les chats et leur provoque des lésions qui les font abominablement souffrir.

5. Les bobos gauchiasses de topimerde

Faut quand même reconnaître qu’avec leurs tops de gauchiasses journalopes bobos parisiens, ils font le jeu des extrêmes. Sans compter sur la ligne pro-homosexuelle et égalité des genres qui est une ode à l’extinction de la race. Topimerde.

Source photo : Giphy

6. Donald Trump

On a suffisamment parlé de Trump ici pour ne pas revenir sur TOUTES ses déclarations en 2016. Le mec est tellement connard qu’après avoir tapé sur les élites et la finance pour gagner, il désigne un ancien de Goldman Sachs comme Secrétaire au Trésor. Genre le troll qui se mange la queue. Il ne se la mord pas ; il se la mange.

Source photo : Giphy

7. Les agresseurs de Kim Karadshian

On dira ce qu’on voudra, ça fait pas les affaires de Paris 2024, ces histoires. Ils auraient pu y penser, quand même, non ?

8. Le monstre de Stranger Things

Franchement, on l’a pour Barbara. En plus, cette idée de ne pas avoir de visage, c’est quand même vraiment un truc de connard qui veut faire son intéressant.

Source photo : Giphy

9. Le système

En bons capteurs du marché, on a bien compris que tout le monde détestait le système et on le fout dans le classement. Franchement, le système, cette année, il a bien foutu la merde et on est obligé de le dire. Heureusement qu’il y a des mecs comme Trump, Macron, Le Pen, Fillon, Mélenchon pour être anti-système, parce que sinon, ce serait la voix dormante de la majorité silencieuse qui lutterait contre le système.

10. La mort

Gros strike de la mort cette année avec Delpech, Bowie, Prince, Galabru, Alan Rickman, Pierre Tchernia, Jean-Pierre Coffe, René, Boulez, Castro, Courrèges et même on a cru Chirac. Et bien sûr qu’on en oublie pas mal, là. Grosse ordure de mort méchante. Je lui dirai, quand elle viendra me faire des guilis.

11. (Bonus)L'équipe de football portugaise

Ils nous ont privés de notre seule source de joie potentielle de l’année. Mais en vrai, bravo à eux, on n’avait qu’à le gagner ce match, plutôt que de faire les rageux.

Si 2017 est aussi nulle que 2016 et 2015, je trouve une solution au problème de l’espace-temps pour retourner en 97. Promis. En plus, en 97, ils ressortaient Star Wars et le minitel avait le vent en poupe.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.