Hier, c’était la reprise. T’avais pas couru depuis des mois, t’avais pas touché à des haltères de toutes les vacances, mais là t’étais à bloc, en pleine forme, t’as tout défoncé. Mais aujourd’hui ton corps te le fait payer. Il était tranquille, lui, à la cool, et toi tu lui fais faire de l’exercice, t’as pas honte ? Maintenant t’as plus qu’à pleurer en silence ou en profiter pour faire comprendre à tes potes que t’as fait du sport et pas eux. En tout cas pour l’instant tu douilles sévère. Et selon les endroits, on passe de la petite douleur supportable au véritable supplice qui te fait regretter d’être encore en vie.

1. Les fessiers, quand t'as trop poussé sur tes petites jambes

C’est la pire douleur AU MONDE. Quand t’arrives même plus à t’asseoir sur tes chiottes et que tu fais une crise d’angoisse dès que tu vois des escaliers, là tu sais ce qu’est la vraie souffrance. En plus personne ne veut te masser les fesses, que des gros égoïstes. Courage, ça va passer.

Source photo : Giphy

2. Les abdos, parce que tu voulais un beau six-pack

Déjà, au départ, tu te demandes si t’as pas juste un gros mal de bide, ça te fout le doute pendant une partie de la journée. Après, t’en viens à détester chaque personne qui te fait rire, elle pourrait autant te foutre des couteaux dans le ventre que ça serait la même chose.

3. La nuque, t'avais même oublié qu'il y avait des muscles à cet endroit

Comme les abdos, au début t’es tellement raide que tu te demandes si t’as pas choppé la plus grosse grippe de tous les temps. Mais comme le reste ça va, tu sais que t’as juste forcé comme un débile. Tes amis font exprès de taper sur ton épaule pour que tu tournes la tête et que tu chiales.

Source photo : Giphy

4. Les triceps (mais si, derrière tes biceps)

Tiens je vais enfiler cette veste. Tiens j’y arrive pas tellement je souffre. Tant pis, je vais sortir en t-shirt, il fait pas si froid de toute façon.

5. Les trapèzes (de chaque côté de ton cou)

Tiens je vais attraper les chocolats en haut de ce placard. Tiens j’arrive pas à lever le bras. En même temps les chocolats c’est pas si bon que ça.

Source photo : Giphy

6. Les pecs, merci le développé couché

Bon au moins pour la première fois de ta vie tu sens que tu as des pectoraux. Ils étaient bien cachés les cons.

7. Les mollets, parce qu'on les oublie souvent

Surtout quand on habite dans les plaines. Il suffit de quelques jours de rando en montagne pour comprendre le sens du mot douleur.

Source photo : Giphy

8. Le dos, les lombaires, tout ce qui se trouve entre ta nuque et tes fesses quoi

Tu te souviens quand tu t’es moqué d’une vieille qui marchait au ralenti dans la rue ? Et ben tu lui ressembles maintenant, on appelle ça le karma. Bien fait pour ta gueule.

9. Les adducteurs (l'intérieur des cuisses si tu préfères)

Quand t’étais petit tu marchais comme un cowboy pour rire. Maintenant tu marches comme un cowboy parce que t’as pas le choix, et t’as l’air con.

10. Les biceps, les gros bras ça se paie

Ça fait un peu mal mais c’est supportable et au moins t’as l’impression d’être musclé. Continue comme ça, tu pourras dire à tout le monde de les toucher, et tout le monde te trouvera relou.

Source photo : Giphy

 

On te rappelle que le pénis n’est pas un muscle, ça ne sert à rien d’essayer de soulever des poids avec.

Et sinon, t'as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre notre dernière vidéo !