Le monde de l’équitation est un domaine mystérieux qui engendre bien des interrogations… Certes, on avait eu accès à quelques vérités grâce à des séries de qualité -Grand Galop pour n’en citer qu’une- mais pourtant, des clichés perdurent. Et nos amis cavaliers, jockeys et moniteurs sont victimes de bien des idées préconçues, parfois même de mensonges. Nous sommes là pour vous aider à les outrepasser. Tenez-vous bien.

1. Il faut être blindé pour faire de l'équitation

Eh oui, on a tendance à penser que les leçons sont excessivement chères et que le risque de perdre un bras au cours d’une transaction financière visant à financer un cours de cheval est non négligeable. Pourtant il existe des centres équestres qui proposent des leçons collectives à 15 euros. C’est juste que tu te renseignes mal. Après, si tu veux absolument avoir ta selle personnalisée et une cravache à ton nom (chacun ses vices), c’est sûr que tu risques de payer un petit peu plus…

2. Ce ne sont que de gros fanatiques détraqués

Alors, certes, certains fans de poney se réunissent à l’occasion de messes noires pendant lesquelles ils sacrifient des bébés humains pour obtenir les faveurs du dieu Centaure de l’équitation. D’autres collectionnent les coupures de magazines dédiés à ce domaine et franchement, c’est angoissant. On juge pas, on dit juste que ça met pas à l’aise quoi. Mais la plupart sont relativement sains d’esprit. Relativement.

3. Les moniteurs d'équitation sont de vrais tortionnaires sans cœur

Encore un mensonge à démonter. Même s’il arrive que ces derniers adoptent un ton un tantinet péremptoire et dur quand ils vous donnent des indications, c’est d’une part lié au fait qu’ils ont l’habitude de communiquer avec les chevaux qui ne sont pas de grosses chochottes comme vous, mais également parce que, étant sur votre monture, vous êtes physiquement LOIN D’EUX, DU COUP IL FAUT CRIER POUR QUE VOUS ENTENDIEZ.

4. Les manèges sont envahis de gros bourges

Et souvent ce sont des gros bourges à particule qui en plus ont fait vœu d’abstinence. Alors on a absolument rien contre les nobles et encore moins contre les gens qui préservent leur virginité. Néanmoins, il faut savoir que certains cavaliers et cavalières sont effectivement des roturiers (bande de gueux) et qu’il est possible que tu les retrouves dans ton lit, un lendemain matin de débauche.

5. Il n'y a que des meufs

Vraiment que des zouzs, du coup ça ressemble un petit peu à l’enfer sur terre. Encore une fois, une lieu commun stupide et non avéré. Les mecs aussi aiment monter à cheval. D’ailleurs au niveau international, il y a souvent une majorité d’hommes.

6. On peut perdre sa virginité en étant à cheval

Il est une légende qui perdure depuis des siècles et qui concerne un aspect des plus intimes de la vie de nos cavalières (et pour le coup on est obligé de genrer puisque jusqu’à preuve du contraire, les mecs n’ont pas d’hymen). Les personnes qui pratiquent l’équitation ou la danse ne perdent pas instantanément leur virginité. Éventuellement, l’hymen peut s’assouplir quelque peu mais cela ne changera pas grand chose aux sensations ressenties la première fois.

7. Les propriétaires de chevaux préfèrent leur animal à leur famille

Même si ton ami qui possède un cheval t’en parle tous les jours, qu’il est obsédé par lui et que les murs de sa chambre sont tapissés de photos de lui, cela ne signifie pas qu’il choisirait son cheval à sa famille. Et si c’est le cas, préviens-le des risques qu’il prend : la solitude, l’ennui, la décrépitude. Il pourra toujours tenter d’entretenir une conversation avec un cheval, il n’aura que très peu de réceptivité. Sorry.

8. On peut être adulte et pratiquer l'équitation, ce n'est pas réservé aux ados boutonneux

Et non, il n’existe aucune loi qui interdit les adultes de monter à cheval. On a tendance à croire, à tort, que passé un certain âge, la cavalière ou le cavalier ne peut galoper. Pourquoi ? Parce qu’il a passé le cap de l’adolescence et de fait, il prend conscience qu’il vaut mieux qu’il s’occupe de son avenir plutôt que faire des tours de manège et de sauter des obstacles ? N’importe quoi.

9. Que la seule différence entre un poney et un cheval, c'est la taille...

C’est faux. Les poneys sont, certes, moins grands mais ils ont d’autres particularités qui les différencient des chevaux. Ils sont plus robustes, leur ossature est plus lourde et par ailleurs, ils ont une durée de vie plus élevée que celles des chevaux : la leur est d’environ 30 ans contre 20 pour les chevaux. Par ailleurs, les poneys ont un caractère de chiottes et ont tendance à être moins dociles que les chevaux.

10. Les cavaliers et cavalières sont des flemmard(e)s, c'est le cheval qui fait tout

Ce gros mensonge. Ce sont les courbatures qui attaqueront votre corps de lâche, le lendemain, qui vous feront regretter d’avoir eu de tels préjugés. Faire du cheval permettrait même de perdre entre 500 et 600 calories. Pas mal, non ? Et oui, car durant toute la séance, vous contractez vos petits muscles pour tenir dessus et qu’il s’agisse des cuisses, des mollets et de vos bras, croyez-le ou non, vous vous dépensez.

Alors ? Convaincu que vous aviez tout faux sur les cavaliers et cavalières ?