Les moustiques sont pires que les Parisiens l’été en vacances. En plus de vous pomper l’air, ils se croient partout chez eux et vous sucent le sang sans même vous demander la permission. Et comme n’importe quels touristes de base, les moustiques ont leurs petites habitudes et reviennent quasiment chaque année squatter les mêmes endroits.

1. La Haute Garonne

Ça pique quand même pas mal du côté de Toulouse et de ses environs, avec depuis quelques années une invasion du fameux moustique-tigre. Un prédateur qui ferait passer ses congénères non félins pour de ridicules aoûtas. On souhaite au passage un bon été à nos amis de Haute-Garonne dont les responsables n’ont pas souhaité mettre en place de traitement chimique à grande échelle de peur que les moustiques ne mutent peu à peu. Question idiote : y a quoi de plus balaise que le moustique-tigre ?

2. La Gironde

C’est simple, il y a tellement de moustiques dans le département, que certaines communes ont demandé de pouvoir répandre du produit contre les moustiques en survolant le coin en avion. Un peu comme si on balançait du napalm sur des repères de rebelles. Pour l’instant, la mesure n’a pas encore été accordée.

3. Paris

Les grosses averses orageuses, c’est mignon tout plein, ça rafraîchit le Parisien et le touriste suffocant, mais c’est aussi une invitation à un buffet à volonté pour les moustiques. Et la mauvaise nouvelle, c’est que c’est votre sang qui est au menu. Un conseil : sortez couvert !

4. L’Isère

Habitants parmi les plus sympas de France, une bouffe à faire du gras juste en léchant la vitrine, et des jeunes étudiants remplis de vie, Grenoble a vraiment tout pour plaire, y compris aux moustiques qui raffolent de la viande locale… si possible bien saignante !

5. Le Rhône

Le Rhône, la Saône, les lacs naturels… fallait s’y attendre, avec toute cette flotte, il fallait bien qu’un jour les moustiques pointent le bout de leur dard. Et évidemment, ce sont les femelles qui rappliquent pour nous pomper l’air et le reste. Les mâles préférant quant à eux aller butiner le nectar des jolies fleurs.

6. Les Bouches du Rhône

On savait que les Marseillais avaient un côté fada, mais depuis quelques années, c’est la dengue qui a rappliqué à cause de ces saletés de moustiques tigres. Pour faire face à cette invasion barbare, une start-up de la région a imaginé une borne anti-moustiques baptisée Qisla qui simule la respiration humaine en émettant du CO2 et en diffusant des leurres olfactifs. Une fois les moustiques à proximité (soit dans un rayon de 60m), ils sont aspirés dans une sorte de cheminée. Un gadget qui fonctionnerait assez bien (88 % de nuisance en moins la première année) et qui aurait poussé Marseille à en équiper toutes les crèches de la ville.

7. Le Tarn

Le département du Tarn est comme ses voisins pété de moustiques. Mais ça ne fait pas le malheur de tout le monde. Comme cette entreprise de Gaillac spécialisée dans la fabrication de … moustiquaires qui profite largement du phénomène pour augmenter son bzzzzzness.

Saint-chely #Tarn #LesCausses #Vélo #vacances

A post shared by Lionel Chevet (@dr_tilou) on

8. L’Hérault

Chaud, humide, pété de marais et de plans d’eau… le département de l’Hérault est naturellement une réserve à moustiques. A tel point que le coin serait régulièrement survolé par des drones armés de pulvérisateurs remplis de produits anti-larvaires. Sus aux moustiques !

10. Le Gard

Si on vous dit Carmargue, vous pensez tout de suite à ses étangs, à ses oiseaux migrateurs. Deux indices de la présence massive de moustiques, le premier les attire, quand les seconds les bouffent. Problème, ces derniers ont visiblement un appétit de moineau qui ne leur permet pas de gober tous les insectes qui polluent les environs. Au grand désespoir des habitants.

Toi aussi, tu es un aimant à moustiques ?

Source : vigilance-moustiques.com