On le sait tous, le beurre doux est un fléau (enfin perso, je suis plutôt dans la team « on mange ce qu’on veut sauf de la coriandre » mais on me paie 2000€ pour ce top). Et en France, certains habitants vont beaucoup trop loin. Voici 10 départements auxquels il faut mettre le feu.

1. Doubs : 95% des habitants mangent du beurre doux

Numéro 1 du beurre doux depuis 5 siècles. Les habitants du Doubs sont les premiers à avoir retiré le sel du beurre. Ce n’est pas pour rien qu’un village de ce département se nomme Beure. Les 5% qui tentent le demi-sel sont en constante course poursuite avec les forces de l’ordre.

2. Marne : 88% de beurre doux

Dans la région du Grand-Est, la Marne est au bord du bannissement. Ils ont 1 an pour réduire de moitié leur consommation de beurre doux. Heureusement, il existe un village d’irréductibles résistants : Selles. Ils mangent du beurre demi-sel et ne cessent de répéter « on en a marne ». Mdr.

Source photo : Giphy

3. Gironde : 80% de beurre doux

Aïe aïe aïe, dur dur pour les Bordelais. Surtout que c’est de leur faute si ce pourcentage est si haut. Forcément, à force de copier les Parisiens, on en vient à manger des feuilles d’arbres et à retirer le sel du beurre.

4. Isère : 79% de beurre doux

Contrairement à la Gironde qui est triste d’être si douce, les Isérois souhaitent atteindre le podium. Par exemple, chez Topito, il y a un Grenoblois qui se tartine le corps de beurre doux et c’est affreux, les CRS ont fait plusieurs descentes dans nos bureaux et tirés à balles réelles.

5. Vendée : 66% de beurre doux

Les Vendéens sont mes frères de Pays de la Loire, mais en apprenant cette nouvelle, je me sens trahi. J’ai qu’une seule envie, c’est de prendre ma voiture et d’aller au Puy du Fou, car il est vraiment trop bien ce parc.

Source photo : Giphy

6. Essonne : 63% de beurre doux

Dans l’Essonne, il y a la commune de Lisses. Lisses le coté lisse du beurre lorsqu’il n’y a pas de morceaux de gros sel dedans. Après ça, les Essonniens se plaignent de n’être ni Parisiens, ni Provinciaux. Posez vous les bonnes questions les gars.

7. Nord : 62% de beurre doux

À force de picoler pour rester en tête des départements qui boivent le plus, les Nordistes ne connaissent plus la différence entre le sel et le pas-sel. Résultat ça devient n’imp, et on est à deux doigts de donner le Nord à la Belgique.

8. Hérault : 57% de beurre doux

Plus jamais je ne mettrai les pieds à Montpellier. Limite j’ai envie de filer le titre de chef-lieu à Béziers.

Source photo : Giphy

9. Finistère : 54% de beurre doux

C’est LE choc de ce top. Qui aurait pu penser qu’un jour, un département de la Bretagne serait dans ce top ? Et l’héritage de Guérande, vous y pensez les Brestois et Morlaisiens ? Honte sur tout vos familles.

10. Vaucluse : 51% de beurre doux

Dans le Vaucluse, il y a la ville de Orange. Et le orange est un mélange de rouge et de jaune. Jaune comme le beurre. Ça veut tout dire. Perso si je croise des gens d’Avignon je leur roule dessus.

Alors, qui est pour virer le Finistère de la Bretagne ?

Source : aucune, j’ai tout inventé.