Ecrire des chansons qui parlent de notre époque c’est très bien. Mais attention, quand on parle un peu trop de notre époque il arrive qu’on soit victime d’une forme d’obsolescence et que les paroles deviennent hyper ringardes quelques années plus tard. Petit tour d’horizon de ces chansons qui ont morflé avec le temps.

1. "J'ai des choses à te dire" de Pearl

« J’ai des choses à te dire, j’ai laissé des messages, et envoyé des e-mail et des SMS ». En vrai gars, fais un Snap ou écris via Whatsapp ça ira plus vite.

2. "E-Mail My Heart" de Britney Spears

« It’s been hours seems like days Since you went away And all I do is check the screen To see if you’re okay » (= « Ça fait des heures mais on dirait des jours que tu es parti et que je check mon écran pour voir si tu vas bien »). On parle bien sûr ici d’un écran d’ordinateur. Or, plus personne necessite d’un écran d’ordinateur pour prendre des nouvelles de quelqu’un. BAH OUAIS BRITNEY T’ES BIEN CON.

3. "Jeune demoiselle" de Diam's

Déjà on part avec du lourd : « Donc si t’as les critères babe laisse-moi ton e-mail » et on termine sur un aveu de date de péremption « Hein j’ t’ai pas trouvé sur la planète J’te trouverais p’t être sur Internet qui sait Diam’s victime de l’an 2000 ». Ouch.

4. "Bug a Boo" de Destiny's Child

« I wanna put your number on the call block Have AOL make my email stop » (= « Je veux bloquer ton numéro et demander à AOL de spammer tes courriels »). AOL c’est un grand non pour la valeur intemporelle.

5. "I Wanna Be" de Chris Brown

« Put me on your screen saver all over your Myspace And make me one of your top favorites that’s where I want to be » (= « Mets-moi sur l’écran de veille de ton compte Myspace et mets-moi dans tes favoris, car c’est là que je veux être ». Aïe aïe aïe… on a été quelques uns à avoir une amitié forte avec Tom de MySpace mais ça c’était avant de rencontrer Mark…

6. "Technologic" des Daft Punk

« Load it check it quick – rewrite it, Plug it, play it, burn it, rip it, Drag and drop it, zip – unzip it » (= « Télécharge ça vite, réécris le, branche le, joue le, brûle le, déchire le, glisse-pose le, zippe et dézippe-le »). Bon après on peut tout simplement s’accorder sur le fait que déjà à la base les paroles n’étaient pas vraiment ouf. Disons que c’est pas pour leur sens de la prose qu’on écoute vraiment Daft Punk.

7. "Instant Messenger" de Muse

« But I think I like it When you instant message me » (= « Mais je crois que j’aime ça quand tu m’écris un message instantané »). Bon Dieu, on a tellement l’impression d’entendre notre mère nous parler du chat sur les internets et le google.

8. "Lol smiley face" Trey Songz

L’intégralité des paroles de cette chanson était déjà ringard trois heures après la sortie de ce tube. C’est comme si je posais mon flow en parlant des stories Facebook à base de MDR en puissance.

9. "Baby baby" de Make the girl dance

Sympa ce tube de biatch en puissance qui donne envie de se trémousser aux Bains douches mais si on regarde de plus près les paroles, c’est over-démodé : « Je veux Tellier sur mon iPod » ou plus loin « Je veux être dans le top de Justice » puis encore « Je veux ta tête sur un plateau Je veux la mienne chez Denisot » avant de finir sur un « Et je veux le même t-shirt que Yelle ». C’est cool de parler des personnalités de 2009 mais 10 ans plus tard ça sent un peu le moisi.

10. "Cyber" de Zazie

On est en 98 et Zazie se sent à donf pousser des ailes pour parler de l’avènement des années 2000. On lui en veut pas mais déjà en 2000 les paroles sentaient le réchauffé « On se console Sur nos consoles On se connecte Sur la planète Internet » ou pire encore « C’est mieux Mieux de s’aimer Sur minitel Là-dedans T’as le ciel En logiciel » (en plus d’être ringard c’est juste n’importe quoi sur la cohérence des paroles).

11. "Freedom" de Rage Against The Machine

« All live, never on a floppy disk » (= « Toujours en live, jamais sur disquette »). OKAAAAY on est en 91, on tord un peu la règle mais quand même c’est trop beau cette déclaration de haine à la disquette. Les mecs étaient en fait hyper en avance. Précurseurs, quoi. Ils savaient que bientôt on aurait des mini-disk, des blu-ray et des handspinner.

Mais toutes ces chansons n’égaleront jamais ce tube de la souffrance :

Source : College Humor, Bustle