Le truc bien avec les chansons c’est que si elles sont en langue étrangère on les écoute pas et on s’en bat les reins, et si elles sont dans notre langue, on les écoute pas non plus et on s’en bat aussi les reins. Comme ça c’est pratique, il y a plein de chansons moisies qu’on a écouté (ou pas) sans capter leur perspective raciste, ou misogyne au dernier degré. Et quand bien même on l’aurait capté, à l’époque on s’en foutait pas mal. Ce top est sponsorisé par la gêne.

1. "La zoubida", de Vincent Lagaf'

« Sur le périph’ ils se sont éclatés, Mais le scooter Moqtar l’avait volé, Par la police ils se sont fait serrer, Commisariat ils se sont retrouvés, La Zoubida a va s’faire engueuler, Le père Moqtar il rentre à la Santé »

Franchement, faut lui reconnaître un certain sens de la rime et du rythme, de quoi se réjouir de le voir faire son comeback avec le Bigdil du C8.

2. "Tirelipimpom sur le chihuahua", de Carlos

L’été dernier, fatigué, je suis parti sur une chaloupe, Bronzer ma carte de crédit à la Guadeloupe. Dans un palace en bambous j’ai rencontré Banana, La fille du roi des vaudous qui m’a fait un truc extra. Mais qu’est-ce qu’elle t’a fait Banana? Tirelipimpon sur le Chihuahua. Tirelipimpon avec la tête avec les bras. Tirelipimpon un coup en l’air un coup en bas. Touche mes castagnettes moi je touche à tes ananas!

On est sur un classique, une excellence de bon goût qui mêle poésie, ouverture et désir de voyage.

3. "Le p'tit beur", de Rachid Ferrache

« J’suis un p’tit Beur’, Mais sois tranquille, J’viendrais pas voler ton argent, Rappelle tes chiens, Ouvre tes grillesTu vois bien que j’suis qu’un enfant »

Eh oui il y a aussi des chansons racistes produites par les victimes du racisme elles-même, c’est bien, ça nous fait moins de boulot. On espère que Rachid Ferrache a pu transmette sa science de l’écriture en enseignant le chant à la Star Ac’.

4. "Il sont le pétrole... mais c'est tout", de Michel Sardou

Ils ont le pétrole, Mais ils n’ont que ça. On a le bon vin, On a le bon pain, Et caetera.

On remonte cette fois-ci en 1979 avec notre bon vieux Michel qui n’a encore une fois pas manqué une occasion de contribuer au patrimoine français de la chanson. Allez, maintenant c’est fini, il l’a dit.

5. "Saga Africa" de Yannick Noah

Saga Africa, Ambiance de la brousse, Saga Africa, Attention les secousses, Direction quartier, Pour danser poulet braisé

Merci Yannick, ça partait sûrement d’une bonne intention mais quand on jette aujourd’hui un coup d’œil sur ce clip assez cheum on se dit qu’il n’était pas difficile de déclarer sans complexe « ah ces noirs, ils savent vraiment bien danser ».

6. "Y'a des papous", de Marie Dauphin

Avec leurs cris de guerre, Ils font la chasse aux autos. Ils grimpent aux réverbères Pour cueillir des noix de cocos.

Bon là, je reste sans voix, on a juste pas très bien compris ce qu’il s’est passé et pourquoi personne n’a arrêté cette jeune dame qui chante.

7. "Macumba", de Jean-Pierre Mader

Elle est venue sans bagage, Comme échoué d´un naufrage, Dans les cales d´un cargo, Elle a quitté son île Pour un monde nouveau, Loin des bidonvilles.

Un classique de la chanson gentiment raciste hein, ça va c’est pas méchant dis donc, et puis elle devait contente Macumba d’être à l’honneur dans une chanson. Mais oui.

8. "Bitches ain't shit", Dr. Dre et Snoop Dog

Bitches ain’t shit but hoes and tricks / Lick on these nits and suck the dick / Get the fuck after you’re done / And I hops in my ride to make a quick run.

Une belle manière de dire qu’en gros les salopes sont pas de la daube mais juste des teu-pu qui sucent qui doivent se barrer après avoir accompli leur mission. ET dire que j’ai dragué mon premier petit copain en 4ème sur cette chanson trop choupi.

9. "Kill D'White People" de Apache

Kill de white people! We gonna make dem hurt, Kill de white people! But buy my record first

Pas beaucoup de paroles, mais un message clair et plein d’amour.

10. A peu près toute la discographie de Francky Vincent

De « Alice, ça glisse » à « Fruit de la passion », on traverse une belle galerie de chansons ultra axées cul, cul, et re-cul. Mais à 8 ans ça nous choquait pas tant que ça. Heureusement que l’enfant est très ouvert d’esprit.

Instant nostalgie souffrance.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :